Un virage "dangereux" de Portimão inquiète les pilotes

Plusieurs pilotes du MotoGP expriment leur inquiétude quant à la configuration du dernier virage de Portimão, très rapide et avec un dégagement limité.

Un virage "dangereux" de Portimão inquiète les pilotes

La saison 2020 du MotoGP se terminera au Portugal, sur le circuit de l’Algarve, inédit au calendrier et intégré tardivement, quand la Dorna a dû remodeler la saison en raison de la pandémie de coronavirus. Lors d'une découverte de la piste de Portimão mercredi au cours de tests, les pilotes ont été impressionnés par le dénivelé important, assez inhabituel dans la catégorie et source de virages en aveugle, qui obligent à entamer un changement de direction avant même de voir la courbe. Le dernier virage du tracé, une très longue courbe sur la droite, les intrigue également, avec quelques inquiétudes liées à la sécurité en raison des vitesses atteintes et de la proximité des murs.

Lire aussi :

"Le seul endroit que je juge un peu dangereux est le dernier virage", a déclaré Aleix Espargaró, l’un des seuls pilotes à avoir roulé avec une machine de Grand Prix mercredi. "Le dernier virage est très rapide. En fait, on passe quatre ou cinq rapports. C’est très rapide. Les tribunes sont très proches sur le côté gauche. C’est limite. Le reste de la piste est très fun. La piste est limite pour le MotoGP. C’est limite, limite, limite. En voyant les photos et les vidéos, tout le monde commente les montées et les descentes. Le reste de la piste est acceptable. Il y a assez de place en cas de chute. Tout est à la limite, mais acceptable. Mais pour moi, le dernier virage est dangereux, il est le moins sûr. Le reste de la piste, avec les montées et les descentes, ainsi que certains virages, est à la limite [mais] à part le dernier virage, je pense que c’est assez sûr."

Brad Binder, qui roulait avec un modèle dérivé d'une machine de série, juge le circuit de Portimão "fantastique" mais affiche la même inquiétude que le pilote Aprilia : "La partie que je trouve peut-être un peu à la limite est le dernier virage. Il y a des murs des deux côtés à la sortie. Ce n’était pas très impressionnant [avec la moto dérivée de la série] mais avec une moto de GP, qui a plus de puissance, ce sera peut-être une autre histoire."

Lire aussi:

Ce virage n'inquiète pas particulièrement Jack Miller mais le pilote du team Pramac souhaite que le sujet soit évoqué durant une réunion de la Commission Sécurité. "C’est un peu [à la limite] mais j’ai vu pire, c'est par exemple pire à Barcelone. Mais c’est sûr que c’est mieux si nous pouvons améliorer la situation partout."

Bradley Smith, en piste avec une MotoGP mercredi, salue le "caractère" du circuit de Portimão et le Britannique reconnait qu’il n’a "pas fait attention" à tous les détails sur la sécurité. Il pointe cependant le manque de dégagements sur l’ensemble du tracé, et pas seulement au dernier virage. "Il y a quelques endroits où j'aimerais bien avoir un dégagement, parce qu'il y a directement de l’herbe. Il y a plusieurs endroits où si on roule vite et qu'on est proche de la ligne blanche, et que quelque chose se passe mal [ça peut être dangereux]. Je n’ai pas vraiment vérifié."

Takaaki Nakagami s’inquiète surtout des changements d’élévation parfois très brusques, sources de wheelies, voire de décollage. "Certains endroits sont très compliqués. Quand on est tout en haut et qu'on redescend, j'ai vu des photos du Superbike où ils ont les deux roues décollées du sol…"

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
EL3 - Les Français passent en Q2 ; Rins et Bagnaia n'y parviennent pas
Article précédent

EL3 - Les Français passent en Q2 ; Rins et Bagnaia n'y parviennent pas

Article suivant

Zarco rassuré par Dall'Igna sur les motifs de son contrat Pramac

Zarco rassuré par Dall'Igna sur les motifs de son contrat Pramac
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021