Sans pression et sur une piste favorable, Lorenzo ambitieux à Motegi

Auteur de son deuxième podium de l'année en Aragón, Jorge Lorenzo espère bien faire mieux qu'une troisième place au Japon.

C'est un Jorge Lorenzo plein d'enthousiasme et de confiance qui a débarqué à Motegi pour la 15e manche de la saison. Fort de sa troisième place acquise lors de la dernière manche en Aragón, après avoir passé les deux tiers de la course en tête, le Majorquin récolte enfin les fruits du long travail de développement et de sa longue adaptation à la Desmosedici. 

Le pilote Ducati peut également nourrir une nouvelle ambition d'ici la fin de la saison, celle de devancer Johann Zarco au championnat, le Français ne disposant plus que de 11 points d'avance sur lui au général.

Une source de motivation supplémentaire pour l'Ibère, et quoi de mieux pour débuter cette chasse à l'homme qu'un tracé sur des terres traditionnellement favorables aux machines de Bologne ? Le dessin de Motegi, véritable "stop-and-go", devrait en effet faire la part belle aux qualités de puissance de la GP17, comme le confirme Lorenzo. "Historiquement, c'est un bon circuit pour Ducati, qui s'y est imposé à trois reprises [sic]. C'est un circuit de freinage et d'accélération, donc cela convient bien à la Ducati."

Profiter de la situation instable au championnat

Quatre victoire pour la marque italienne plus précisément à Motegi (trois consécutives de Loris Capirossi de 2005 à 2007, et une de Casey Stoner en 2010 après avoir remporté son premier titre sur le tracé nippon trois ans plus tôt). Il faut dire que les progrès de Lorenzo sur la Ducati ont été tangibles ces derniers temps, celui-ci ayant réalisé trois top 5 lors des quatre dernières épreuves. 

"Il est clair que ma situation a évolué, et ce en raison de plusieurs facteurs : d'une part mon expérience sur la moto, mais aussi les progrès réalisés sur celle-ci", explique le numéro 99, qui ne tire pas un trait sur une possible victoire d'ici la fin de saison. "Il est clair que j'ai plus de chances de décrocher une victoire qu'auparavant, étant donné que nous sommes à présent plus rapides et compétitifs."

Pour ce faire, le triple Champion du monde entend profiter de la situation au championnat, avec trois pilotes encore en lice pour le titre et qui ont donc tout à perdre lors de chaque sortie, et prendre des risques avant de décrocher ce premier succès.

Non sans chercher également à travailler sur la moto de 2018. "Ce n'est pas comme lors d'une pré-saison, car lors d'une pré-saison vous avez beaucoup moins de pression", nuance-t-il. "On a certes plus de liberté et une marge plus importante qui nous permet de prendre des risques, car on n'a pas à penser au championnat comme les autres."

Moindre enjeu et piste favorable, deux facteurs qui jouent donc en la faveur de l'Espagnol pour essayer d'aller chercher ce premier succès cette saison. Mais un élément douche pour le moment les espoirs de Lorenzo : la météo, annoncée comme pluvieuse ce week-end. Conditions dans lesquelles il n'a jamais été réellement à l'aise, comme le prouve son high-side en course à Misano. 

"Je préfère toujours avoir une course sur le sec, comme tout le monde je pense", lance-t-il, alors que les éléments ce jeudi ne semblent pas encore avoir choisi leur camp, à mi-chemin entre des conditions humides et sèches, ressemblant à celles de la première journée d'essais en Aragón il y a trois semaines. "La chose à avoir en tête, c'est que lorsqu'il pleut ici, c'est totalement mouillé. Pas comme aujourd'hui. Ces conditions seraient le pire scénario possible, mais nous ne pouvons pas changer la météo, donc on doit faire avec ce qu'on a."
 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Type d'article Preview