Petrucci, pilote Ducati le plus rapide samedi au Mugello

Affaibli physiquement depuis le début du week-end, l'Italien n'en a pas moins réussi à accrocher une nouvelle première ligne sur la grille, au nez et à la barbe des trois autres pilotes munis d'une GP19 : Dovizioso, Miller et Pirro.

Petrucci, pilote Ducati le plus rapide samedi au Mugello

Pour la deuxième fois d'affilée, c'est depuis la première ligne de la grille que Danilo Petrucci va s'élancer ce dimanche, cette fois-ci dans le cadre de son Grand Prix national disputé sur le circuit du Mugello. On sait l'Italien sous pression alors qu'il ne dispose que d'une année de contrat chez Ducati pour l'instant, mais force est de constater qu'après un début de saison en demi-teinte, il a plutôt bien redressé la barre depuis le Mans, et sa troisième place du jour en est une nouvelle preuve.

Le numéro 9 a même été le premier ce week-end à battre le record de la piste toscane lors des EL3. Une référence personnelle qui a fait long feu, puisqu'elle a été battu quelques dizaines de minutes plus tard seulement par les deux pilotes qui l'ont précédé lors des qualifications, à savoir Marc Márquez, le poleman, et son dauphin Fabio Quartararo.

Lire aussi :

En conférence de presse, le pilote Ducati s'est néanmoins montré beau joueur et prenait plutôt les choses avec le sourire, conscient d'avoir assuré l'essentiel en étant l'homme le plus véloce du jour sur une GP19. "C'est la seconde fois que je réalise le record en EL3, et la seconde fois qu'ils me le retirent lors des qualifications qui suivent !" a-t-il ainsi plaisanté. "C'est toujours Fabio [Quartararo] en premier puis Marc [Márquez]. Mais je suis tout de même content, car il y a toujours beaucoup d'attente ici pour les pilotes Ducati. Hier a été très difficile, mais aujourd'hui nous avons eu une bonne moto et nous avons pu atteindre notre objectif, qui était la première ligne. Dans ma tête, je me suis dit qu'un temps en 1'45"8 était la cible pour être en pole position. Mais je n'avais pas compté sur Marc et Fabio."

La troisième place reste tout de même une belle performance pour le Transalpin, qui évolue ce week-end en étant malade, mais qui compte bien faire le maximum malgré tout devant ses fans demain après-midi. "Bien sûr, je ne sais pas où j'en serai physiquement [lors de la course]", avance-t-il. "Je me sens faible depuis mercredi. Cette année, Marc a toujours essayé de créer un écart au début de la course, mais je ne sais pas quels sont ses plans pour demain, mais je vais essayer de rester devant aussi longtemps que possible tout en faisant attention à ma condition physique, car la course va être très longue et il va faire plus chaud qu'aujourd'hui. Il va y avoir à coup sûr beaucoup de pilotes et d'équipes en lice pour le podium."

Lire aussi :

À l'aise sur tous les types de gommes

Plus que jamais, les pneus promettent de constituer un facteur clé dans le niveau de compétitivité de tout un chacun demain. Sur ce point, Petrucci se veut rassurant, jugeant qu'il est possible de faire la course avec l'ensemble de la gamme proposée en Italie par Michelin. Des propos étonnants quand on sait qu'il s'agit là d'un des points faibles du pilote Ducati, dont le poids, combiné à son pilotage agressif, a plutôt tendance à martyriser ses enveloppes.

"Nous allons devoir gérer la course, en particulier au début", nuance cependant Petrucci. "Vous pouvez faire la course avec quasiment tous les pneus, donc le warm-up va être important demain. Pour le moment je n'ai pas essayé l'option dur à l'arrière. Peut-être que je vais le faire demain à l'occasion du warm-up. Mais c'est toujours difficile de faire une stratégie, car quand vous êtes dans les premières positions, les pilotes derrière vous essayent de passer. Vous n'êtes pas systématiquement en train d'attaquer à fond, et ils essaient donc de rester avec vous, donc c'est toujours difficile. Mais nous allons voir après le warm-up quel pneu nous allons utiliser. La bonne chose, c'est que nous avons été rapides avec le pneu soft et le medium, mais tout va dépendre de la température."

partages
commentaires
Pour améliorer sa situation, Lorenzo veut que Honda ait "un plan"

Article précédent

Pour améliorer sa situation, Lorenzo veut que Honda ait "un plan"

Article suivant

Rins de nouveau bloqué en Q1 après une chute lors des EL3

Rins de nouveau bloqué en Q1 après une chute lors des EL3
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021