Présentations MotoGP 2017
Dossier

Présentations MotoGP 2017

Plus de maniabilité pour compenser la perte aéro, le credo de Yamaha

D'apparence similaire à sa devancière, la nouvelle YZR-M1 regorge d'améliorations et de nouveautés en son sein. Des raffinements qui ont pour objectif d'accroître la souplesse de la machine, et de contrebalancer la disparition des ailerons.

Plus de maniabilité pour compenser la perte aéro, le credo de Yamaha
La moto de Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
La moto de Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing avec le moteur de la YZR-M1
Détails de la Yamaha YZR-M1 2017
Kouichi Tsuji, Directeur Général du développement de la division sport mécanique, Yamaha Motor
Massimo Meregalli, Directeur de Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Les motos de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
La moto de Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Présentation Yamaha MotoGP

Comme annoncé, la Yamaha qui concourra cette année en MotoGP tient moins de la révolution technique que de l’amélioration et du perfectionnement du package global de la YZR-M1.

Néanmoins, avec l’introduction de nouveaux éléments sur la nouvelle moto, l’équipe japonaise entend renouer, aux dires du responsable du programme MotoGP de la marque Kouichi Tsuji, avec la marque de fabrique de ses machines : la maniabilité. "Une Yamaha a pour habitude d’avoir un bon freinage, afin d’emmagasiner de la vitesse en virage, et d’avoir une bonne agilité. Le concept de développement de cette année renvoie à notre concept, à un retour à la philosophie originelle des machines Yamaha."

Un retour aux sources rendu possible par une importante refonte de l’intérieur de la moto, avec l’introduction d’un nouveau moteur, d’un nouveau châssis mais aussi d’un nouveau bras oscillant. "Pour être honnête, vu de l’extérieur, elle est très similaire à la moto de l’an passé – il n’y a que les ailerons qui ont disparu. Mais à l’intérieur de la moto, c’est complètement différent de la précédente machine. Peut-être que durant les tests hivernaux cela changera beaucoup. Nous sommes aussi très curieux de voir comment la moto va évoluer."

Remédier à la perte d'appuis

C’est un fait, l’aspect visuel de la nouvelle YZR-M1 ne diffère guère de sa prédécesseur, hormis le retrait des ailerons, introduits il y a quelques saisons et qui ont proliféré, notamment sous l’impulsion de Ducati.

Si leur bannissement répond à un problème de sécurité, il retire aussi aux futures motos une part importante d’aérodynamique. D’où la nécessité pour Yamaha de revenir à la quintessence de ses machines, la maniabilité. "Yamaha, mais aussi tous les autres concurrents vont essayer de développer [des astuces] afin de compenser la perte en appuis aérodynamiques par rapport à l’an passé", poursuit Kouichi Tsuji. "Mais c’est très difficile de compenser à 100%. Pour notre moto, la philosophie est de se recentrer sur la maniabilité. L’aérodynamique n’est pas le souci principal. Nous avons commencé avec la base de la moto pour la surélever et l’aérodynamique va accroître les caractéristiques de la Yamaha. Bien sûr, nous avons essayé beaucoup de choses, et bien sûr nous allons participer à trois nouvelles séances de tests et voir ce que ça donne."

Retours positifs

Cette orientation technique semble pour le moment donner toute satisfaction à la marque aux diapasons, même si le chemin est encore long et que beaucoup de développement reste à réaliser. "Nous avons vu l’année dernière à Valence et lors de notre test privé à Sepang, que nous avions un retour très positif des deux pilotes à propos de la direction à donner au développement. C’est très bien", s’enthousiasme le Japonais.

De bons retours corroborés par le patron de l’équipe, Massimo Meregalli. "L’approche sera celle que nous avons utilisée par le passé, celle qui nous a permis de gagner cinq titres lors des dix dernières années. Qui plus est après les résultats et les sensations que nous avons eus à Sepang à la fin du mois de novembre", rappelle le manager italien. "Comme Monsieur Tsuji l’a indiqué, le feeling est bon chez les pilotes. Nous sommes vraiment optimistes, nous sommes vraiment impatients d’être aux tests de Sepang à la fin du mois."

Yamaha a dominé la séance de tests post-saison, organisée à Valence en novembre dernier, Maverick Viñales réalisant le meilleur chrono des deux journées d’essais. Le plateau MotoGP se retrouvera pour de nouveaux tests à Sepang, en Malaisie, du 30 janvier au 1er février prochains, puis à Phillip Island, en Australie, du 15 au 17 février.

partages
commentaires
Viñales - "La Yamaha me permet d'exprimer mon meilleur pilotage"

Article précédent

Viñales - "La Yamaha me permet d'exprimer mon meilleur pilotage"

Article suivant

Ducati présente sa nouvelle livrée pour la Desmocedici GP17

Ducati présente sa nouvelle livrée pour la Desmocedici GP17
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021