Les pilotes officiels Ducati prédisent une victoire prochaine de la GP23

Sur les huit Ducati présentes sur la grille, quatre datent de l'an dernier, et pourtant les pilotes officiels, dotés de la moto la plus évoluée, s'attendent à un succès du modèle précédent à court terme.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Le GP d'Italie s'est terminé avec trois Ducati d'usine aux trois premières places, celles de Pecco Bagnaia, Enea Bastianini et Jorge Martin. La GP23 de Marc Márquez a en revanche terminé au pied du podium. Si ce modèle reste tout à fois compétitif sur la grille actuelle, le constructeur a néanmoins réalisé des progrès notables avec sa GP24, victorieuse de six des sept premiers Grands Prix à ce stade.

Si cela donne l'impression que la GP24 serait presque imbattable cette saison, Bagnaia et Bastianini sont convaincus qu'il est encore possible de gagner avec la moto qu'ils pilotaient l'année dernière. Le champion en titre rappelle que la GP23 requiert un apprentissage long, auquel il a lui-même été confronté il y a un an, aussi il juge que les pilotes des teams Gresini et VR46 pourraient bien se mêler à la lutte pour la victoire une fois cette phase dépassée.

"Le fait est que l'on s'est bien adaptés", résume Bagnaia pour expliquer le triplé de GP24 au Mugello. "La moto de l'an dernier a demandé plus de temps d'adaptation mais elle était très bonne. Sur certaines pistes, elle était très performante, sur d'autres elle l'était moins. [Au Mugello], la moto de 2023 était fantastique, à Barcelone aussi, alors c'est dur de savoir pourquoi", a-t-il souligné après avoir été interrogé sur la raison pour laquelle la GP23 n'était cette fois pas en mesure de gagner sur ces pistes.

"Au test de Jerez, avec la 23, ils ont eu une soupape d'échappement différente qui règle beaucoup les problèmes que l'on avait l'an dernier. C'est très similaire maintenant, donc je pense qu'une victoire de la moto 2023 arrivera vite. Le niveau est très élevé actuellement, avec les nouveaux pneus, et on fait un travail très particulier. Nous ne sommes pas trois pilotes lents [avec Martín et Bastianini], on fait un excellent travail."

Bastianini, qui a lui aussi connu des difficultés sur la GP23 l'année dernière, estime que la différence entre les deux spécifications n'est pas aussi importante qu'on pourrait le penser.

"Je suis d'accord avec Pecco", a-t-il souligné. "Je me souviens que l'an dernier, il était important d'avoir du temps pour faire des modifications sur la moto, qui était différente par rapport celle de 2021 [qu'il avait la saison précédente]. Mais pour moi, la moto de 2023 et celle de 2024 sont très similaires. Pour moi, il n'y a pas eu de gros changement."

"Comme Pecco l'a dit, la 2023 pourra probablement gagner à l'avenir. Le problème, c'est le niveau parce qu'on est très proches. Marc est le plus rapide avec la moto 2023 pour le moment mais pour moi, la différence avec ma moto n'est pas importante."

Avec sa Ducati GP23, Marc Márquez est troisième au championnat.

Avec sa Ducati GP23, Marc Márquez est troisième au championnat.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Martín, l'actuel leader du championnat, pense même qu'il y a des domaines dans lesquels la Ducati de l'année dernière était en fait supérieure à la GP24. "Pour moi, le gros changement sur la 2024 est au freinage", souligne l'Espagnol. "Je pensais que la 2023 aurait été encore plus performante ici parce que l'an dernier, dans les changements de direction j'étais plus fort que cette saison. Cette année, j'ai eu significativement plus de mal avec la moto de 2024 que l'année dernière avec la 2023. C'est dur à dire mais je pense en tout cas qu'elles sont très similaires."

Parmi le quatuor de GP23, c'est Marc Márquez qui se montre le plus performant, et de loin. Plusieurs fois déjà, il s'est battu pour la victoire et, si ses adversaires prédisent un succès prochain de cette moto, c'est fort probablement en pensant d'abord à lui.

Questionné pour savoir s'il faudrait introduire des nouveautés sur cette moto, donc le développement est pourtant terminé, le #93 montre qu'il a les idées claires quant à sa position (pour le moment) dans le giron Ducati : "Ce qui est bien, c'est qu'avec Ducati et toute l'équipe technique, ils ont été très clairs avec moi avant que je signe chez Gresini. C'est pour ça que je ne me suis jamais plaint."

"Je sais ce que j'ai, je sais que j'aurai ce package et s'ils veulent me donner quelque chose, c'est bienvenu, c'est un cadeau. Mais on sait qu'on a ça et qu'on doit faire le maximum avec ce qu'on a. On voit en piste que les performances ne sont pas très différentes. Sur toutes les pistes, on est très proches de Pecco et Martín, qui sont les pilotes les plus constants, et Bastianini cette fois. Mais les résultats montrent les performances entre les motos ne sont pas très importantes."

Lire aussi :

Les vainqueurs 2023 sur la Ducati de 2022

La saison passée, plusieurs pilotes Ducati ont remporté des courses sur la GP22, c'est-à-dire sur le modèle précédent, ce qui pourrait laisser penser que l'écart entre les performances des deux specs de la moto italienne n'était pas aussi important à l'époque.

Marco Bezzecchi (VR46) et Fabio Di Giannantonio (Gresini) ont tous deux remporté des Grands Prix, le premier se battant même durablement pour le titre avant de prendre la troisième place au classement final. Álex Márquez (Gresini) avait quant à lui remporté deux victoires au sprint au guidon de la GP22, alors qu'il passait tout juste de Honda à Ducati.

Pilote Team Succès
Marco Bezzecchi VR46 3 GP (Argentine, France, Inde)
Fabio Di Giannantonio VR46 1 GP (Qatar)
Álex Márquez Gresini Racing 2 courses sprint (Silverstone, Sepang)

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

VIDÉO - Le résumé du GP d'Italie MotoGP

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Aprilia prêt à perdre Espargaró pour Honda, où son expérience aidera
Article suivant Bagnaia en quête de constance : "Un privilège d'être sous pression"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France