Les pilotes ne testeront pas le nouveau pneu arrivé vendredi soir

La réunion de la Commission de sécurité du MotoGP a approuvé hier à l'unanimité le rejet du nouveau pneu apporté dans la nuit par Michelin.

Ce nouveau pneu comportait une carcasse plus rigide que les trois gommes classiques (tendre, medium et dur), qui avait déjà été utilisée lors des essais privés de Valence en novembre dernier et qui devait être disponible à Termas de Río Hondo avec un mélange de gomme tendre. 

Après avoir reçu une pétition de certains membres du paddock, Michelin a décidé d'apporter un chargement de 69 pneus (trois par pilotes) en Argentine. Cependant, la cargaison est restée bloquée à Buenos Aires à cause de la grève générale que traversait le pays jeudi dernier.

Une réunion sans Rossi

Le convoi est finalement arrivé au circuit dans la nuit de vendredi, avant que les pilotes qui assistaient à la Commission de sécurité ne décident de refuser l'utilisation du pneu pour la journée du samedi.

Valentino Rossi, le pilote souffrant le plus à cause de cette nouvelle carcasse plus tendre, a choisi de ne pas prendre part à cette réunion.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Valentino Rossi
Type d'article Actualités
Tags michelin, motogp, pneu, termas de rio hondo