MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Le potentiel de Suzuki affirmé par Rins et Mir au Qatar

partages
commentaires
Le potentiel de Suzuki affirmé par Rins et Mir au Qatar
Par :
28 févr. 2019 à 12:35

Suzuki peut repartir satisfait du Qatar, ses deux pilotes ayant montré un grand potentiel. Rins a en effet affirmé sa présence aux avant-postes, tandis que Mir a passé un cap et montré de belles choses. Tous deux peuvent viser un beau résultat lors du premier Grand Prix la semaine prochaine.

Les pilotes Suzuki avaient connu un test de Sepang assez différent. D’un côté, Álex Rins avait terminé parmi les premiers, et de l’autre Joan Mir avait peiné avec le développement. Cette fois, ils ont tous deux conclu le test du Qatar de façon positive, et chacun a pu afficher ses objectifs pour la première course qui se tiendra la semaine prochaine.

Lire aussi :

Suzuki aux avant-postes

Rins avait déjà impressionné en Malaisie, mais cette fois il a confirmé sa présence dans le haut du classement et s’est affirmé comme un adversaire sur lequel il va falloir compter cette saison. "Je suis content de la façon dont s’est déroulée la pré-saison, nous avons très bien travaillé. Nous sommes prêts", a-t-il déclaré à DAZN. "Nous sommes là où nous souhaitions être. Le travail porte ses fruits. Je me sens fort et plus expérimenté que l’an dernier."

Troisième aux temps combinés de ces trois jours, il a souvent dominé une grande partie des séances et a terminé premier samedi et second dimanche. Seule ombre au tableau, une chute dans le virage 2 lundi qui lui a fait perdre du temps et l’a empêché de se classer mieux que 11e. Pour autant, le pilote espagnol n’en tient pas compte.

"La chute que nous avons eue nous a un peu stoppés. Nous nous sommes arrêtés durant une heure, une heure et demie. L’équipe a fait de l’excellent travail pour réparer la moto, je suis content. Je ne suis pas inquiet, je sais que nous avons fait un bon test à Sepang et un bon test ici", a-t-il expliqué lors de son point presse.

Même son de cloche de l’autre côté du box. Si Mir avait connu des difficultés sur le tracé de Sepang, cette fois il a fait un véritable bond en avant. Bien qu’il n’ait terminé que 11e ou 12e de ses séances, il a évolué à de nombreuses reprises aux avant-postes, allant même jusqu’à s’emparer du meilleur temps à la mi-journée, lundi. Une différence avec sa position finale au classement qui s’explique par son manque d’expérience : "Je n’ai pas pu faire le tour que je voulais car j’ai commis une erreur et c’est dommage, mais ça va, nous avons le potentiel."

Malgré cette erreur, le jeune Espagnol s’est montré satisfait de son test et de ses progrès. "Je suis très content car j’ai bien progressé", a-t-il déclaré. "Ma confiance et mon feeling avec la moto sont plutôt meilleurs. Le rythme de course est assez bon et ma vitesse est également assez régulière, je suis donc content de cela. Il reste un peu plus d'une semaine pour analyser les données, avancer et pour que l’équipe continue à travailler un peu. J’espère que cela ira bien."

Objectif victoire ?

La GSX-RR n’a pas fondamentalement changé depuis l’an dernier, mais le constructeur japonais a beaucoup travaillé cet hiver sur la stabilité au freinage, la vitesse de pointe et l’électronique. Trois points très importants pour Rins. "Nous sommes sur la bonne voie. Suzuki a répondu à toutes les demandes que j'ai faites cet hiver. C'est très positif", a-t-il expliqué.

Avec un développement à la hauteur et d’excellents résultats lors des tests de pré-saison, difficile de ne pas mettre l’Espagnol parmi les favoris à la victoire la semaine prochaine. Lui-même l’envisage, mais ne souhaite pas se mettre de pression : "Nous allons essayer, mais ce n’est pas une obligation de gagner ici. Je sais que nous avons fait du bon travail et si nous ne gagnons pas nous réessayerons à la course suivante."

Beaucoup ont également revu à la hausse leurs attentes de Mir, qui pourrait viser un très bon résultat, mais ce dernier ne veut clairement pas se voir autrement qu’un rookie : "Non, non, non. L’objectif reste le même : continuer à apprendre, à progresser et faire un bon résultat au Qatar. Je pense que nous pouvons le faire mais il reste beaucoup de courses. J’espère juste être satisfait à la fin de la course et progresser en passant un autre cap."

La nouvelle recrue de Suzuki s’apprête donc à réaliser son premier Grand Prix en MotoGP, et malgré son potentiel, il n’a pas l’expérience nécessaire pour réellement se situer en condition de course : "Je ne sais honnêtement pas où nous pouvons être car nous avons encore un petit écart. Nous allons travailler dessus".

Lire aussi :

En matière de pronostic, Rins reste tout autant réservé. "C’est difficile car lorsqu’on regarde la télé on a l’impression que nous sommes tous là, mais si on regarde tour après tour il y a plus de différence. Sincèrement je ne sais pas car je n’ai pas passé la journée à regarder les temps, mais on voit que Viñales, Petrucci, Márquez et aussi Dovizioso sont là", a-t-il conclu.

 
Article suivant
Espargaró par sûr qu'Aprilia puisse viser le top 10 à chaque GP

Article précédent

Espargaró par sûr qu'Aprilia puisse viser le top 10 à chaque GP

Article suivant

Puig répond à Pierer : J’aimerais voir KTM garder ses pilotes jusqu’en 2031

Puig répond à Pierer : J’aimerais voir KTM garder ses pilotes jusqu’en 2031
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais du Qatar
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Álex Rins , Joan Mir
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Charlotte Guerdoux