EL3 - Petrucci meilleur temps, Dovizioso et Rossi en Q1 !

De nombreuses têtes d'affiche se sont retrouvées piégées à l'issue des trois premières séances d'essais libres, dont les Italiens Dovizioso et Rossi. Petrucci a de son côté tiré son épingle du jeu, devant un Pol Espargaró qui n'en finit pas d'impressionner, et Marc Márquez.

EL3 - Petrucci meilleur temps, Dovizioso et Rossi en Q1 !

Comme à l'accoutumée, les EL3 ont fait office davantage de pré-qualification que de véritable séance d'essais libres permettant de mettre au point les réglages. C'est que l'enjeu de ces 45 nouvelles minutes de roulage était important, avec la possibilité pour les engagés de prendre l'une des dix places disponibles pour passer directement en Q2 cet après-midi, et s'économiser ainsi du temps et de l'énergie.

Lire aussi :

Comme hier, c'est donc sous un magnifique soleil toscan que les concurrents ont pu reprendre la piste pour cette première échéance conditionnant pour une bonne part le déroulement des deux prochaines journées. Et autant dire que tout restait à faire pour de nombreux pilotes, piégés avant le début de la séance en dehors du top 10, à l'image des pilotes Ducati Andrea Dovizioso et Michele Pirro, mais aussi d'autres têtes d'affiche dont le poleman 2018 Valentino Rossi, et le vainqueur de la précédente édition, Jorge Lorenzo.

D'autres, qui figuraient a priori parmi les dix premiers, se sont fait peur à l'image d'Álex Rins, qui perdait le contrôle de sa Suzuki dès son premier tour rapide dans le virage 11, et devait regagner son stand au pas de course pour se rabattre sur sa seconde moto. Le pilote espagnol s'est retrouvé sur la sellette dès les premières améliorations de ses adversaires, à commencer par Marc Márquez, qui venait à bout de la référence fixée la veille par Pecco Bagnaia, avec un chrono de 1'46"696. Dovizioso et Pirro faisaient eux aussi leur entrée dans le top 10 mais rien n'était joué alors qu'il restait une bonne demi-heure dans ces EL3.

 

La surprise est survenue à la mi-séance, lorsque Takaaki Nakagami, chaussé de deux pneus soft, s'est emparé du meilleur temps. Le Japonais bénéficiait dans un premier temps de 120 millièmes de seconde d'avance sur Márquez, avant d'enfoncer le clou et de doubler cet avantage lors de son deuxième tour lancé. La séance était encore longue cependant, et le numéro 93, ainsi que Fabio Quartararo, se lançait à la poursuite du pilote LCR.

Le Français parvenait ainsi à se rapprocher à quatre centièmes du temps de référence, bien aidé lui aussi par le pneu soft à l'arrière, mais perdait un peu de temps dans le tout dernier secteur, ce qui le maintenait en deuxième position. Le pilote de l'équipe Yamaha Petronas allait tenter à plusieurs reprises de venir à bout de Nakagami, sans jamais remplir cet objectif cependant.

Et c'est finalement Danilo Petrucci qui a réussi à se porter en tête de la feuille des temps alors qu'il restait une dizaine de minutes dans la séance, avec un chrono très rapide en 1'46"056. Pol Espargaró emboîtait le pas de l'Italien en pointant en deuxième position.

Lire aussi :

Márquez a quant à lui connu une séance compliquée. Le pilote Honda a ainsi commis plusieurs petites erreurs tout en souffrant parfois dans le trafic, ce qui l'a empêché de progresser dans la hiérarchie. Le tenant du titre mondial voyait en effet la majorité de ses adversaires améliorer alors qu'il glissait lentement vers la lisière du top 10. L'Espagnol allait tout de même assurer sa place pour la Q2 en s'emparant du troisième chrono dans son dernier tour lancé.

Nakagami s'est maintenu pour sa part à la quatrième place, une très belle performance pour le Japonais qui pourra donc défendre ses chances lors de la seconde partie de la séance qualificative cet après-midi. Jack Miller s'empare de son côté de la cinquième position devant Quartararo et Maverick Viñales. Cal Crutchlow termine au huitième rang, et ce en dépit d'une chute dans le virage 4 dans les derniers instants de la séance, et finit devant Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia.

De nombreux pilotes de premier plan se retrouvent piégés dans la seconde partie du tableau, Dovizioso se contentant de la 11e place devant Lorenzo et Rossi, qui a tiré tout droit dans le virage 15 lors de l'un de ses derniers tours lancés. Pirro est 14e devant Tito Rabat et Aleix Espargaró. Déception également pour Rins, seulement 17e et qui devra s'employer s'il ne veut pas de nouveau connaître une séance de qualifications compliquée. Johann Zarco est quant à lui 20e, devant Andrea Iannone et les deux pilotes Tech3, Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin (dans cet ordre).

Italy GP d'Italie - Essais Libres 3

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Danilo Petrucci Ducati 18 1'46.056  
2 Spain Pol Espargaró KTM 19 1'46.263 0.207
3 Spain Marc Márquez Honda 20 1'46.280 0.224
4 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'46.456 0.400
5 Australia Jack Miller Ducati 19 1'46.478 0.422
6 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'46.488 0.432
7 Spain Maverick Viñales Yamaha 19 1'46.509 0.453
8 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 17 1'46.516 0.460
9 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 1'46.518 0.462
10 Italy Francesco Bagnaia Ducati 16 1'46.713 0.657
11 Italy Andrea Dovizioso Ducati 20 1'46.742 0.686
12 Spain Jorge Lorenzo Honda 19 1'46.893 0.837
13 Italy Valentino Rossi Yamaha 20 1'46.900 0.844
14 Italy Michele Pirro Ducati 19 1'46.955 0.899
15 Spain Tito Rabat Ducati 16 1'47.064 1.008
16 Spain Aleix Espargaró Aprilia 14 1'47.160 1.104
17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 15 1'47.179 1.123
18 Spain Joan Mir Suzuki 20 1'47.180 1.124
19 France Johann Zarco KTM 17 1'47.507 1.451
20 Spain Álex Rins Suzuki 14 1'47.642 1.586
21 Italy Andrea Iannone Aprilia 18 1'47.768 1.712
22 Portugal Miguel Oliveira KTM 17 1'48.250 2.194
23 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 17 1'49.101 3.045

partages
commentaires
Malade, Danilo Petrucci se hisse dans le top 3 au Mugello

Article précédent

Malade, Danilo Petrucci se hisse dans le top 3 au Mugello

Article suivant

Espargaró, la lassitude de "rouler sur la moto de 2017"

Espargaró, la lassitude de "rouler sur la moto de 2017"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021