Un pneu "déformé" à l'origine de la course désastreuse de Crutchlow

Cal Crutchlow a déclaré qu’un pneu arrière déformé était responsable de sa désastreuse course à Sepang, au cours de laquelle le pilote LCR n’a inscrit qu’un seul point.

Un pneu "déformé" à l'origine de la course désastreuse de Crutchlow
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Charger le lecteur audio

Après s’être qualifié dixième, Crutchlow a rapidement dégringolé pour terminer le premier tour à la 22e et dernière place. Le Britannique est ensuite progressivement remonté à la 15e position, terminant à 50 secondes du vainqueur Andrea Dovizioso, n’empochant qu’un seul point pour ce qui est sa pire arrivée en MotoGP depuis le Grand Prix d’Autriche l’an dernier.

Expliquant après course son manque de rythme, Crutchlow a déclaré avoir ressenti un problème avec son pneu arrière, que son équipe LCR a décrit, dans son communiqué d’après-course, comme étant "déformé" et ce dès le tour de chauffe.

"J ‘étais au courant [du problème] dans le tour de chauffe, et j’étais dernier dès le deuxième virage de la course en partant dixième sur la grille", rappelle Crutchlow. "Ensuite je me suis simplement promené, pour être sûr de rallier l’arrivée car il semblait que je pouvais être dans les points en me baladant."

"Dans le tour de chauffe, j’ai ressenti une grosse vibration, et une perte d’adhérence instantanée à l’arrière. Il était simplement impossible d’ouvrir les gaz. J’étais large partout car je ne pouvais pas pencher la moto, tant l’adhérence à l’arrière était mauvaise."

"J’ai essayé de pousser au départ de la course, j’ai freiné dans le virage 1 et les freins ne fonctionnaient pas car ils étaient mouillés à cause de gerbes d’eau qui venaient des autres pilotes. Ensuite j’ai plongé dans le virage 1, je me suis fait une frayeur, puis j’ai plongé dans le virage 2, je me suis fait une autre frayeur, et j’ai presque fait un highside dans le virage 3. J’étais alors dernier, et j’étais content car il n’y avait plus aucun risque pour personne."

Quand il lui a été demandé à quelle place il aurait fini sans ce problème, Crutchlow a répondu : "Je pense que nous aurions pu finir dans le top 6."

"Je ne pense pas que nous avions le rythme des Ducati, mais j’avais l’allure pour battre Dani [Pedrosa] considérant la position qu’il occupait les jours précédents, si nous avions eu un pneu arrière correct. Nous aurions pu être largement plus haut au classement, sans aucun doute, si j’avais été en mesure d’ouvrir les gaz à plus de 10% en sortie de virage."

Avec Scherazade Mulia Saraswati

partages
commentaires
32'000 euros pour une Yamaha R1 dédicacée par Rossi
Article précédent

32'000 euros pour une Yamaha R1 dédicacée par Rossi

Article suivant

Viñales verrait d'un bon œil l'utilisation de la même moto par Zarco

Viñales verrait d'un bon œil l'utilisation de la même moto par Zarco