Portimão accueillera bien la finale du MotoGP cette année

Fin juillet, le MotoGP avait annoncé l'annulation des trois courses hors Europe envisagées pour la fin de saison, et laissé une date de conclusion de la saison sans en donner la destination. On sait désormais que cette année de MotoGP se terminera au Portugal.

Portimão accueillera bien la finale du MotoGP cette année
Charger le lecteur audio

Le calendrier 2020 du MotoGP, lourdement marqué par la pandémie de COVID-19 qui avait empêché le championnat de la catégorie reine de débuter avant le mois de juillet, est enfin complet après la confirmation que la dernière course de l'année se déroulera au Portugal, sur le circuit de l'Algarve situé à Portimão. Cette décision fait suite à celle, communiquée fin juillet, de ne pas faire quitter l'Europe à la discipline.

Quelques semaines après l'annulation du Grand Prix des Amériques, forcée par une situation sanitaire catastrophique au Texas, la FIM avait confirmé le 31 juillet que les Grands Prix d'Argentine, de Thaïlande et de Malaisie étaient eux aussi éliminés du calendrier 2020, validant une saison entièrement disputée sur le Vieux Continent

L'annonce avait accompagné celle de l'ajout d'une course, encore non définie, d'une 14e manche MotoGP du 20 au 22 novembre, soit une semaine après le Grand Prix de Valence, qui conclut traditionnellement la saison. La rumeur faisait état depuis ce jour-là d'une course MotoGP (la 15e pour les catégories Moto2 et Moto3) au Portugal, sur le circuit de Portimão qui accueille habituellement le Superbike et qui est le circuit de réserve du Championnat du monde moto. Le circuit portugais a fortement profité des difficultés des disciplines majeures des sports mécaniques, puisqu'il organisera également son premier Grand Prix de Formule 1 au mois d'octobre.

Lire aussi :

"C'est un grand accomplissement pour notre équipe, d'enfin recevoir le MotoGP sur notre circuit ! Le MotoGP est le pinacle des compétitions deux-roues, donc nous sommes impatients de l'accueillir", a déclaré Paulo Pinheiro, PDG de l'Autódromo Internacional do Algarve. "Cela a été un long processus avec Dorna, nous avions un accord en place depuis 2017, et finalement, tout ce dur labeur a payé. De plus, nous aurons Miguel Oliveira sur la grille MotoGP, il pourra se battre pour le podium, il sera un atout formidable pour cette course et nous espérons que le championnat se décidera ici."

Pour les dirigeants du circuit, l'objectif est d'accueillir des spectateurs, une discussion qui est également en cours pour le Grand Prix du Portugal de F1. Ce week-end, Portimão a également accueilli des fans pour la venue du Superbike, une première pour un championnat du monde : "Nous travaillons pour accueillir des fans pour notre course. et nous débuterons avec une capacité de 30'000 fans pour le week-end, puis nous déciderons avec Dorna et les autorités de santé des étapes suivantes."

Le PDG de Dorna, Carmelo Ezpeleta, confirme qu'un accord existait depuis trois ans et se félicite d'un tel dénouement : "C'est une grande nouvelle pour nous, nous avions signé un accord en 2017 avec Portimão pour qu'il soit le circuit de réserve pour n'importe quelle annulation, et nous avons été en contact avec [ses dirigeants] depuis. Nous sommes allés à Portimão avec le Superbike, c'est une possibilité incroyable pour nous, et l'accord contient une clause pour que la piste soit resurfacée après la manche Superbike. Quand nous l'avons expliqué aux pilotes, ils étaient impatients car ils ont vu le circuit à la télé, mais ne sont jamais allés là-bas."

"Le Portugal a une longue histoire dans notre sport et il y a eu des batailles historiques à Estoril. C'est une très bonne chose pour nous d'avoir la possibilité de retourner au Portugal, surtout avec la participation de Miguel Oliveira, c'est génial d'avoir un pilote portugais qui puisse courir dans son pays. Nous sommes extrêmement heureux de courir à Portimão en fin de saison."

Le Portugal revient au calendrier du MotoGP pour la première fois depuis huit ans. La première course officiellement baptisée Grand Prix du Portugal remonte à 1987, mais elle avait été disputée en Espagne, à Jarama. Le pays a accueilli la discipline entre 2000 et 2012, et toutes les courses ont été disputées sur le circuit d'Estoril.

partages
commentaires
Zarco heureux de "marquer des points dans l'esprit de Ducati"
Article précédent

Zarco heureux de "marquer des points dans l'esprit de Ducati"

Article suivant

Lecuona "trop agressif trop tôt", regrette Poncharal

Lecuona "trop agressif trop tôt", regrette Poncharal
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021