Espargaró en pole, mais moins confiant de pouvoir gagner

Passé tout près de la victoire ces dernières semaines, Pol Espargaró a mis toutes les chances de son côté en décrochant aujourd'hui sa première pole position. Pourtant, il reste mesuré quant à sa capacité à l'emporter.

Espargaró en pole, mais moins confiant de pouvoir gagner

Pour la première fois en MotoGP, Pol est en pole. Le mois d'août impressionnant de KTM se poursuit avec ce succès en qualifications dans le cadre du nouveau Grand Prix de Styrie, mais c'est aussi à titre personnel pour le pilote espagnol une nouvelle chance qui lui est donnée pour cette deuxième course sur la piste maison de son employeur.

Tombé en course la semaine dernière, alors que l'interruption au drapeau rouge l'avait stoppé dans son élan lorsqu'il était leader et l'avait obligé à repartir avec un pneu inadapté, Pol Espargaró repart le couteau entre les dents, avide d'aller au bout de son effort. Et pourtant, conscient que la concurrence a profité de ces deux semaines de roulage au Red Bull Ring pour affûter ses armes, il sent que la victoire sera plus difficile à aller chercher ce dimanche.

Lire aussi :

Une journée fantastique pour toi avec ta première pole et la première de KTM !

Je suis vraiment heureux, après ce qui s'est passé ces deux derniers week-ends, où je n'ai pas pu finir les courses alors que j'avais de très bonnes chances de me battre pour la victoire ou le podium. C'était assez frustrant. Ici, à domicile, les tribunes pleines de spectateurs et l'armée orange nous manquent, mais on a pu obtenir la pole position. Ce n'est qu'un premier petit pas pour la course de demain, mais il est important si on veut se battre contre les Ducati, surtout dans les premiers tours, et aussi contre les Suzuki qui sont super rapides ici.

Avec Dovizioso qui partira seulement huitième, est-ce une opportunité à saisir si tu arrives à t'échapper au départ ?

Je pense que le week-end dernier on avait de plus grandes chances de victoire, je pense que c'était plus faisable. Ce week-end, c'est légèrement différent. Suzuki a amélioré ses performances, leurs deux pilotes sont en super forme, avec un très bon rythme, et puis il y a aussi les Ducati, et Nakagami qui ne va pas me faciliter la vie demain. Je pense qu'on a tous un rythme très similaire. J'avais peut-être quelque chose de plus le week-end dernier. Ce sera dur de gagner demain. Quoi qu'il se passe, je veux voir l'arrivée, et s'il est possible de se battre pour la victoire ce sera génial, mais un podium à domicile avec KTM ce serait déjà incroyable.

Ton rythme parait très fort : prévois-tu de s'échapper ou bien penses-tu que la course sera plus groupée que la semaine dernière ?

Ça ne parait pas aussi simple que le week-end dernier. On était un peu plus préparés que les autres, d'autant que certaines séances s'étaient déroulées en conditions mouillées ou mixtes, et les autres n'avaient donc pas vraiment pu se préparer aussi bien que nous. À ce moment-là, on a senti qu'on avait deux ou trois dixièmes de plus au tour et j'avais essayé de m'échapper à la première course. Je pense que le scénario est différent ce week-end : les deux Suzuki sont en très bonne forme, Nakagami parait très fort et les Ducati aussi seront sûrement dans le coup. On va voir comment se passe le départ et qui j'aurai autour de moi. Si je me sens bien je vais attaquer, mais ça ne sera pas aussi simple que l'autre fois et je crois que je vais devoir me battre doublement pour obtenir le même résultat.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing, Pit Beirer

Est-ce que l'idée d'aller chez Honda et de ne pas rester chez KTM ne t'inquiète pas un peu désormais ?

Le gars le plus proche de moi aujourd'hui est un pilote Honda ! Taka a réalisé une performance incroyable aujourd'hui, il est rapide et la moto est là, clairement. Mais en tout cas, ça ce sera l'année prochaine. Cette année, je prends du plaisir avec la moto qu'on a tous développée. Elle est incroyable, elle fonctionne super bien et on fait du très bon boulot. On était dans le coup en République Tchèque, le week-end dernier aussi on aurait pu gagner et demain on part de la pole, alors ça veut dire que la moto est à un niveau incroyable et je veux vraiment en tirer profit. Je veux profiter du moment présent. L'année prochaine, c'est très loin.

Où as-tu trouvé la marge supplémentaire pour aller chercher la pole aujourd'hui, par rapport au week-end dernier ?

Le week-end dernier, j'avais fait une erreur en EL4 : j'étais assez rapide et j'étais tombé au virage 9, puis j'avais dû changer de moto après ce qui avait été une chute rapide. C'était exactement la même que Valentino aujourd'hui, au même endroit, de la même façon. Et quand on repasse au même endroit, très vite, pendant les qualifs, on pense un tout petit peu à ce qui se passe et à comment on peut gérer la situation. Alors se lancer dans un time attack après un crash, ça n'est pas facile.

La moto s'est un peu améliorée, c'est sûr, mais on n'a pas touché grand-chose parce qu'on était très rapides le week-end dernier, la moto était géniale. Je continue de penser qu'on avait la meilleure moto le week-end dernier, et de loin. Maintenant ça s'est resserré, mais je pense qu'on a toujours la meilleure moto, alors on n'a pas eu besoin de jouer beaucoup avec les réglages.

Lire aussi :

En deux semaines, KTM a décroché sa première victoire et maintenant sa première pole. Penses-tu que KTM peut se battre pour le titre cette année ?

C'est très difficile. Le niveau dans cette catégorie est très élevé désormais. Si vous m'aviez posé la question il y a deux semaines, je vous aurais peut-être dit oui ! Mais après ce qui s'est passé en République Tchèque et le week-end dernier, on est super loin et même en marquant de gros points demain on sera encore très loin des premiers.

Étant donné qu'on court à domicile, on a un petit avantage, mais il faut encore qu'on aille à Misano, où les Yamaha, les Honda et les Ducati sont bonnes, puis Barcelone… Le championnat est très long et il y a beaucoup de circuits sur lesquels on ne sait pas comment notre moto va performer. Ces récents résultats sont très nouveaux pour nous, alors on ne sait pas si on pourra être aussi performants sur les prochaines courses. J'adorerais me battre pour le titre, j'en rêve, surtout cette année avec KTM car c'est ma dernière avec eux, mais je vais déjà commencer par obtenir de bons points demain !

partages
commentaires
Zarco veut obtenir des podiums pour mériter la Ducati officielle

Article précédent

Zarco veut obtenir des podiums pour mériter la Ducati officielle

Article suivant

Quartararo : Espargaró favori "s'il ne fait pas d'erreur"

Quartararo : Espargaró favori "s'il ne fait pas d'erreur"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021