Leader de KTM, Espargaró veut des résultats concrets

Pol Espargaró est conscient qu'il occupera cette année un rôle encore plus important que l'année dernière. KTM compte en effet sur lui pour continuer à mener un projet dont il fait partie depuis sa création.

Leader de KTM, Espargaró veut des résultats concrets

Pol Espargaró a rejoint KTM en 2017, lorsque le constructeur autrichien s'est engagé officiellement en MotoGP. L'Espagnol espère voir le travail accompli pendant trois saisons porter ses fruits en 2020, puisqu'il sera de nouveau le pilote leader du projet. Le départ de Johann Zarco le laissera en effet en compagnie de Miguel Oliveira, leader chez Tech3, qui disputera seulement sa seconde saison en MotoGP, ainsi que Brad Binder et Iker Lecuona, qui feront tous les deux leurs débuts dans la catégorie.

"C'était un chemin long et difficile, car le projet était nouveau et très ambitieux, donc personne n'était capable de vraiment voir comment ça allait se passer", se souvient Espargaró au sujet des premières années avec KTM. "Les premières étapes de travail étaient difficiles. Nous voulions gagner quand nous n'étions pas prêts à le faire, mais cette ambition et les petits obstacles rencontrés nous ont aidés à être où nous en sommes aujourd'hui, avec des gens jaloux de nous, des pilotes qui veulent venir rouler avec moi chez Red Bull KTM, et ça me rend très fier. Je pense que le meilleur est à venir."

Lire aussi :

Être pilote d'usine est évidemment une source de pression, mais il explique que l'ambiance qui règne chez KTM et l'esprit d'équipe que chacun partage permet à tous de mieux se répartir cette fameuse pression, inhérente à un team de cette ampleur : "J'ai de la pression sur les épaules car je suis en quelque sorte à la pointe du projet, avec beaucoup de gens derrière qui le soutiennent, travaillent et se battent, et transpirent autant que moi. Mais je pense aussi que toute l'équipe supporte cette pression. C'est exactement ce que signifie une équipe, un groupe d'humains qui travaillent ensemble pour atteindre un résultat. Ensemble, nous partageons cette pression, nous la retenons, nous tombons ensemble et nous nous relevons ensemble. Nous gagnons et nous perdons ensemble. Je ressens cette pression et sans les gars, je serais incapable de la gérer. Chaque personne fait son travail, joue son rôle et subit de la pression, parfois plus que moi. Je les remercie de pouvoir gérer cela."

Un leader pour l'équipe, un ambassadeur pour la marque

Le directeur du projet MotoGP de KTM, Pit Beirer, chante les louanges de son pilote, qui a véritablement embrassé son rôle de meneur au sein du team durant les trois années difficiles, et notamment l'an dernier, alors qu'il devait être épaulé par Zarco, avant le départ de celui-ci après des résultats décevants. Beirer souligne notamment l'esprit positif d'Espargaró, y compris face aux difficultés qui surviennent inévitablement au cœur d'une telle entreprise.

"Pol est avant tout un gars bien, c'est devenu un ami", souligne Beirer. "Mais il est là pour travailler, pour avoir des résultats, et il est devenu la colonne vertébrale de notre projet. Dans les moments les plus difficiles, quand il était sur la touche à cause de blessures, il avait toujours quelque chose à offrir et a apporté des fondations stables qui nous ont aidées à avoir des résultats. Il est toujours enthousiaste et s'implique, quelles que soient les difficultés de la veille. Il a une vision très positive, il arrive le lendemain et il est toujours positif, ça aide l'équipe entière."

"Ça inspire énormément les mécaniciens d'avoir un pilote si positif, et qui donne toujours son maximum avec une moto parfois difficile. Nous devons le remercier de faire partie de ce voyage. Il croit en nous, il voit notre potentiel de développement avec un projet qu'il peut jauger du début à la fin. Donc même lors des mauvais jours, nous ne faisons jamais de reproches à Pol pour ce qui va mal, car il a donné bien plus que ce que le projet ne lui a rendu. Il a tiré beaucoup de la moto, même quand elle n'était pas simple à piloter. Nous devons faire mieux pour lui donner un plaisir de pilotage, j'espère que nous pourrons vivre ça ensemble."

Lire aussi :

Mike Leitner, le PDG de KTM en MotoGP, est de l'avis de Beirer et juge que le pilote au numéro 44 a pris son rôle de leader à cœur. Selon lui, la relation est allée dans les deux sens et a aussi permis à Espargaró de progresser dans son approche, dans son travail, et dans ses qualités techniques : "Pol est avec nous depuis la première saison, et il a fait un travail brillant, chapeau à lui."

"Il s'est toujours donné à 100%, même si nous savions que nous ne serions pas toujours capables de lui donner une moto qui lui conviendrait. Il a toujours cru en notre projet, depuis le premier jour. Et Pol a également grandi avec le projet. Il est devenu meilleur dans ses retours techniques, il est plus précis, plus juste, et il nous emmène dans la bonne direction. C'est un vrai leader du projet. Pol a fait une quantité de travail incroyable avant que la moto ne soit prête à courir, pour essayer de gagner de la performance."

C'est toute la marque KTM qui est satisfaite de pouvoir faire du pilote un fer de lance, comme le confirme Hubert Trunkenpolz, membre du conseil d'administration et soutien du département MotoGP auprès des dirigeants de la marque. Selon lui, son pilote s'est affirmé en piste et en dehors, en prenant les rênes de l'équipe et en allant chercher des performances qui n'étaient pas toujours évidentes à atteindre.

"C'est un héros absolu", n'hésite pas à lancer Trunkenpolz. "La manière dont il s'est affirmé ces quatre dernières années est la meilleure que l'on pourrait espérer de la part d'un sportif : hautement professionnel, complètement impliqué, avec une attitude fantastique. Il est un excellent ambassadeur pour la marque, agréable et amical, même quand les temps sont durs, et je ne peux imaginer de meilleur champion que Pol en MotoGP. J'espère qu'il va désormais trouver la moto qu'il mérite pour pouvoir vraiment démontrer tout son talent. Je pense qu'il a bien plus à donner que ce que nous avons vu jusqu'à présent. Il est aisément l'un des pilotes les plus talentueux et il peut en être fier."

partages
commentaires
Rivola : "La communication est la clé" chez Aprilia

Article précédent

Rivola : "La communication est la clé" chez Aprilia

Article suivant

Aprilia présente officiellement sa RS-GP 2020

Aprilia présente officiellement sa RS-GP 2020
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021