Pour KTM, "le plus important c'est de finir la course"

L'heure a sonné : KTM fera débuter sa RC16 en course cette semaine, en confiant sa participation au Grand Prix de Valence à Mika Kallio.

Après un an de roulage, pas moins de 14 séances d'essais et 35 jours en piste, KTM est fin prêt pour ce test grandeur nature, qui précède son accession au championnat 2017 avec deux titulaires, Pol Espargaró et Bradley Smith.

Avant d'être confiée à ses futurs pilotes dès mardi pour les premiers essais d'intersaison, la nouvelle MotoGP destinée à disputer le prochain championnat s'offrira un test grandeur nature grâce à cette wild-card. Cette expérience, la plus aboutie à ce stade de la préparation de KTM, fait suite à quelques séances d'essais partagées avec d'autres équipes du championnat, en particulier celle du Red Bull Ring, en juillet dernier.

"Un week-end mémorable"

Six ans après son dernier Grand Prix MotoGP et un an après avoir mis sa carrière entre parenthèses alors qu'il évoluait dernièrement en Moto2, Mika Kallio est celui qui portera ce projet vers sa concrétisation. Lui-même a fait ses débuts au guidon de la RC16 il y a près d'un an, sur ce même circuit de Valence, et il a ensuite été de toutes les séances, cumulant plus de 30 jours d'essais aux côtés d'Alex Hofmann, Randy de Puniet, Karel Abraham ou encore Tom Lüthi.

"KTM présente cette nouvelle moto et c'est un grand honneur d'être celui qui va courir avec elle pour la première fois", se félicite le pilote finlandais. "Toute cette année a été formidable et je ne pourrais imaginer de meilleure façon de terminer la saison. Ce week-end sera mémorable pour moi et pour tout le staff de KTM."

"Le team gagnera une expérience utile en travaillant sous pression et je vais enfin pouvoir courir à nouveau en MotoGP", souligne Kallio, qui fut titulaire pour Pramac Racing en 2009 et 2010. "Je ne serai pas en queue de peloton sur cette course. Après les essais libres, je vais me concentrer sur mes objectifs personnels. Je peux courir sans pression et je crois que je serai déchaîné quand les lumières vont s'éteindre."

"Nous essayons de rester réalistes"

Pour l'occasion, l'équipe se structure en mode course et l'organigramme se définit. Mike Leitner devient officiellement team manager, tandis que Sebastian Risse assume le rôle de directeur technique. Mika Kallio aura pour chef mécanicien Paul Trevathan, lié à Öhlins durant de nombreuses années.

"Nous sommes tous très heureux de ce que nous avons fait en tant qu'équipe au cours de cette année, depuis les premiers tours de roues à Spielberg (fin octobre 2015, ndlr), mais nous voyons cette wild-card comme un test supplémentaire dans notre préparation pour le Grand Prix du Qatar 2017", rappelle Mike Leitner.

"Il s'agira de notre première expérience dans les conditions d'un Grand Prix. Le plus important, c'est de finir la course. Ce serait formidable également si nous pouvions réaliser les mêmes performances que celles que nous avons récemment affichées", souligne le patron des troupes. "Naturellement, nous ressentons les énormes attentes qui viennent de l'extérieur, mais nous n'allons pas laisser cela nous détourner de notre but. Nous essayons de rester réalistes et nous abordons ce week-end de course comme l'étape suivante."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Circuit Valencia
Pilotes Mika Kallio
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Type d'article Preview
Tags ktm