Pol Espargaró - "Yamaha n'a pas tenu ses promesses"

Pol Espargaró n'est pas content et sa colère est apparue évidente lorsqu'il s'est entretenu avec Motorsport.com, il y a quelques jours à Phillip Island.

Pol Espargaró - "Yamaha n'a pas tenu ses promesses"
Pol Espargaro, Tech 3 Yamaha
Pol Espargaro, Tech 3 Yamaha
Pol Espargaró, Tech 3 Yamaha
Sortie pour Pol Espargaro, Tech 3 Yamaha
Pol Espargaró, Tech 3 Yamaha
La Yamaha de Pol Espargaro, Tech 3 après son accident
Pol Espargaro, Tech 3 Yamaha
Pol Espargaro, Tech 3 Yamaha

Le pilote espagnol ne se sent pas du tout à l'aise avec sa Yamaha et cela génère chez lui une forte frustration. Celle-ci est d'autant plus forte que, de l'autre côté du stand Tech3, Bradley Smith est en grande forme.

Seul pilote avec Rossi à avoir marqué des points à chaque course l'an dernier, le Britannique s'est classé sixième du championnat derrière les pilotes Yamaha factory, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi, les Honda de Marc Márquez et Dani Pedrosa et la Ducati d'Andrea Iannone. Avec 181 unités, son compteur affichait 67 points de plus que celui son coéquipier, neuvième.

Pol Espargaró estime que les responsables de son retard sur son coéquipier sont Yamaha et lui-même, plus ou moins à parts égales. "Le début de l'année a été désastreux. Ensuite, on a progressé et la fin n'a pas été si mauvaise", juge l'Espagnol auprès de Motorsport.com.

Puis il analyse ses problèmes : "En MotoGP, le style de pilotage est la clé et c'est probablement encore plus vrai chez Yamaha. Je n'y arrive pas avec cette moto, et on a essayé de mille façons différentes. La seule façon d'être rapide en pilotant cette moto, c'est comme le fait Jorge. Et de ce point de vue là, il est blanc et je suis noir."

Espargaró attend l'aide de Yamaha

La semaine dernière, pendant la deuxième séance d'essais de pré-saison, en Australie, l'Espagnol a peu à peu réduit son retard sur les premiers. Septième le premier jour à 1"3 de Danilo Petrucci, il était treizième le lendemain à 1 seconde de Maverick Viñales, puis huitième le dernier jour à une demi-seconde de Marc Márquez.

Alors que la troisième séance d'essais débutera mercredi au Qatar, Pol Espargaró réfléchit à la façon de progresser dans le classement, tout en sachant que ce ne sera pas facile. Et ça le sera d'autant moins si Yamaha ne lui apporte pas son aide.

"J'ai besoin de leur aide et je ne la ressens pas. La première année, ils voulaient des résultats et ils les ont eus : j'ai terminé sixième en dépit d'être rookie. Ma moto était la première des satellites. C'est vrai que 2015 ne s'est pas bien passé, mais tout est très lié", explique-t-il.

"Mes résultats n'ont pas été bons et je ne m'en cache pas. Mais Yamaha nous a fait beaucoup de promesses qu'ils n'ont pas tenu. La saison dernière, on pouvait utiliser cinq moteurs et on en a utilisé seulement trois. On n'a pas eu la boîte de vitesses seamless. Alors, dans quelle mesure suis-je pilote officiel ?" s'interroge le Catalan.

Et Pol Espargaró partage une dernière réflexion : "Je ne pense pas que ce soit une question de ressources, parce que c'est Yamaha qui me paye et j'ai un bon contrat. Mais c'est peut-être stupide d'être pilote d'usine si j'ai la même moto que Bradley. Parfois, je préférerais gagner moins et qu'ils me donnent du meilleur matériel."

partages
commentaires
Loris Baz - "L'objectif ? Le top 10, voire mieux"
Article précédent

Loris Baz - "L'objectif ? Le top 10, voire mieux"

Article suivant

Vos moments marquants - Le duel Rossi-Biaggi

Vos moments marquants - Le duel Rossi-Biaggi
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021