Portimão accueillera bien la finale du MotoGP cette année

Fin juillet, le MotoGP avait annoncé l'annulation des trois courses hors Europe envisagées pour la fin de saison, et laissé une date de conclusion de la saison sans en donner la destination. On sait désormais que cette année de MotoGP se terminera au Portugal.

Portimão accueillera bien la finale du MotoGP cette année

Le calendrier 2020 du MotoGP, lourdement marqué par la pandémie de COVID-19 qui avait empêché le championnat de la catégorie reine de débuter avant le mois de juillet, est enfin complet après la confirmation que la dernière course de l'année se déroulera au Portugal, sur le circuit de l'Algarve situé à Portimão. Cette décision fait suite à celle, communiquée fin juillet, de ne pas faire quitter l'Europe à la discipline.

Quelques semaines après l'annulation du Grand Prix des Amériques, forcée par une situation sanitaire catastrophique au Texas, la FIM avait confirmé le 31 juillet que les Grands Prix d'Argentine, de Thaïlande et de Malaisie étaient eux aussi éliminés du calendrier 2020, validant une saison entièrement disputée sur le Vieux Continent

L'annonce avait accompagné celle de l'ajout d'une course, encore non définie, d'une 14e manche MotoGP du 20 au 22 novembre, soit une semaine après le Grand Prix de Valence, qui conclut traditionnellement la saison. La rumeur faisait état depuis ce jour-là d'une course MotoGP (la 15e pour les catégories Moto2 et Moto3) au Portugal, sur le circuit de Portimão qui accueille habituellement le Superbike et qui est le circuit de réserve du Championnat du monde moto. Le circuit portugais a fortement profité des difficultés des disciplines majeures des sports mécaniques, puisqu'il organisera également son premier Grand Prix de Formule 1 au mois d'octobre.

Lire aussi :

"C'est un grand accomplissement pour notre équipe, d'enfin recevoir le MotoGP sur notre circuit ! Le MotoGP est le pinacle des compétitions deux-roues, donc nous sommes impatients de l'accueillir", a déclaré Paulo Pinheiro, PDG de l'Autódromo Internacional do Algarve. "Cela a été un long processus avec Dorna, nous avions un accord en place depuis 2017, et finalement, tout ce dur labeur a payé. De plus, nous aurons Miguel Oliveira sur la grille MotoGP, il pourra se battre pour le podium, il sera un atout formidable pour cette course et nous espérons que le championnat se décidera ici."

Pour les dirigeants du circuit, l'objectif est d'accueillir des spectateurs, une discussion qui est également en cours pour le Grand Prix du Portugal de F1. Ce week-end, Portimão a également accueilli des fans pour la venue du Superbike, une première pour un championnat du monde : "Nous travaillons pour accueillir des fans pour notre course. et nous débuterons avec une capacité de 30'000 fans pour le week-end, puis nous déciderons avec Dorna et les autorités de santé des étapes suivantes."

Le PDG de Dorna, Carmelo Ezpeleta, confirme qu'un accord existait depuis trois ans et se félicite d'un tel dénouement : "C'est une grande nouvelle pour nous, nous avions signé un accord en 2017 avec Portimão pour qu'il soit le circuit de réserve pour n'importe quelle annulation, et nous avons été en contact avec [ses dirigeants] depuis. Nous sommes allés à Portimão avec le Superbike, c'est une possibilité incroyable pour nous, et l'accord contient une clause pour que la piste soit resurfacée après la manche Superbike. Quand nous l'avons expliqué aux pilotes, ils étaient impatients car ils ont vu le circuit à la télé, mais ne sont jamais allés là-bas."

"Le Portugal a une longue histoire dans notre sport et il y a eu des batailles historiques à Estoril. C'est une très bonne chose pour nous d'avoir la possibilité de retourner au Portugal, surtout avec la participation de Miguel Oliveira, c'est génial d'avoir un pilote portugais qui puisse courir dans son pays. Nous sommes extrêmement heureux de courir à Portimão en fin de saison."

Le Portugal revient au calendrier du MotoGP pour la première fois depuis huit ans. La première course officiellement baptisée Grand Prix du Portugal remonte à 1987, mais elle avait été disputée en Espagne, à Jarama. Le pays a accueilli la discipline entre 2000 et 2012, et toutes les courses ont été disputées sur le circuit d'Estoril.

partages
commentaires
Zarco heureux de "marquer des points dans l'esprit de Ducati"

Article précédent

Zarco heureux de "marquer des points dans l'esprit de Ducati"

Article suivant

Lecuona "trop agressif trop tôt", regrette Poncharal

Lecuona "trop agressif trop tôt", regrette Poncharal
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021