Petrucci deuxième, mais dans le flou pour la course

partages
commentaires
Petrucci deuxième, mais dans le flou pour la course
Par : Michaël Duforest
14 juil. 2018 à 16:35

Deuxième de la séance de qualifications du Grand Prix d’Allemagne, Danilo Petrucci est passé à 25 millièmes seulement de sa première pole position en MotoGP.

Le poleman Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing, le troisième, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Le deuxième, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing

Lors de la traditionnelle conférence de presse, le pilote Pramac a salué Jorge Lorenzo, pilote officiel Ducati, et qui lui a offert une aspiration plus qu’utile dans sa quête de pole position.

“C’est un bon week-end, mais depuis hier je termine toutes les séances en deuxième position ! Sincèrement, j’étais un peu plus en difficulté en qualifications, mais en EL4 ça allait. Je dois être clair, j’ai utilisé Jorge comme aspiration sur ce tour, et ça m’a beaucoup aidé", explique Petrucci.

Comme beaucoup d’autres pilotes, Danilo Petrucci exprime quelques inquiétudes quant au niveau de dégradation des pneumatiques lors de la course, disputée ce dimanche sur 30 tours. Selon l’Italien, la majorité du peloton va plonger dans l’inconnu en deuxième partie de course.

“Demain la position de départ sera importante, notre objectif était d’être sur les deux premières lignes, car la deuxième partie de la course sera très difficile, l’usure des pneus sera très élevée. On a été bon en pneus usés, mais on ne sait pas pour les autres, et je pense que beaucoup de pilotes ne savent pas. Il faudra rester calme dans les premiers tours, et partir de la première ligne, ça aide.”

Sur un Sachsenring où les machines de Borgo Panigale n’avaient que modérément brillé en 2017 (Petrucci ayant toutefois déjà réussi à se qualifier… deuxième sous la pluie), les Desmosedici sont bien plus en verve cette année, et selon le numéro 9, les circuits ne sont plus adaptés à l’une ou l’autre moto participant au championnat.

“Un tour, c’est une chose, 30 tours c’en est une autre. Comme le dit Marc [Márquez], dans la première séance il était déjà en 1’21, et c’est un temps incroyable. On n’a plus de circuit Honda, ou Ducati, ou Yamaha. Ca dépend de l’équilibre entre les pneus, la température et la piste. Maintenant, la situation change sur chaque course. C'est différent à chaque fois et je ne pense pas qu'il y ait de piste où Ducati mène.”

Avec Guillaume Navarro

 

Article suivant
Lorenzo, troisième sur la grille : "La victoire est possible"

Article précédent

Lorenzo, troisième sur la grille : "La victoire est possible"

Article suivant

Selon Márquez, la course devrait se jouer à l'usure pneumatique

Selon Márquez, la course devrait se jouer à l'usure pneumatique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Qualifications
Lieu Sachsenring
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Michaël Duforest