Pol Espargaró "tranquillisé" par la vitesse de Binder chez KTM

Estimant avoir un style de pilotage identique à celui de Brad Binder, Pol Espargaró est rassuré par les performances du Sud-Africain avec la RC16 à l'heure de revenir chez KTM.

Pol Espargaro, Tech3 GASGAS Factory Racing

Après deux saisons particulièrement éprouvantes, où ses rêves de briller au guidon de la mythique RC213V ont été balayés par les difficultés, Pol Espargaró a retrouvé de l'aplomb en revenant chez KTM, au sein de l'équipe Tech3. Le pilote espagnol connaît bien le constructeur, dont il a développé la moto durant quatre ans, mais également l'équipe française qui l'avait accueilli à son arrivée en MotoGP.

Avec ses "vieux amis" et sur une machine qui n'a à ses yeux pas perdu son ADN, il a semblé revivre lors du test de Valence, où il ne s'est pas défait de son sourire, qui l'avait pourtant quitté depuis de nombreux mois. Et au-delà même de ses premières sensations au guidon de la nouvelle RC16, Espargaró s'est rassuré sur le retour de sa compétitivité, comme il l'avait en tête en observant Brad Binder en piste durant l'année.

Il estime en effet que le pilote officiel KTM, qui a été son coéquipier en 2020, le rejoint dans sa façon de piloter, et sa performance tout au long de la saison, malgré les soucis rencontrés par la marque de Mattighofen, a été pour lui un signe encourageant. Il faut dire que le Sud-Africain a été un véritable métronome en terminant presque toujours dans le top 10, à trois exceptions près seulement (une 12e place à Austin, une chute à Portimão et une 11e place à Silverstone).

Mieux encore, il a décroché trois podiums, dont un dernier à Valence, où il est passé tout proche de la victoire. De quoi enfoncer le clou dans l'esprit de l'Espagnol, certain d'avoir pris la bonne décision en choisissant de revenir chez KTM.

"J'ai toujours souffert de la même chose [sur la Honda], et par chance ou par malchance, je n'ai pas su le gérer. J'ai constamment le pied sur le frein arrière, c'est ma façon de piloter, je dois arrêter la moto avec le frein arrière et je pilote avec le train arrière", a déclaré Espargaró au soir de la course.

"Au niveau du style de pilotage, Brad et moi sommes pratiquement identiques. Miguel [Oliveira] est celui qui s'éloignait un peu plus de ce style de pilotage donc quand Miguel était rapide, moi je ne l'étais pas. Ça me tranquillise de voir que Brad continue d'être rapide et d'utiliser le même style que celui que j'avais lorsque j'étais là il y a deux ans."

Véritable pilote de référence de la marque autrichienne désormais, Binder sera difficile à battre en 2023. Espargaró en a bien conscience, surtout après ses deux ans chez Honda qui l'ont beaucoup affecté psychologiquement, mais il le prend comme un challenge. "Brad est un excellent pilote et je sais que c'est difficile de faire ce qu'il fait car j'ai pu l'avoir à mes côtés et voir ce qu'il faisait. À ce moment-là, j'étais plus compétitif que lui mais actuellement l'être plus que lui est très compliqué, il est au meilleur niveau de la KTM."

Lire aussi :
Pol Espargaró et Brad Binder coéquipiers chez KTM en 2020.

Pol Espargaró et Brad Binder coéquipiers chez KTM en 2020.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Yamaha peine à retrouver la douceur qui caractérisait ses motos
Article suivant Marco Bezzecchi : "Un rookie a besoin d'une année avec l'esprit libéré"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France