Pol Espargaró - "Si la pluie était arrivée, j'aurais été dernier"

Pour la deuxième fois depuis qu'il évolue en catégorie, la première depuis le Grand Prix de France 2014, Pol Espargaró prendra place demain sur la première ligne de la grille de départ.

Le pilote espagnol a su tirer son épingle du jeu dans des qualifications rendues très incertaines par une météo menaçante et une piste humide et insidieuse. A sa sortie des stands pour ce quart d'heure de sprint, Espargaró a emboîté le pas des pilotes Repsol et il était donc aux premières loges lorsque, deux minutes plus tard, Marc Márquez a repris la direction de la pitlane pour chausser les pneus slicks qui allaient le mener vers la pole position.

"J'ai commencé la séance derrière Marc. Je l'ai commencée très tôt, parce qu'on avait vu sur les écrans qu'on allait avoir une forte pluie pendant ces 15 minutes. J'étais donc prêt, avec les pneus intermédiaires, et je voulais faire mon temps le plus vite possible", explique Pol Espargaró. "Et puis, j'ai soudain vu Marc rentrer très vite aux stands. J'avais le doute, je ne savais pas s'il fallait que je rentre ou pas. J'ai essayé d'attaquer pendant un tour et j'ai ensuite compris que ça n'était pas une bonne idée."

Un tour plus tard que son compatriote, le pilote Tech3 a donc pris la même option, alors que la majorité des pilotes feraient ce choix plus tard et auraient donc moins de temps pour solliciter les pneus slicks et les mener vers leurs meilleures performances. En gagnant d'emblée plus de trois secondes, Pol Espargaró s'est hissé dans la partie haute du classement, puis il a continué à grappiller les dixièmes tour après tour.

S'invitant une première fois en première ligne, il a occupé un temps la troisième puis la deuxième place, avant de subir les attaques de Crutchlow et Miller. Positionné dans la roue de son frère, Aleix, Pol Espargaró a réussi à retrouver le trio de tête dans son ultime tour, qui l'a vu s'approcher à moins d'une seconde de l'imbattable Márquez.

"Je suis rentré aux stands et j'étais inquiet, parce que j'avais perdu un tour", souligne Pol. "J'ai changé de pneu. C'était un gros pari, parce que si la pluie était arrivée, j'aurais été dernier ; je n'avais pas fait de tour [compétitif]. Heureusement, cette fois on a eu un peu plus de chance que les autres."

"Bien entendu, cela ne signifie pas que l'on va automatiquement terminer dans le top 5 demain, je m'attends à une grosse bagarre", prévient l'Espagnol, déjà quatrième ce matin au terme de la longue séance d'EL3. "En tout cas, ce résultat est positif pour nous, pour le team et les sponsors. On a fait du bon boulot, maintenant il faut voir ce que l'on pourra faire demain sur le sec. On n'a bouclé qu'une poignée de tours sur le sec, il est donc très utile que le warm-up ait été rallongé. En tout cas, je suis ravi de cette performance et j'ai hâte de disputer la course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Samedi - Qualifs
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Tech 3
Type d'article Réactions