Poncharal, très en colère, "ne digère pas" le crash Zarco/Oliveira

Malgré les excuses immédiatement adressées par Johann Zarco pour sa manœuvre ayant coûté sa course à Miguel Oliveira, Hervé Poncharal, actuel patron du Portugais et ancien du Français, peine à masquer son amertume.

Hervé Poncharal, team manager de l'équipe Tech 3 KTM, a selon ses propres mots du mal à "digérer" la déception d'avoir vu la prometteuse course de Miguel Oliveira prendre fin sur une chute provoquée par un contact avec Johann Zarco, lui aussi membre de la maison KTM et responsable de la collision entre les deux machines autrichiennes.

C'est dans le neuvième passage du Grand Prix de Grande-Bretagne que les deux hommes se sont touchés, alors que Zarco tentait de faire l'intérieur au Portugais. "C'est une grande déception de terminer un week-end de cette façon", regrette Poncharal, incapable de masquer sa contrariété après ce qui était jusqu'à présent un excellent week-end de son pilote. "Je suis très triste et aussi très déçu car cela ne devrait pas arriver entre des pilotes d'expérience, particulièrement de la même marque. Nous étions encore tôt [dans la course] et avions tout sous contrôle, comme prévu. Miguel faisait sa propre course et tentait de préserver ses pneumatiques."

Lire aussi :

"Un sentiment amer"

L'objectif était une arrivée dans le top 10, que l'équipe jugeait fortement possible. "C'est décevant de s'être accidenté avec Johann en course", ne pouvait que se lamenter Oliveira. "Il n'y a rien d'autre à dire. Je me sentais en confiance, le ressenti de la moto était bon et j'étais optimiste de façon réaliste concernant le fait de terminer dans le top 10 de nouveau, mais malheureusement, ça a pris fin trop tôt."

"La course est le fruit de longues, longues heures de dur labeur de la part de tout le monde et la voir se finir comme cela est juste dommage", embraye Poncharal, qui avoue avoir encore du mal à faire la part des choses en dépit du comportement de Zarco, qui est immédiatement venu adresser ses excuses dans le box de son ancienne équipe. "Johann est venu s'excuser auprès de Miguel et moi, mais d'une certaine manière, c'est quelque chose que je ne peux pas digérer. C'est un sentiment amer. Je ne suis pas content du tout, mais malheureusement, cela fait partie de la course."

Au championnat du monde, Miguel Oliveira et Johann Zarco occupent la 17e et 18e place, respectivement crédités de 26 et 22 points. Dixième, Tech 3 occupe l'avant-dernier rang du tableau par équipes mais ne revient pas avec un résultat vierge de Grande-Bretagne, grâce aux trois points inscrits par Hafizh Syahrin.

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches de chaque côté des images pour passer à la photo précédente/suivante

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
1/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
2/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
3/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
4/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
5/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
6/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
7/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
8/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
9/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
10/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing, Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3 after the crash
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing, Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3 after the crash
11/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Chute de Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
Chute de Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3
12/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
13/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

 

partages
commentaires
Championnat - Márquez sur une autre planète !

Article précédent

Championnat - Márquez sur une autre planète !

Article suivant

Quartararo : Pas de highside "si Rins ne fait pas son erreur"

Quartararo : Pas de highside "si Rins ne fait pas son erreur"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021