Petrucci parmi les leaders, "comme à la Playstation!"

La météo anglaise n'avait peut-être pas besoin de cela, mais force est de constater que Danilo Petrucci a fait souffler un vent de fraîcheur sur Silverstone ce dimanche.

Petrucci parmi les leaders, "comme à la Playstation!"
Podium : le deuxième Danilo Petrucci, Pramac Racing Ducati, le vainqueur Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing et le troisième Andrea Dovizioso, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Danilo Petrucci, Pramac Racing Ducati, et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing Ducati
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Ioda Racing Project
Danilo Petrucci, Ioda Racing Project
Yonny Hernandez et Danilo Petrucci, Pramac Racing Ducati

Notoirement à l'aise sous la pluie, le pilote italien comptait sur la dégradation des conditions pour cette course. Alors que les qualifications ne lui avaient pas été favorables, il avait prévenu samedi soir : "En course, j'arrive toujours à trouver un petit quelque chose. Je ne baisse pas les bras."

Galvanisé par l'arrivée de cette pluie tant attendue, l'Italien a mis en pratique son esprit combatif au moment de s'élancer de la 18e place sur la grille, cet après-midi. Propulsé dans le top 5, il s'est retrouvé en bagarre contre les pilotes qu'il voit habituellement se battre pour la victoire. Entre stupéfaction et peur, il a réussi à mener sa course à bien pour terminer à 3 secondes de Valentino Rossi et monter sur son premier podium MotoGP.

"C'est incroyable!" s'est étonné Petrucci, sous les acclamations de la salle de presse. "Franchement, j'espérais qu'il pleuve parce que ça s'était très mal passé hier. Partir de la 18e place, c'était très difficile. J'ai attaqué très fort et à un moment donné je me suis retrouvé derrière Pedrosa et Lorenzo. Je n'avais jamais été dans cette situation, à part sur la Playstation!"

"Ils ont été très difficiles à passer, mais j'ai pris l'avantage sur Pedrosa et j'ai vu que Lorenzo n'était pas très rapide et j'ai compris que c'était le moment. Quand j'étais troisième, franchement j'avais eu peur de tomber parce que j'étais désormais sur le podium," reconnaît le pilote Pramac Ducati.

Rattraper Rossi, cela n'arrive pas tous les jours!

La semaine dernière, il le battait à l'entraînement et aujourd'hui voici Danilo Petrucci sur le même podium que Valentino Rossi. Le terrain de jeu a changé, cependant, et le pilote Pramac ne s'attendait pas vraiment à être à pareille fête à Silverstone, a priori moins favorable pour lui que ne l'est le Ranch de son ami.

"A un moment donné, j'ai vu que je me rapprochais de plus en plus de Valentino. Je me suis dit que j'allais essayer de le suivre. Mais c'était très difficile : j'avais peur d'être trop rapide parce que ça n'est quand même pas habituel de reprendre du temps à Valentino! Ca n'est pas une situation très confortable," admet-il.

"Je crois que, dans le dernier tour, j'ai loupé chaque virage. Et puis, dans le dernier virage, je me suis mis à rire et je me suis dit que j'allais finir par me réveiller dans mon lit! Je crois que je suis toujours en train de rêver."

Petrucci, le débonnaire, est à la fois acteur et spectateur de son propre succès : "Je suis très content d'être là. Je suis content aussi parce qu'on est trois Italiens. J'ai de la chance parce que je suis ami avec eux deux. Je suis content pour Valentino dans l'optique du Championnat et aussi que Dovi soit de retour sur le podium."

Avec cette performance, Danilo Petrucci se hisse à la huitième place du Championnat, ce qui est précisément l'objectif qui lui a été fixé par Gigi dall'Igna, le patron de Ducati. "Ca me fait peur," répond-il, "parce que tel que je le connais, maintenant il va me demander de finir sixième." 

partages
commentaires
Après sa chute, Márquez avoue que le titre est perdu

Article précédent

Après sa chute, Márquez avoue que le titre est perdu

Article suivant

Andrea Dovizioso et Ducati enfin de retour sur le podium

Andrea Dovizioso et Ducati enfin de retour sur le podium
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021