Espargaró : "Je veux montrer mon potentiel, il ne me reste pas 10 ans"

Le pilote espagnol ne cache pas être tiraillé entre son attachement à KTM et son besoin de saisir toute opportunité de se battre à court terme pour le titre MotoGP, un potentiel que Honda pourrait lui apporter.

Espargaró : "Je veux montrer mon potentiel, il ne me reste pas 10 ans"

Pol Espargaró n'a pas d'annonce à faire sur son avenir pour le moment. S'il est encore trop tôt pour qu'il officialise son départ de KTM et son arrivée chez Honda, le pilote espagnol tient néanmoins un discours qui laisse une grande place à l'interprétation des raisons pour lesquelles ce choix s'imposait à lui.

"Ces dernières années on a vu que celui qui gagne à la fin, c'est Marc Márquez, avec la Honda officielle. OK, Marc est une légende, un très bon pilote, mais au final il pilote une Honda officielle et cela signifie que cette moto est capable de gagner. Il le montre à chaque course, il le montre à la fin du championnat avec un gros écart de points sur le deuxième pilote", souligne-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "Il est donc certain que la Honda officielle est la moto que la majeure partie de la grille veut à l'heure actuelle. Tout le monde veut cette moto, ainsi que la Ducati officielle : ces deux motos sont les meilleures de la grille actuellement."

"Clairement, qui ne veut pas aller sur ces deux motos ? Au final, pour tout pilote en MotoGP, ce sont les motos de rêve pour se battre pour le titre", résume l'Espagnol, qui tempère toutefois : "Bien sûr, j'aimerais aller dans l'une d'elles [ces équipes], mais au final j'ai aussi besoin de voir quelle est notre situation chez KTM et ce que l'on peut faire."

Lire aussi :

Arrivé en MotoGP en 2014, Espargaró a défendu pendant trois ans les couleurs de Tech3 avec une Yamaha satellite qui l'a mené jusqu'à la sixième place du championnat, avant de rejoindre KTM au début de son programme. Ensemble, ils ont gravi les échelons, jusqu'à la 11e position du championnat l'année dernier, et obtenu un podium. Mais le Champion du monde Moto2 de 2013 en veut plus et il le sait : son temps est compté.

"Ce qui est clair c'est que je vois des jeunes de 24 ans qui arrivent chez KTM Factory Racing et ils ont ces années à investir dans une moto pour finir par gagner le titre. Je ne suis pas dans cette situation", pointe-t-il. "J'ai 29 ans, je ne suis pas le plus âgé mais je commence à en faire partie, et je veux montrer mon potentiel. Étant donné qu'on n'a pas encore commencé la saison, je ne sais pas si la moto sera prête à se battre pour le titre dans un an ou deux − parce qu'il ne me reste pas dix ans. C'est donc très critique, j'ai une balance avec d'un côté beaucoup d'émotions et de l'autre côté la recherche d'une moto pour gagner. C'est une situation très compliquée."

La Honda et la Ducati, les motos de rêve

Le pilote catalan n'a "rien d'officiel pour le moment" à annoncer, néanmoins il ne cache plus avoir été contacté par deux grandes marques. Sans les citer, il évoque une offre concrète de la part de Honda et des discussions avec Ducati, deux contacts on ne peut plus attrayants compte tenu du potentiel des machines en question pour un pilote qui commence à sentir les options se réduire au vu de son âge.

"Vous savez quelle est la situation à l'heure actuelle en MotoGP : il y a des places libres et je serai sans contrat à la fin de l'année. Des constructeurs MotoGP recherchent un pilote et je suis libre pour au moins écouter quelle est l'offre", indique-t-il. "C'est une bonne situation d'être dans une grande usine comme KTM, qui se bat pour quelque chose de très intéressant à la fin de l'année, avec un gros projet qui repose sur mes épaules. Quant au fait d'avoir d'autres offres, c'est bien sûr la situation rêvée pour un pilote, avec [les offres de] deux constructeurs sur la table et aussi un autre en jeu. On parle avec tous au sujet de ces places qui sont libres."

Notre relation à l'heure actuelle est très forte et si je devais partir à l'avenir, ce serait très triste pour moi.

Pol Espargaró, au sujet de KTM

Pol Espargaró ne s'en cache pas, la situation dans laquelle il se trouve actuellement l'oblige à confronter le cœur et la raison et il pressent de la tristesse à l'idée d'un départ de KTM. "Il y a quelque chose d'autre que la course, quelque chose en lien avec les émotions", souligne-t-il. "Cette année sera la quatrième que l'on passe ensemble et, tous ensemble, on est sortis d'une situation très, très dure. Quand on revient après avoir connu un très mauvais moment, la relation devient forte. Notre relation à l'heure actuelle est très forte et si je devais partir à l'avenir, ce serait très triste pour moi."

Bien que personne ne se soit risqué pour le moment à confirmer le changement d'équipe de l'Espagnol, Honda n'a pas caché son intérêt et KTM a admis étudier d'autres candidats alors que conserver ses deux pilotes actuels était initialement la priorité. En Italie, la Gazzetta dello Sport rapporte un prochain déplacement de Danilo Petrucci à Mattighofen, signe que les choses, malgré tout, avancent.

Quand Pol Espargaró dira-t-il ce qu'il en est ? "Quand tout sera fait !" sourit-il. "Pour le moment, ça n'est pas fait, ça n'est pas réglé, je ne peux rien annoncer. On ne fait que parler. Clairement, je suis le premier qui veut en terminer avec cette situation et me concentrer sur cette année et non pas sur 2021 et 2022. La réalité est celle-ci, on n'a pas encore fait une seule course cette année et il faut qu'on se calme un peu, que l'on suive les procédures normales et, oui, bien sûr, un jour je vais l'annoncer mais c'est une question de temps et il faut être patient."

partages
commentaires
Il y a 2 ans : dernier hat trick pour Jorge Lorenzo

Article précédent

Il y a 2 ans : dernier hat trick pour Jorge Lorenzo

Article suivant

Petrucci et son manager ont rencontré KTM

Petrucci et son manager ont rencontré KTM
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Repsol Honda Team , Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021