Les pilotes enclins à subir une hausse des contrôles antidopage

Soulevé par Cal Crutchlow, la question d'un renforcement de contrôles antidopage en MotoGP a refait surface ce jeudi en Argentine.

Les pilotes enclins à subir une hausse des contrôles antidopage
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Márquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Marc Márquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le sujet est revenu sur la table suite à une sortie médiatique de Cal Crutchlow en marge du Grand Prix du Qatar : celui d'un renforcement des contrôles antidopage en MotoGP. Pour l'heure, seuls deux contrôles ont lieu chaque année et de façon aléatoire sur un certain nombre de pilotes.

La Dorna et la FIM ont à ce titre profité de l'ouverture de la saison à Losail courant mars pour mener une opération de sensibilisation en faveur de la lutte contre le dopage, peu du goût donc du pilote LCR pour qui les instances dirigeantes ne font pas assez en la matière.

Interrogé sur la question lors de la conférence de presse du Grand Prix d'Argentine, l'Anglais a réaffirmé la nécessité d'augmenter le nombre de contrôles dans la discipline, tout en donnant cette fois-ci plus de crédit aux démarches effectuées par les diverses parties prenantes en ce sens.

"Il faut voir ce qui se passe dans tous les autres sports dans le monde. Je pense que nous devrions faire plus de tests, et j'espère que cela va être mis en place", a-t-il confirmé. "Cela nous donnerait une meilleure compréhension de la situation. Je pense qu'ils [les instances dirigeantes] font les choses bien à ce propos, ils essaient vraiment de faire quelque chose, et de garder cela sous contrôle, car ce n'est que d'autant plus juste pour tous les pilotes."

Crutchlow n'est d'ailleurs pas le seul à mettre en avant la notion d'équité pour justifier en partie une intensification des contrôles, quitte à malmener la vie personnelle des pilotes, si c'est pour la bonne cause.

Pour Marc Márquez, le nombre de tests paraît bien dérisoire pour empêcher toute personne malintentionnée de passer entre les mailles du filet. "Ce que nous demandons, c'est juste plus de contrôles", explique le Champion du monde en titre. "Nous sommes des athlètes professionnels, et bien sûr nous aimerions avoir plus de contrôles, car ce serait plus juste pour tout le monde. Pour moi il n'est pas normal qu'en 19 courses nous n'ayons que deux contrôles, et pas sur tous les pilotes. Nous avons besoin de changer cela, et c'est pour cela que nous en faisons la demande auprès de la FIM, de la Dorna, pour changer cette procédure."

Un tel changement mettrait ainsi la discipline au diapason des autres sports. Une évolution logique selon Danilo Petrucci. "Ce qui est sûr, c'est qu'il y a peu de contrôles", constate l'Italien. "Et c'est assez étrange. Je ne sais pas combien de tests positifs on a pu trouver en sports mécaniques par le passé, mais bien sûr nous n'avons pas beaucoup de données. Il faudrait faire plus ou moins comme dans les autres sports je pense."

Le précedent Anthony West

Valentino Rossi, lui, souligne le peu de cas de dopage décelés jusqu'ici en sports mécaniques, et à fortiori en moto. On se souviendra tout de même du cas d'Anthony West, en Moto2 en 2012, contrôlé positif au Méthylhexanamine – un stimulant.

Mais avec justement un faible nombre de contrôles, c'est un peu le serpent qui se mord la queue, et le Docteur ne serait par conséquent pas opposé à un renforcement des tests. "Pour moi, si on regarde l'Histoire des sports mécaniques, il n'y a pas eu de grands risques de dopage par le passé", observe l'Italien. "Mais je suis d'accord sur le fait de faire plus de contrôles. Habituellement, ils font des contrôles durant la saison, mais pas beaucoup. Mais s'ils en font plus, nous serons là."

Pas de problème non plus du côté de Johann Zarco pour se soumettre à plus de contrôles, même si selon le Français, d'autres paramètres influent d'abord sur la performance, tels que bien sûr les réglages de la machine, la puissance du moteur ou bien encore l'état des pneus.

 

"Dans les courses moto, il y a tellement d'éléments à prendre en compte, que c'est difficile, même avec du dopage, de pouvoir gagner une course", fait remarquer le pilote Tech3. "Il y a aussi la moto, l'usure des pneus, plein de choses à contrôler avant de même de penser au dopage. Le fait d'avoir plus de contrôle ne peut qu'être mieux, mais normalement il n'y a que de faibles chances de dopage, car nous ne savons pas si cela peut nous apporter quelque chose de vraiment mieux."  

Reste qu'il ne faut sans doute pas sous-estimer la forte contrainte physique qui pèse sur les pilotes, couplée au besoin de d'avoir de bons réflexes et une bonne capacité d'attention. Autant de capacités qui peuvent être potentiellement améliorées par la prise de stupéfiants ciblés.

partages
Rossi prévoit une course en paquet et des pneus déterminants
Article précédent

Rossi prévoit une course en paquet et des pneus déterminants

Article suivant

Dovizioso : Pas encore d'offre de Ducati ? "Ils doivent avoir leurs raisons"

Dovizioso : Pas encore d'offre de Ducati ? "Ils doivent avoir leurs raisons"
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021