Petrucci : Et maintenant, objectif titre pour Dovizioso

Maintenant qu'il a atteint son objectif personnel en s'offrant sa première victoire, Danilo Petrucci veut tout faire pour aider Andrea Dovizioso à remporter le titre MotoGP, se sentant redevable pour toute l'aide qu'il a reçue.

Petrucci : Et maintenant, objectif titre pour Dovizioso

Danilo Petrucci a coché une case importante dans son parcours, en remportant dimanche sa première victoire. À sa joie profonde d'avoir enfin franchi cette étape personnelle se heurtait toutefois le visage tendu d'un Andrea Dovizioso qui venait de laisser filer quatre points en faveur de Marc Márquez, dans une fin de course si disputée qu'elle a été marquée par une touchette entre les trois hommes à l'entame du dernier tour. Pas de raison de polémiquer, selon le numéro 4, mais une défaite face à son rival pour le titre qui le laisse incontestablement sur sa faim.

Lire aussi :

Le vainqueur, lui, assurait ne pas ressentir de sentiment de culpabilité par rapport à son coéquipier. "Non, de la joie !" promettait-il, tout sourire. Mais désormais que ce premier objectif est atteint, le second est évident à ses yeux : il va se mettre au service du fer de lance de l'équipe Ducati et tout faire pour contribuer à le mener vers le titre.

"Le championnat est encore long et Andrea veut le gagner, alors je ferai tout pour rester avec eux [aux avant-postes] et l'aider à le remporter", promet-il. "Je suis vraiment désolé de l'avoir battu chez lui, mais c'est notre Grand Prix à domicile et Ducati doit le gagner. Je suis vraiment très heureux", poursuivait-il dimanche auprès du site officiel du MotoGP. "J'ai atteint mon objectif pour cette année, qui était de gagner une course, maintenant il faut qu'on essaye de remporter le championnat avec Andrea."

Une entraide bénéfique pour tous

S'il veut renvoyer l'ascenseur à Andrea Dovizioso, c'est qu'il sait ce qu'il lui doit. Les deux hommes se sont en effet rapprochés cet hiver, Petrucci allant jusqu'à s'installer à Forlì, dans le fief de son nouveau coéquipier, dont il partage à présent la préparation et les entraînements, grâce notamment à leur passion commune pour le motocross. "Andrea, il joue le titre. Il a décidé en gros de me prendre sous son aile. Il m'a dit : 'Viens près de chez moi, j'ai mes affaires là-bas, on peut s'entraîner et progresser ensemble'. Il m'a dit 'Je te serai sûrement plus utile, mais tu m'es utile aussi'."

Le vainqueur Danilo Petrucci, Ducati Team, le troisième Andrea Dovizioso, Ducati Team

Une approche de donnant-donnant assumée par Dovizioso, qui assure ne pas regretter le moins du monde d'avoir pris son coéquipier sous son aile. "Il m'a déjà aidé à progresser et je crois qu'on peut continuer tous les deux à progresser pendant la saison", estime-t-il. "Je suis content, il le mérite et je le répète : ça n'est pas qu'à lui que j'ai fait un cadeau. Je savais qu'il pouvait faire mieux et c'est ce qu'il fait, alors il ne me fait pas mentir. Et surtout c'est toujours bien de donner, pas uniquement de recevoir."

"Ça a été une très belle course, une très belle bagarre. Je suis vraiment content pour Danilo. J'ai décidé de l'aider parce que j'y tiens et qu'à mon avis il le mérite, et surtout il mérite cette course : quand on souffre pendant de nombreuses années et qu'on fait une carrière comme la sienne, où il est très étrange de réussir à en arriver là, parce que l'on est un peu le Calimero du MotoGP, les courses on veut les arracher avec les dents. C'est ce qu'il a fait et je suis content pour lui."

"Je suis très déçu de perdre les points ici, mais j'ai décidé de travailler avec lui parce que j'ai vu en lui un potentiel", ajoute Dovizioso. "Il devait juste changer certaines choses, il l'a fait et c'est la raison pour laquelle il a gagné aujourd'hui. Je suis donc très content de ce qui s'est passé. Et puis il avait besoin de ce résultat pour l'avenir, alors je suis content pour lui."

