Pol Espargaró souffre d'un "manque de connaissance" de la Honda

Pol Espargaró estime que son déficit d'expérience sur la Honda et le faible roulage avant le début de la saison le pénalisent encore. Le pilote espagnol tente de s'adapter à sa machine, jugeant cette approche plus efficace qu'essayer de modifier la moto pour qu'elle corresponde à son style de pilotage.

Pol Espargaró souffre d'un "manque de connaissance" de la Honda

Le Grand Prix des Pays-Bas a illustré la première demi-saison de Pol Espargaró au guidon de la Honda. Le pilote était enthousiaste après la première journée, estimant même avoir connu sa meilleure séance de l'année grâce à de bons réglages, mais il n'a pas pu confirmer en course en raison de secousses et de difficultés dans les changements de direction. Le schéma a été similaire sur l'ensemble de l'année : Espargaró était très optimiste au moment de sa découverte de la RC213V au début mais il a eu du mal à confirmer depuis. L'intéressé estime manquer d'expérience sur sa moto, le manque de roulage avant le début de saison se faisant encore ressentir.

"Ce qu’il se passe c'est que tout le monde connaît très bien sa moto", a déclaré l'Espagnol. "Quand tout le monde pousse, c'est le moment où il faut tirer le maximum de sa moto mais sans commettre d'erreur, et sans présaison, juste en roulant durant les week-ends de course, quand j'ai besoin de pousser pour un tour rapide, je chute, je sors large, ou ce manque de connaissance survient."

"Lors des qualifications [d'Assen], en voulant pousser j'ai fait une erreur sur le pneu avant [en choisissant le tendre], pensant que ce serait bien mais en fait ça ne l'était pas, et c'est une chose apprise pour l'avenir car quand la situation se présentera à nouveau, nous mettrons le pneu medium avant et tout se passera bien. Mais c'est le problème, nous faisons des erreurs par manque de connaissance et celle-ci m'a vraiment fait mal."

Lire aussi :

Seul pilote avec Danilo Petrucci à avoir dû découvrir une machine totalement nouvelle cette année, Pol Espargaró souffre du faible roulage en-dehors des courses, ce qui le contraint à explorer des réglages et des techniques de pilotage en plein week-end de Grand Prix, menant à des erreurs et l'empêchant de travailler aussi efficacement que ses rivaux.

"C'est sûr que [les tests hivernaux] me manquent. Ça me manque de pouvoir faire des erreurs sur les tests et non pendant un week-end de course. Je fais beaucoup d'erreurs pendant les week-ends et je pense que c'est dû au manque de connaissance, c'est tout. Il s'agit de comprendre les problèmes. Quand tu fais une erreur, tu ne la refais pas mais il faut la faire, et malheureusement nous faisons des erreurs pendant les week-ends, en chutant, ou comme [à Assen] en choisissant le mauvais pneu à l'avant."

Pol Espargaró est encore trop souvent surpris par une machine qu'il connaît mal mais au guidon de laquelle il se doit de se montrer agressif pour rester au contact des autres pilotes : "La moto n'est pas du tout facile, comme pour les autres constructeurs. Quand on prend en compte le niveau de tous les pilotes, il faut être à la limite à chaque tour. Il faut vraiment comprendre sa moto et son package, avoir les meilleurs réglages, et pour le moment je fais des erreurs dans mes choix ou dans les pneus. Je chute quand il ne le faut pas ou quand il n'est pas nécessaire que j'attaque autant. Je fais des erreurs, ce qui est normal dans ce processus d'apprentissage."

Je vois ce que Marc fait, comme ouvrir la trajectoire, et je dois juste m'adapter à ce style de pilotage. Il est plus facile de m'adapter au style de pilotage de Marc que d'essayer de faire une Honda pour moi.

Pol Espargaró

Après la victoire de Marc Márquez au Sachsenring, Pol Espargaró affichait sa volonté de copier tous ses réglages afin de disposer de la même base et de rendre les comparaisons plus pertinentes. L'évaluation d'un nouveau châssis n'a pas rendu cette approche possible mais le #44 confirme sa volonté de s'inspirer de ce qui fait la réussite de son illustre coéquipier.

"Mon idée, c'est que la meilleure façon d'être rapide est de faire exactement comme celui qui gagne. Nous sommes humains et nous pouvons nous adapter plus vite et mieux que ce qu'une machine peut faire. Donc je ne dis pas que je vais être aussi rapide que Marc en copiant ses réglages et ses trajectoires. Ce sont des conneries, désolé pour le mot. Ce n'est pas ça, ce n'est pas aussi simple. J'aimerais que ça soit aussi simple ! Mais au final, utiliser le même package que le pilote qui gagne montre où on a des faiblesses, précisément."

"Ensuite, on comprend ce qu'on doit améliorer et ce qu'il faut pour être rapide sur cette moto. C'est ce qu'il me faut. Maintenant, je teste juste des choses pour avoir des réponses. Parfois, j'ai des soucis que je ne sais pas comment résoudre mais en faisant ça, les informations sont plus simples parce que je vois ce que Marc fait, comme ouvrir la trajectoire, et je dois juste m'adapter à ce style de pilotage. Il est plus facile de m'adapter au style de pilotage de Marc que d'essayer de faire une Honda pour moi."

Avec Chloé Millois

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Bagnaia : "Quartararo et la Yamaha ont une longueur d'avance"
Article précédent

Bagnaia : "Quartararo et la Yamaha ont une longueur d'avance"

Article suivant

La maturité de Fabio Quartararo impressionne Yamaha

La maturité de Fabio Quartararo impressionne Yamaha
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021