Petrucci : Si je veux rester chez Ducati, je dois garder ce niveau

partages
commentaires
Petrucci : Si je veux rester chez Ducati, je dois garder ce niveau
Par :
27 févr. 2019 à 11:40

Le nouveau pilote officiel Ducati se dit à la fois surpris par le niveau qu'il a affiché cet hiver et quelque peu rassuré, car élever son jeu est une nécessité à ses yeux afin de conserver sa place.

Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team

Leader final des essais de Sepang le mois dernier, Danilo Petrucci a une nouvelle fois obtenu la meilleure performance du clan Ducati à Losail, où se sont conclus les tests de pré-saison. À l'issue de l'hiver, l'Italien peut se targuer d'avoir devancé son coéquipier et les autres pilotes Ducati sur chacune des séances disputées après celle de Valence, en novembre, sur des pistes aussi diverses que Jerez, Sepang et Losail.

Lire aussi :

S'il concède qu'il ne s'attendait pas forcément à un tel niveau, le numéro 9 ne s'en cache pas : pour conserver sa place au sein de l'équipe officielle, il ne doit pas faire moins bien que cela. "Ça a été une bonne surprise, ça fait plaisir, mais je dois être là. Si je me maintenais entre la cinquième et la dixième place, ça ne suffirait pas. Avec cette moto on peut faire plus et je dois le faire", pointe-t-il auprès de Sky Italia.

"Si je veux rester ici [dans l'équipe] ces prochaines années, mon niveau doit être celui-ci et même plus", renchérit-il au micro de la chaîne espagnole DAZN. "Nos adversaires sont très forts. Maverick [Viñales] est très rapide, mais Rossi aussi, les deux Honda, Suzuki… tout le monde est très rapide. Je pense qu'il y a dix pilotes en mesure de se battre au moins pour le podium."

Un doute quant à la vitesse sur le tour lancé

Si Petrucci se défend bien dans le clan Ducati, la concurrence des autres marques se fait en effet ressentir et, au Qatar, il a dû se contenter du dixième temps au classement combiné. Un positionnement qui traduit sa volonté d'orienter son travail vers la course, mais qui montre aussi une zone d'ombre dans sa préparation.

"Je n'ai pas cherché à faire un temps. J'ai gardé deux pneus neufs au stand et je n'ai pas essayé de faire de time attack", souligne le pilote italien, dont l'objectif pour la dernière journée, lundi, était de mener une ultime évaluation de sa performance sur la durée, dans l'optique de la course qui aura lieu la semaine prochaine.

Lire aussi :

"La journée a commencé assez difficilement, parce que le vent a tourné et on a donc dû modifier un peu les réglages, et puis quand j'ai vu que les choses allaient bien j'ai monté un pneu et mon premier tour a tout de suite été en 1'54. J'ai alors décidé que la moto était prête pour faire la simulation de course", explique-t-il.

À l'instar de ce qu'ils avaient déjà réalisé en Malaisie, les deux pilotes officiels ont choisi de mener cette simulation ensemble, en s'échangeant la place de meneur. Or, si Dovizioso a rapidement mis un terme à l'exercice, Petrucci a été au bout. "Avec Andrea, on a décidé qu'on allait commencer avec moi devant. J'ai fait 11 tours avec un bon rythme, tous en 1'55 et même dans la fenêtre basse. Ensuite quand on a changé, Andrea était un peu plus lent, parce que quand il était derrière son pneu a surchauffé. Au bout de quatre tours, il a donc arrêté et moi j'ai continué à tourner et j'ai recommencé à rouler en 1'55. Je suis content de ça."

J'ai dévoilé mon jeu et je suis prêt à me battre. Je dois être en lutte pour le podium !

Danilo Petrucci

"La seule chose, c'est qu'on n'a jamais essayé de faire de time attack. La vitesse sur ce point reste un doute pour nous. On doit forcément partir au maximum de la deuxième ligne, pour tenter de se battre en course, parce qu'il y a dix pilotes qui peuvent être en lutte pour le podium", pointe Petrucci, désormais impatient d'en découdre pendant le Grand Prix de la semaine prochaine et, qui sait, peut-être de frapper fort. "J'espère créer la surprise pour tout le monde, parce que personne ne [me] prend en considération. J'ai été le seul à faire la simulation de course, j'ai dévoilé mon jeu et je suis prêt à me battre. Je dois être en lutte pour le podium !"

Article suivant
Pour Viñales, le vrai révélateur sera le GP du Qatar

Article précédent

Pour Viñales, le vrai révélateur sera le GP du Qatar

Article suivant

GP du Qatar : Ezpeleta ouvert à un changement d'heure

GP du Qatar : Ezpeleta ouvert à un changement d'heure
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais du Qatar
Catégorie Lundi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu