Pour Rossi, Yamaha n'a fait aucun progrès ces derniers mois

Le pilote italien se montre particulièrement critique envers le manque d'efficacité de son équipe à améliorer la Yamaha sur la seconde moitié de saison.

Pour Rossi, Yamaha n'a fait aucun progrès ces derniers mois
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Charger le lecteur audio

Même les héros peuvent subir de sérieux revers. Le favori des tifosi, Valentino Rossi, l'a appris à ses dépens lors de la course.

Qualifié en pole position, l'Italien avait toutes les cartes en mains pour contrecarrer les plans de sacre de Marc Márquez. Après un départ correct, le pilote officiel Yamaha devait se débarrasser de son encombrant équipier Jorge Lorenzo, alors deuxième. Après avoir buté durant un tour, Rossi trouvait l'ouverture, et s'attelait à la tache suivante : rattraper ce garnement de Márquez !

Oui mais voilà, la volonté ne suffit pas toujours. Alors qu'il abordait l'épingle au cinquième tour, le pilote perdit soudainement le contrôle de sa machine. Les commentateurs s'égosillèrent : la vision du numéro 46 empêtré dans les graviers tel un mortel portait un coup à l'imaginaire collectif d'un ''Vale'' capable de miracles. Une fois revenu à son stand, Rossi n'allait plus en ressortir. C'en était fini de ses espoirs de coiffer une dixième couronne mondiale, puisque Márquez allait l'emporter et profiter de l'abandon de Lorenzo.

Le pilote transalpin revenait par la suite sur ce zéro pointé, le quatrième de la saison. "D'habitude, quand vous tombez, vous ressentez quelque chose, une fraction de seconde avant la chute. Ça n'a pas été le cas pour moi. J'étais un peu surpris de tomber. Mais quand on est à la limite, la chute peut survenir à la moindre petite erreur", explique-t-il.

Rossi poursuit son analyse : "J'étais en train d'attaquer, car j'essayais de rattraper Márquez, même si je ne voulais pas faire la jonction sur ce tour-là. D'ailleurs, mes partiels et le chrono que je réalisais à cet instant étaient très similaires au tour précédent. Bien sûr, je poussais car je ne voulais pas qu'il s'échappe. Je n'étais pas large dans ce virage, ni trop rapide'', justifie-t-il.

"Je pouvais me battre avec lui"

Une chute anormalement banale pour le nonuple Champion du monde, qui ressemble à celle subie aux États-Unis. "À Austin, j'étais rentré trop à l'intérieur du virage, ce qui m'avait emmené sur une bosse. J'avais senti juste avant de perdre le contrôle ce qui allait se produire. C'est dommage car nous étions forts, cela aurait été difficile de battre Márquez certes, mais je pouvais rester à son contact et me bagarrer avec lui."

Valentino Rossi dresse par la suite un tableau peu reluisant de l'efficacité de l'écurie officielle Yamaha sur cette saison. "Yamaha a très bien démarré la saison. Mais dans la seconde moitié de saison, Honda a résolu les problèmes qui étaient présents au printemps. Yamaha a également travaillé, mais les nouveaux éléments qui ont été apportés sur la moto ne fonctionnent pas. Nous n'avons jamais progressé", assène-t-il.

"L'année passée ainsi que les saisons précédentes, la machine s'améliorait. En 2016, les tests ont eu lieu, le travail aussi, mais on reste au même endroit. Je pense que c'est la clé de la seconde partie de saison."

Il est désormais temps de regarder vers l'Australie, et le prochain Grand Prix le week-end prochain. "On va faire un long débriefing, et essayer de rester concentrés pour préparer au mieux la saison prochaine. Il nous reste trois courses, avec trois circuits que j'apprécie beaucoup. Je vais me battre pour la deuxième place au Championnat contre Lorenzo."

T-shirt Valentino Rossi "46" 2016 jaune
T-shirt Valentino Rossi "46" 2016 jaune, sur Motorstore.com
partages
commentaires
Márquez Champion : "J'ai tout oublié dès que j'ai lu 'Lorenzo out'"
Article précédent

Márquez Champion : "J'ai tout oublié dès que j'ai lu 'Lorenzo out'"

Article suivant

Dovizioso retrouve le chemin du podium

Dovizioso retrouve le chemin du podium
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021