Lire aussi :

Leur collaboration est de toute évidence bénéfique, en plus d'avoir ramené une atmosphère plus sereine dans le stand Ducati après deux années plus tendues entre Dovizioso et Lorenzo. Accueilli à bras ouvert dans le box mais aussi dans la vie privée de son comparse, Petrucci en est même un peu gêné. "Chaque fois que je vais dîner chez lui j'ai l'impression de lui 'gratter' quelque chose, avec tout ce qu'il me dit, tous les conseils qu'il me donne, sur ce qui va et ce qui ne va pas, sur la moto et aussi en dehors. Alors, oui, je sens que je lui dois quelque chose ; 90% de ce qu'Andrea fait pour moi vous ne le voyez pas", assure-t-il. "J'aimerais lui dédier ma première victoire parce qu'il a été comme un frère cet hiver. Il a ouvert les portes de chez lui et m'a donné ses plus grands secrets."

Se reconcentrer après Austin

Dès le début de la saison européenne, le pilote originaire de Terni avait déjà rendu un hommage appuyé à son coéquipier, pour les conseils qu'il lui avait prodigués après un début de championnat un peu difficile. Le fait est que, depuis, ses résultats se sont améliorés jusqu'à le mener sur le podium au Mans et sur la plus haute marche au Mugello.

"Ça n'est pas un hasard si j'ai dédié ma victoire à Andrea, parce qu'après Austin il m'a pris à part et il m'a dit que je faisais des bêtises, que je me faisais trop de problèmes, que je réfléchissais trop. Il m'a dit : 'Tu es sympa, mais tu es aussi trop sincère, alors arrête de penser que tu es le gars malchanceux, que tu es entré ici par la fenêtre parce que tu n'as jamais eu de bonne opportunité. Maintenant, tu l'as'. Il m'a dit : 'Tu me fais penser à moi par le passé, quand j'étais le vilain petit canard. À partir du moment où Lorenzo est arrivé dans l'équipe, je me suis concentré sur moi-même et j'ai commencé à gagner'."

"Il m'a donc dit de me baser sur mes points forts, d'arrêter de penser à l'avenir, au fait que je ne gagne pas, que je ne monte pas sur le podium. 'Concentre-toi juste sur le fait de faire ton travail, concentre-toi sur toi-même et travaille pour ton équipe, sans penser que Miller est plus rapide, que Dovizioso est plus rapide, et que tel autre est bon'…" poursuit Danilo Petrucci.

Lire aussi :

Concentré sur le moment présent, Petrucci a semble-t-il trouvé la clé pour performer là où il était le plus attendu, atteignant en l'espace de trois courses tous les objectifs que Ducati avait fixés pour lui cette saison. Une victoire conquise grâce à la supériorité qu'il a affichée durant tout le week-end, là où Dovizioso a été un peu plus à la peine qu'espéré. "Je savais qu'Andrea allait être de la partie, mais aujourd'hui [dimanche] tout le monde chez Ducati voulait que je gagne. J'étais celui qui était le mieux placé pendant ces trois jours", rappelle Petrucci. "Il n'y a pas eu de consignes d'équipe et j'ai essayé au maximum. Clairement, j'aurais aimé qu'Andrea puisse faire deuxième si je gagnais, mais ça n'a pas été possible."

Remonté à la quatrième place du championnat, à seulement six points d'Álex Rins à présent, Danilo Petrucci peut nourrir l'ambition de bien figurer au classement final de la saison. Mais c'est désormais avant tout à son coéquipier qu'il pense, estimant notamment qu'il pourrait l'aider dans sa quête du titre s'il est en mesure de contester d'autres victoires à Márquez. "Maintenant que j'ai gagné, on est encore plus forts. Quant à savoir ce qui se passera à la prochaine course, je ne sais pas", prévient-il.

"Je ne suis pas loin de Rins, qui est troisième, alors je veux clairement jouer ma chance au maximum. Andrea, je n'ai jamais eu de crainte de me mettre en concurrence avec lui. Pas même au Mans : il était devant, non pas parce que je voulais terminer deuxième mais parce qu'il était plus rapide et qu'à la fin je n'ai pas réussi à le passer. Mais maintenant on pourra élever le niveau et essayer de faire du meilleur travail et de gagner le titre. C'est l'objectif de l'équipe."

Avec Willy Zinck

partages
commentaires
Quartararo opéré avec succès d'un arm-pump

Article précédent

Quartararo opéré avec succès d'un arm-pump

Article suivant

V-max : un nouveau record et de plus en plus de pilotes à 350 km/h

V-max : un nouveau record et de plus en plus de pilotes à 350 km/h
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021