Petrucci : Márquez "m'a jeté dehors"

Le pilote Pramac ne comprend pas que Márquez n'ait pas été pénalisé pour lui avoir fait perdre de précieuses places dans le premier tour.

Petrucci : Márquez "m'a jeté dehors"
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Alma Pramac Ducati
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing

C'est un Danilo Petrucci très amer qui a vu l'arrivée de son Grand Prix national à la septième position. Un résultat qu'il met essentiellement sur le compte d'un passage en force de Marc Márquez dans le deuxième virage, quelques instants après le départ, qui l'a poussé à élargir sa trajectoire pour éviter le clash avec l'Espagnol. Bien parti depuis la deuxième ligne, le pilote Pramac a alors perdu gros.

"C'est dommage, parce que vous travaillez tout un week-end pour essayer de gérer les pneus, vous essayez de penser à une stratégie ; je me suis dit 'OK, je ne suis pas bon au départ', mais j'ai fait deux essais de départ par séance, j'ai travaillé sur mes points faibles", explique Petrucci, "mais ensuite Márquez a pris un bon départ, il a élargi au premier virage, puis à nouveau au deuxième et j'étais au milieu."

"Il m'a jeté dehors", assène Danilo Petrucci, qui ne comprend pas que le pilote espagnol n'ait pas été pénalisé pour s'être montré trop agressif dans ce passage. "Je pense que le directeur de course devrait faire quelque chose", estime-t-il. "À la Commission de sécurité, à Austin, on a dit que si un pilote gâchait la course d'un autre pilote, il devrait être pénalisé, or je ne sais pas, j'étais troisième et puis dixième au virage suivant. Il m'a fait sortir de la piste et j'ai eu de la chance que la voie de dégagement soit bitumée, parce que si ça avait été au virage suivant, je serais passé dans le gravier et je serais peut-être tombé."

"Ça n'est pas ce que j'ai fait en Argentine, parce qu'Espargaró n'est pas sorti de la piste, et pourtant on a dit que j'étais un 'killer'. Alors, je ne sais pas, je ne me plains pas tout le temps, mais aujourd'hui ça gâche le travail de beaucoup de personnes."

Une trop forte attaque pour remonter

Une fois l'incident passé, Petrucci a dû s'employer pour remonter. Huitième à la fin du premier tour, il a pris l'avantage sur Crutchlow dans la boucle suivante, puis est remonté à la sixième place avec la chute de Márquez et s'est ensuite plongé dans une longue bataille contre les pilotes Suzuki et Valentino Rossi.

"J'ai attaqué très, très fort, j'ai signé le meilleur temps mais ça n'était pas mon plan. Mon plan était de rester assez calme pendant la première partie de la course et d'essayer d'économiser mes pneus pour la seconde partie", souligne-t-il. "J'ai dû me donner à 110% pour remonter, mais je n'avais pas prévu d'attaquer fort dans le premier tour. Mais quand vous êtes neuvième ou dixième, que devez-vous faire ? Rester là ? Si j'avais su que je devais finir septième, je serais peut-être resté là et j'aurais pu finir cinquième, mais aujourd'hui mon objectif était de monter sur le podium."

Cette attaque a fini par lui coûter cher, car dans les derniers tours, Danilo Petrucci n'avait plus assez d'adhérence pour résister à ses adversaires, sans compter qu'à cela s'est ajouté un problème de consommation de carburant. Il a perdu le podium à six tours de l'arrivée et s'est ensuite fait reprendre par Iannone, Rins puis Crutchlow pour terminer à la septième place.

"À cinq tours de la fin, la moto a commencé à perdre un peu de puissance, mais surtout j'avais le pneu arrière vraiment fini et je n'avais plus de traction. C'était très dur d'arrêter la moto et d'accélérer. J'ai donc même perdu le top 5. Je suis désolé parce que le team a fait du bon travail, mais on a eu ces problèmes en course. On essaiera de retrouver le top 5 à Barcelone", promet-il.

"Je suis encore là au championnat, à seulement neuf points du deuxième, mais on a manqué une opportunité aujourd'hui. La moitié de ma course a été gâchée par le premier tour. Quand vous êtes troisième au premier virage et dixième au second, tout le travail fait en qualifications est gâché."

partages
commentaires
Rossi : 10 minutes sur le podium qui récompensent tous les efforts

Article précédent

Rossi : 10 minutes sur le podium qui récompensent tous les efforts

Article suivant

Pedrosa au sol : "Ça s'est joué à un millimètre"

Pedrosa au sol : "Ça s'est joué à un millimètre"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021