Petrucci a connu "son pire vendredi" à Motegi

partages
commentaires
Petrucci a connu
Par : Willy Zinck
19 oct. 2018 à 07:54

La première journée au Japon a été particulièrement éprouvante pour l'Italien, qui est loin d'avoir assuré sa place en Q2 pour l'instant.

On a connu des situations plus aisées que celle de Danilo Petrucci au soir de la première journée du Grand Prix du Japon. Tout reste à faire en effet pour l'Italien, qui a payé cash un pari (perdu) lors des EL1.

Le pilote Pramac a en effet voulu recourir à des réglages osés sur le circuit nippon, mais force est de constater que ceux-ci n'ont pas apporté les résultats escomptés, celui-ci ayant bouclé cette première séance à... la 19e place !

Et il ne fallait pas compter sur la séance de l'après-midi pour rattraper le coup, une averse s'étant abattue peu avant et ayant rendu l'asphalte humide. Dans ces circonstances, la troisième place de Petrucci à l'issue des EL2 n'avait que bien peu d'importance.

Pari manqué au niveau des réglages

"Cet après-midi la séance n'a pas été utile, donc demain nous allons avoir beaucoup de choses à faire", a souligné le numéro 9 au terme de la journée. "Nous avons pris ce pari au niveau des réglages, mais en fait nous devons faire machine arrière et régler nos problèmes, et espérons ensuite aller directement en Q2."

Le pari en question, c'était de calquer la mise au point de la GP18 sur celle appliquée en Autriche, où le transalpin avait rencontré un franc succès avec un quatrième chrono en qualifications, suivi d'une cinquième place en course.

Lire aussi :

Mais le Japon n'est pas l'Autriche, même si les nombreuses zones de freinage et d'accélération pourraient faire penser à un tracé similaire. Une erreur de jugement de la part de l'intéressé, qui concède avoir connu là l'une de ses pires ouvertures de Grand Prix.

"Pour autant que je me souvienne, c'est mon pire vendredi. Je ne sais plus quand était la dernière fois où j'ai fini 17e", a-t-il expliqué. "Malheureusement hier nous avons décidé de prendre un pari au niveau des réglages. Nous pensions partir ce matin avec des réglages similaires à ceux de l'Autriche, car les deux circuits ont ceci de commun que vous devez freiner fort, mais ça n'a absolument pas fonctionné. Ce matin en particulier, nous avons payé cela parce que nous n'avons pas chaussé de pneus neufs à la fin car nous étions vraiment en difficulté."

Des EL3 qui s'annoncent capitaux

Tout n'est cependant pas perdu, loin s'en faut, alors que les EL3 revêtiront une importance cruciale demain matin en vue d'une qualification directe en Q2. En attendant, Petrucci préfère se rassurer en se souvenant que la dernière fois qu'il avait dû passer par la Q1, le reste du week-end lui avait été très favorable.

"La dernière fois que je suis passé par la Q1 c'était au Mans, mais ce jour-là j'avais trouvé quelque chose lors des EL4, et ensuite j'ai fait le meilleur temps lors de la Q1 avant de décrocher une première ligne.

Reste donc à savoir si le scénario manceau, où l'Italien avait obtenu ce qui constitue encore son unique podium en 2018, pourra de nouveau produire. 

Lire aussi :

Article suivant
EL2 - Pedrosa meilleur temps d'une séance tronquée par la météo

Article précédent

EL2 - Pedrosa meilleur temps d'une séance tronquée par la météo

Article suivant

Journée positive pour Zarco, meilleur pilote Yamaha à Motegi

Journée positive pour Zarco, meilleur pilote Yamaha à Motegi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions