MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Une petite fracture ne devrait pas gêner Petrucci à Assen

partages
commentaires
Une petite fracture ne devrait pas gêner Petrucci à Assen
Par :
28 juin 2018 à 13:50

Le pilote Pramac se présente aux Pays-Bas fort d'un solide début de saison, mais avec les stigmates de sa lourde chute à Barcelone.

Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing

Danilo Petrucci arrive à Assen avec des sentiments mitigés : à la fois excité de retrouver une piste qui lui plaît tout particulièrement et sur laquelle il a brillé par le passé, mais aussi quelque peu gêné par les conséquences de sa lourde chute à Barcelone. On se souvient en effet que le pilote Pramac a été accidenté pendant le test post-course sur la piste catalane et qu'il souffrait du pied à l'heure de clore prématurément son programme.

"Quand je suis rentré chez moi, j'ai fait des examens complémentaires et j'ai une petite fracture du cinquième métatarse", explique l'Italien. "J'arrive à marcher, à monter des marches. Ça n'est pas une grosse douleur, c'est comme si j'avais un petit caillou dans la chaussure."

"J'ai serré les dents cette semaine, j'ai fait plus de vélo, plus de salle. Je n'ai pas essayé de monter à moto, mais en restant comme ça je ne sens rien. Simplement, quand je marche je sens une légère piqûre", poursuit-il. "Mon entraînement n'a pas été le même [avant Assen], mais je pense que je n'aurai pas de problème sur la moto. En tout cas, je l'espère, malheureusement je n'ai pas pu prendre la moto pour m'entraîner."

Pas le meilleur pilote Ducati

Sur une piste qui n'est pas parmi les plus physiques du calendrier, Danilo Petrucci espère ne pas être en difficulté et poursuivre sur sa lancée après un bon début de saison qui l'a vu s'installer au cinquième rang du championnat, à seulement six unités du trio de tête. "L'objectif est de marquer autant de points que possible", annonce-t-il. "Je suis pour le moment le meilleur Ducati au championnat du monde mais ça n'est pas la réalité – je crois que Jorge est plus rapide que moi."

Bien que son test de Barcelone ait été avorté, Danilo Petrucci disposera cette semaine de l'échappement et de la boîte de vitesses qu'il évaluait à cette occasion. Il devrait aussi entamer le week-end avec le carénage aérodynamique de la Ducati, avant d'affiner son package si le besoin s'en fait sentir.

Quoi qu'il en soit, après avoir manqué la victoire de peu ces deux dernières années aux Pays-Bas, il pressent que cette édition 2018 sera plus incertaine que jamais : "Je m'attends à ce que de nombreux pilotes soient proches du premier et qu'un gros groupe puisse se battre pour le podium."

"Sur les deux derniers circuits, je n'ai pas fait de tests. Jack [Miller] et moi étions les seuls à ne pas avoir été faire les tests [avec aussi les pilotes Marc VDS, ndlr]. On commençait donc toujours un peu loin en comparaison des autres. À Assen, on est tous sur la même ligne de départ. J'espère donc être plus proche de Jorge et Dovi", suggère-t-il, sachant qu'il n'y a cette fois pas eu de test.

"J'ai marqué des points à chaque course et il n'en a pas été de même pour Jorge et Dovi. Cependant, il est certain qu'à part peut-être au Mans et au Mugello, ils ont toujours été un peu plus rapides que moi en termes de vitesse. J'ai peut-être mieux géré les courses ou bien j'ai eu plus de chance, parce qu'à Jerez par exemple ils sont tombés ensemble. En tout cas, on n'est presque à la moitié du championnat et le chemin est encore long avant la fin."

Article suivant
Poncharal : Gagner est un rêve, il ne faut pas en faire une obsession

Article précédent

Poncharal : Gagner est un rêve, il ne faut pas en faire une obsession

Article suivant

Lüthi se doit de penser au Moto2 pour son avenir

Lüthi se doit de penser au Moto2 pour son avenir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Lieu Assen
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa