Pluie et vent au menu du Grand Prix de France

Après le temps printanier qui a offert des conditions de course idéales lors de la dernière manche à Jerez, le climat devrait faire des siennes en fin de semaine au Mans.

Après le climat désastreux qui a sévi sur l'hexagone depuis le début du printemps, le retour du soleil et le radoucissement des températures constatés depuis lundi ont bien fait croire à un Grand Prix de France disputé dans des conditions ensoleillées en cette fin de semaine.

Faux espoirs, puisqu'il faudra sans doute sortir les parapluies alors que la météo devrait de nouveau tourner au crachin, en tout cas au-dessus de la Sarthe, avec de nombreuses ondées prévues à compter de jeudi. Ces averses devraient ainsi être présentes dès les EL1 vendredi matin, le mercure ne dépassant pas les 10°C. La situation ne s'arrangera guère dans l'après-midi, à ceci près que les températures devraient logiquement augmenter pour atteindre les 16°C.

Le temps maussade se poursuivra par ailleurs sans doute le samedi, cette fois-ci avec des averses orageuses qui feront sans doute grimper le niveau d'humidité sur la piste mancelle. Autant de facteurs qui devraient affecter le niveau d'adhérence des motos, à plus forte raison qu'il faudra composer avec des rafales de vent estimées à environ 45 km/h. De quoi déstabiliser les machines, notamment dans la grande ligne droite menant à la courbe Dunlop.

Dimanche devrait enfin proposer une météo légèrement plus clémente, mais toujours marquée par des averses. Le vent devrait quant à lui s'estomper, et les températures culminer au moment de la course à 19°C.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de France
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Type d'article Actualités