Pour Pramac, Álex Márquez a eu raison d'accepter l'offre de Honda

L'équipe satellite Ducati avait été contactée par le management du pilote espagnol, avec qui elle aurait pu engager des discussions pour 2021. Mais une porte inattendue s'est ouverte chez Honda entre-temps.

Pour Pramac, Álex Márquez a eu raison d'accepter l'offre de Honda

Le team manager de l'équipe Pramac Racing est pour le moins occupé. Si sa structure n'a pas dominé le championnat des teams indépendants en 2019, elle n'en a pas moins été attractive. Elle a mis en orbite un Jack Miller qui a fini de convaincre Ducati qu'il méritait un guidon officiel, tout en mettant le pied à l'étrier au lauréat du Moto2, Pecco Bagnaia. Dans le même temps, d'autres prétendants ont frappé à sa porte, à l'instar notamment d'Álex Márquez.

Lancé vers son titre dans la catégorie intermédiaire, le pilote espagnol explorait ses possibilités de faire le grand saut vers le MotoGP lorsque le contact avec Pramac s'est noué, il y a un peu plus d'un an. Un rapprochement qui permettait d'envisager un avenir commun pour la saison prochaine, avant que la donne ne change soudainement lorsque Jorge Lorenzo a décidé de raccrocher, avant le dernier Grand Prix du championnat. En quelques jours, le jeune frère de Marc Márquez était recruté par le HRC et renonçait à sa chance de débuter dans la catégorie reine, plus tard, au guidon de la Ducati. Interrogé par Motorsport.com à ce sujet, Francesco Guidotti dit ne pas regretter que l'Espagnol ait saisi sa chance, ce qu'il estime avoir été le bon choix pour lui.

"Il est vrai que nous avons eu des contacts dès Le Mans", raconte-t-il. "J'ai avec eux un rapport absolument transparent, parce que Marc a couru avec moi à l'époque de KTM, et je connais aussi Emilio [Alzamora] et Álex depuis assez longtemps pour pouvoir leur parler sans faire trop de secrets ou sans stratégie."

Lire aussi :

"Il avait déjà été contacté par Petronas pour courir en Moto2 puis passer en MotoGP, mais Yamaha lui avait dit que ce ne serait pas possible. Chez Honda, il semblait qu'il n'y aurait pas de place et Marc avait aussi dit qu'il pensait que la RC213V n'était pas la moto idéale pour un débutant. Suzuki n'était pas disponible et ils en sont donc venus à nous demander s'il y avait une disponibilité de notre côté."

"Nous l'avions envisagé pour 2021 et il y aurait donc eu le temps pour en reparler. Puis cette place s'est libérée chez Honda et, à mon avis, Álex a bien fait de la prendre, parce qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver", souligne le team manager Pramac Racing. "Si une possibilité d'arriver en MotoGP se présente, à mon avis la meilleure chose à faire est de s'en saisir immédiatement, quelle que soit la moto ou l'équipe. Je pense qu'il a bien fait de suivre ce chemin, même s'il n'a qu'un an de contrat. Avec ce qui se passe, je pense que c'est aussi une porte ouverte pour [qu'il reste] chez Honda en 2021."

Pendant l'été, l'autre rumeur qui a circulé concernait cette fois Jorge Lorenzo. Et là aussi, Francesco Guidotti ne cache pas un fond de vérité, bien qu'il la décrive comme "un feu de paille". "Cela a été un week-end très particulier", se souvient-il en évoquant le Grand Prix d'Autriche, au mois d'août. "La rumeur de cette pseudo négociation s'est mise à circuler. Il y avait du vrai, mais le moment ne s'est jamais présenté pour que l'on en discute et que cela se négocie, car de toute façon Lorenzo était sous contrat et Honda, pour autant que je le sache, n'était pas informé de la moindre volonté de sa part. Tout est né et est mort en l'espace de quelques heures."

Aujourd'hui Pramac reste une équipe attractive sur le marché. Si Pecco Bagnaia est destiné à garder sa place pour 2021, une place se libère avec le départ de Jack Miller pour l'équipe officielle Ducati et plusieurs pilotes Moto2 (Jorge Martín, Enea Bastianini, Lorenzo Baldassarri) sont évoqués pour rejoindre l'équipe.

Lire aussi :

"Ce qui se lit est vrai. Cependant, Ducati et nous avons interverti nos rôles à la fin de l'année dernière en ce qui concerne le choix des pilotes", précise Francesco Guidotti. "Ils ont préféré continuer à le faire eux-mêmes, même en ce qui concerne notre équipe. Avant, c'est nous qui informions de nos contacts, alors qu'aujourd'hui c'est le contraire, pour les détails il faudrait donc interroger Paolo Ciabatti."

"Mais je confirme que ce qui s'est lu ces derniers jours est vrai. Il y a plusieurs noms sur la table des négociations et je pense que l'on pourra bientôt savoir sur qui se porte le choix", ajoute-t-il. "Ce sont des noms qui sont tous sur notre liste et la leur. Il est clair que l'on avance ensemble, mais étant donné que cela fait déjà plusieurs années que c'est Ducati qui établit les contrats des pilotes, il est plus correct que la première approche vienne d'eux, avec notre soutien."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Ducati attend de Miller plus de régularité en 2021

Article précédent

Ducati attend de Miller plus de régularité en 2021

Article suivant

Redding et sa saison "psychologiquement démoralisante" avec Aprilia

Redding et sa saison "psychologiquement démoralisante" avec Aprilia
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021