Petrucci : Ducati ne m'a jamais demandé de m'écarter

Admiratif de la lutte pour le titre que mène Andrea Dovizioso pour le compte de Ducati, le pilote Pramac salue la correction du constructeur à son égard.

Troisième du Grand Prix du Japon, Danilo Petrucci a une fois de plus pu toucher du doigt une possible première victoire en MotoGP, lui qui a mené la première moitié de la course avant d'être repris par les deux hommes qui allaient ensuite se disputer la première place jusqu'au dernier virage.

Alors que le championnat vit ses dernières confrontations et met en jeu ses tout derniers points, les prétendants se restreignent. Des trois constructeurs initialement engagés dans la bagarre, c'est Yamaha qui voit aujourd'hui ses chances s'amoindrir, tandis que Ducati conserve une chance de contrer Honda dans sa défense du titre pilotes.

Les espoirs de Borgo Panigale reposent sur les épaules d'Andrea Dovizioso, aujourd'hui à la tête de cinq victoires – autant que Marc Márquez – et distancé de seulement 11 points par l'Espagnol, alors que 75 unités sont encore à glaner sur les quatre semaines à venir. Dans ce duel des plus incertains, chaque point comptera dans un clan comme dans l'autre. Est-ce à dire que des consignes pourraient s'appliquer dès à présent ? C'est une réponse très claire qui a été formulée à Petrucci le week-end dernier au Japon, comme quelques semaines plus tôt.

"Le plan de Ducati était le même qu'à Misano", assurait le pilote Pramac dimanche, après avoir collecté le trophée de troisième. "Ils sont très corrects, ils ne se sont jamais hasardés à me dire 'Écarte-toi ou fais le jeu de Dovi'. Au contraire, Paolo [Ciabatti] n'a cessé de me dire 'Si tu peux gagner, gagne, nous serons heureux si tu gagnes, mais ne fais pas de connerie avec Dovi'."

"À mon avis, c'est un comportement très correct. Étant donné qu'on a la même moto, je suis un adversaire qui pourrait le gêner au championnat", constate Danilo Petrucci, auteur de quatre podiums cette année. Par deux fois, il a par ailleurs battu son compatriote à la régulière, à Assen lorsqu'il s'est classé deuxième alors que Dovizioso se trouvait plus en difficulté et marquait les points de la huitième place, puis à Misano où ils ont partagé le podium, à l'avantage du pilote Pramac.

"J'espère que Dovi ne va pas perdre le championnat pour les quatre points de Misano, mais je crois qu'il va se battre. Il est capable de gagner seul", affirme Petrucci, qui n'a cependant jamais caché qu'il était prêt à se mettre en retrait si cela devait permettre à son compatriote et à son constructeur de décrocher le Graal.

Et cet esprit d'équipe paraît d'autant plus simple à appliquer pour Petrucci qu'il admire véritablement le niveau atteint cette année par Dovizioso et les prouesses dont il a été l'auteur notamment dimanche sur la piste détrempée de Motegi. "Aujourd'hui, croyez-moi, de l'intérieur les conditions étaient critiques et c'était vraiment une fierté de courir avec eux", affirmait-il après avoir assisté au duel aux premières loges.

"C'était beau d'être là et de les avoir vus se battre d'aussi prêt", soulignait l'Italien. "Je suis très content pour Dovi, parce qu'il a toujours été critiqué comme quelqu'un qui ne prend pas de risques, mais cette année, et aujourd'hui, il a montré que lui aussi a des couilles [sic]. À mon avis, s'ils continuent comme ça, ils vont se battre pour le titre jusqu'à la dernière course."

"Je ne sais pas combien de personnes ont battu Márquez dans le dernier virage. Dovizioso y est parvenu cette année. Il l'a battu dans d'autres circonstances, mais surtout le battre dans le corps à corps dans le dernier tour… Márquez c'est quelqu'un qui essaye toujours. Sur le sec comme sur le mouillé, tous les deux ils sont toujours là alors je crois qu'ils méritent amplement d'être devant et de se battre pour le titre."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Andrea Dovizioso , Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing , Ducati Team
Type d'article Actualités