Pirro : une chute à 270 km/h sans airbag !

Le pilote italien l'a échappée belle, après avoir perdu le contrôle de sa Ducati dans la portion la plus rapide de la saison, et alors qu'il ne portait pas d'airbag.

Ce serait un doux euphémisme que de dire que Michele Pirro a eu de la chance, vendredi, d'échapper à des blessures graves dans la chute dont il a été victime lors des Essais Libres 2 du GP d'Italie.

Alors qu'il avait signé le deuxième temps de la séance matinale, le pilote italien, présent en tant que wild-card, a perdu le contrôle de sa Ducati à la fin du premier quart d'heure de la seconde séance, au bout de la longue ligne droite du Mugello.

C'est à cet endroit que sont enregistrées les vitesses de pointe les plus élevées de la saison. Andrea Dovizioso venait d'y établir un nouveau record avec une V-max de 356,4 km/h, et Pirro lui-même avait atteint en ce début de séance une référence personnelle plus rapide que le précédent record (355,2 km/h).

Il n'était heureusement pas dans un "bon" tour au moment de son accident. Selon la télémétrie de Ducati, la moto roulait à 270 km/h lorsque la roue avant s'est bloquée au freinage, projetant le pilote italien dans les airs, avec une violence inouïe. Retombé lourdement au sol, il s'est immobilisé dans le bac à gravier, un temps inconscient, avant d'y être rapidement secouru et d'être évacué en ambulance.

 

Les examens médicaux qu'il a passés ont finalement révélé qu'il avait échappé à toute blessure interne ou complication, souffrant essentiellement d'une commotion cérébrale et de traumatismes divers. Il s'est par ailleurs luxé une épaule, qui a été remise en place au centre médical du circuit.

Il s'avère que Michele Pirro ne portait pas d'airbag lors de cette chute. Si ce système est devenu obligatoire pour les titulaires, il ne l'est pas pour les wild-cards. Le fournisseur de cuirs de l'Italien, Vircos, n'en produit pas mais fait cependant appel à Alpinestars pour intégrer ce dispositif de sécurité dans ses combinaisons.

Michele Pirro utilisait bien une combinaison avec airbag pour les EL1, laquelle a été mise à sécher au soleil après la séance, mais lorsqu'il a été l'heure de reprendre la piste, le pilote a choisi d'utiliser sa deuxième combinaison, dans laquelle l'airbag n'avait pas été mis en place. Vircos devait l'installer dans cette deuxième combinaison ce samedi, après l'arrivée de nouvelles pièces.

Après le soulagement qui a fait suite aux examens passés hier, Davide Tardozzi a donné de nouvelles rassurantes ce matin auprès du site officiel du MotoGP : "Michele va bien. L'hôpital aimerait le garder encore 24h, juste pour être sûr qu'il va bien. Il va faire un autre scanner aujourd'hui, mais il semble avoir eu beaucoup de chance et il va absolument bien."

Ce Grand Prix d'Italie était le premier à figurer au calendrier MotoGP de Michele Pirro cette année, comme cela est devenu traditionnel pour lui en sa qualité de pilote essayeur Ducati. Il doit également disputer les Grands Prix de Saint-Marin et de Valence, plus tard dans l'année.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Mugello
Pilotes Michele Pirro
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités
Tags airbag