Les pilotes KTM n'ont pas de place attitrée pour 2023

KTM assure ne pas avoir attribué ses différentes places au sein de ses deux équipes pour 2023, préférant évaluer les meilleures options "après la saison 2022".

Les pilotes KTM n'ont pas de place attitrée pour 2023

Dans le groupe KTM, les quatre pilotes alignés en MotoGP sont directement sous contrat avec le constructeur, et non avec chacune des équipes. Une solution de plus en plus privilégiée par les marques dans la catégorie reine des Grands Prix et qui permet d'envisager des transferts facilités, mais qui signifie également que les pilotes actuels de l'équipe officielle autrichienne n'ont pas de garantie de rester dans leur team après la saison 2022.

KTM alignera l'année prochaine un binôme inchangé dans son équipe d'usine, à savoir Miguel Oliveira et Brad Binder, auteurs des cinq victoires obtenues jusqu'à présent par la RC16. L'équipe Tech3 quant à elle confiera ses motos aux deux rookies Remy Gardner et Raúl Fernández, qui après avoir dominé la saison de Moto2 sont très attendus parmi l'élite. Alors que les spéculations vont déjà bon train quant aux performances qu'ils pourront livrer au guidon de la RC16, Pit Beirer a rappelé qu'une promotion était tout à fait envisageable pour eux dès leur deuxième saison.

"Chez KTM, nous avons quatre places en MotoGP pour les cinq prochaines années. Jusqu'à présent, personne n'a été désigné à une place fixe pour 2023. Nous attribuerons les quatre places chez Red Bull et Tech3 après la saison 2022 de la manière que nous pensons correspondre le mieux pour le pilote, le team, la performance et l'équipe", explique le directeur de KTM Motorsport, à Speedweek.

On se souvient que, fin 2020 déjà, Brad Binder était aisément passé de Tech3 à l'équipe d'usine, alors que le départ prématuré de Johann Zarco avait entraîné un jeu de dominos au sein du groupe autrichien. Annoncé en MotoGP avec l'équipe française, Binder avait finalement fait ses débuts dans l'autre box et la place qui lui était promise avait été comblée par Iker Lecuona. Aujourd'hui, il est le seul dont un engagement sur le long terme a été officiellement annoncé (jusque fin 2024), mais cela ne lui garantit donc pas de rester dans cette même équipe.

De plus en plus de ponts entre les deux équipes

Pour KTM, cette démarche s'inscrit dans une volonté globale de faire le moins possible de distinguo entre ses deux structures, Tech3 ayant même reçu l'appellation d'équipe factory cette année. Dans les faits, le matériel développé a tout de même été fourni en priorité aux pilotes du team Red Bull, mais l'ensemble de l'organisation technique se veut homogène et unifiée.

"Nous avons d'excellentes relations avec Hervé Poncharal, le propriétaire du team Tech3, et nous pouvons nous 'passer la balle'", décrit Pit Beirer. "Nous avons maintenant huit techniciens sous contrat avec KTM qui travaillent dans l'équipe d'Hervé. Hervé ouvre donc les portes à nos ingénieurs. Ils se sentent aussi bien chez lui que dans l'équipe Red Bull."

"Nous avons encore renforcé l'équipe Tech3 à l'automne, nous y avons maintenant placé Esteban Garcia comme responsable technique. Nous avons désormais atteint la bonne 'altitude' et nous sommes bien positionnés pour la saison à venir. Nous serons aussi des partenaires solides pour Remy et Raúl."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Honda n'envisage pas de débuter le championnat sans Marc Márquez
Article précédent

Honda n'envisage pas de débuter le championnat sans Marc Márquez

Article suivant

Pour Stoner, avoir couru contre Rossi a donné plus de valeur à sa carrière

Pour Stoner, avoir couru contre Rossi a donné plus de valeur à sa carrière
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021