Petrucci pris à son propre jeu : "C'était comme au poker"

partages
commentaires
Petrucci pris à son propre jeu : "C'était comme au poker"
Par :
3 avr. 2019 à 10:40

Le pilote Ducati a pensé pouvoir jouer le podium en Argentine, tapant dans ses pneus pour remonter depuis sa dixième place sur la grille. Une grosse attaque qu'il a amèrement regrettée par la suite.

Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team

Tel est pris qui croyait prendre ! De son propre aveu, Danilo Petrucci s'est montré trop beau lors du GP d'Argentine, avec une gestion de course bien trop optimiste que ses pneus n'ont pas supportée.

Il est vrai que l'Italien revenait de loin. Après une première journée cauchemardesque marquée par une chute lors des EL1, celui-ci n'avait pu faire mieux que dixième sur la grille, alors que son coéquipier Andrea Dovizioso s'adjugeait une place sur la première ligne. Auteur d'un bon début de course, le numéro 9 est remonté jusqu'en quatrième position, pour se porter dans les échappements des deux pilotes qui étaient alors en train de s'écharper pour la deuxième place : son coéquipier et Valentino Rossi.

Voir aussi :

Trop d'attaque, trop tôt

Petrucci a longtemps cru le podium possible, contrairement à ce qu'il avait annoncé à l'issue des qualifications, mais s'est rendu coupable d'un excès d'optimisme en attaquant trop. Une approche qui s'est avérée rédhibitoire avec un pneu soft à l'arrière, des conditions chaudes et un style de pilotage qui met déjà à mal les gommes en temps normal.

"Je me suis donné à 101%, et à cinq tours de l'arrivée, mon pneu arrière était fini", a-t-il déploré après la course. "C'était dès lors difficile de rester avec eux. C'était comme s'ils étaient en train de gérer, alors que ce n'était pas vraiment le cas pour moi, et je l'ai payé à la fin."

Lire aussi :

Le Transalpin a pris conscience de s'être fait avoir après discussion avec Dovizioso, qui lui a confié avoir pour sa part préservé ses gommes en prévision de la fin de course, pendant que lui s'évertuait à vouloir le rattraper. "C'est facile à dire à présent, mais en maintenant [avec eux] une seconde d'écart, cela aurait été plus sûr", reprend le numéro 9. "Mais j'avais les gars derrière moi, je sentais l'odeur du podium et je me suis dit 'essaye'. Mais quand ils ont commencé à attaquer à cinq tours de la fin mes pneus étaient terminés et c'était difficile de faire la moindre chose."

Manque d'expérience

L'expérience a cruellement fait défaut au pilote Ducati dans cette dernière partie de l'épreuve. Petrucci l'admet lui-même : il s'est fait avoir et n'a pas su lire dans le jeu de ses adversaires, qui ont abattu leurs meilleures cartes dans les derniers instants de l'épreuve. "C'est une table de poker, avec plusieurs titres et plusieurs victoires", reconnaissait Petrucci après coup. "Moi, par contre, je n'ai ni l'un ni l'autre, alors il m'est difficile de me battre contre eux. C'est dur de les avoir ! Même quand ils semblent en difficulté, ils ont toujours un peu plus d'expérience et de marge. Moi, par contre, cette marge je ne l'ai jamais parce que je dois toujours rattraper des places."

Lire aussi :

Petrucci doit finalement se contenter d'une sixième place à l'arrivée, après n'avoir rien pu faire face aux retours de Jack Miller et d'Álex Rins, soit le même résultat que lors de l'ouverture du championnat au Qatar. Mais après la leçon reçue dimanche, l'Italien tentera à coup sûr de se rattraper à Austin lors de la prochaine épreuve du calendrier.

Avec Léna Buffa

Article suivant
Rins a "transformé un mauvais samedi en bon dimanche"

Article précédent

Rins a "transformé un mauvais samedi en bon dimanche"

Article suivant

Troisième top 10 de suite pour Nakagami en Argentine

Troisième top 10 de suite pour Nakagami en Argentine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu