Pramac Racing présente sa nouvelle livrée pour 2019

La Ducati satellite confiée à Jack Miller et Pecco Bagnaia conserve ses couleurs de base, mais affiche un partenariat renforcé avec Lamborghini à travers un nouveau look.

Pramac Racing présente sa nouvelle livrée pour 2019

Pramac Racing a fait dans l'originalité. C'est en effet en direct à la télévision italienne, sur la chaîne Sky Italia, que l'équipe junior de Ducati a officiellement présenté sa moto et ses pilotes pour la saison 2019.

En vidéo :

Bien qu'elle conserve les couleurs bleu-blanc-rouge qu'elle affichait déjà, la Desmosedici satellite présente une livrée quelque peu différente de ces dernières saisons, dessinée par le Centro Stile Lamborghini. La zone bleue, notamment, est beaucoup plus prononcée, placée non plus seulement sur les ailerons avant mais aussi sur toute la partie basse de la moto. La large zone rouge, symbolique de Ducati, passe désormais sur le haut et l'avant de la Desmosedici. Des bandes blanches formant une sorte de clavier séparent ces deux parties et s'invitent également près de la selle et à l'avant de la machine.

Cette zone blanche placée sur les flancs de la Desmosedici doit à la fois donner un look plus dynamique à la moto et représenter le Y symbolique de Lamborghini (que l'on avait déjà vu l'année dernière au GP d'Italie avec une livrée jaune et noire des plus détonnantes). Le logo Lamborghini apparaît par ailleurs en bonne place sur la moto, sur un dosseret entièrement noir célébrant là aussi le constructeur de Sant'Agata Bolognese. C'est donc, malgré des couleurs résolument françaises, la fier célébration d'un partenariat 100% italien et le rapprochement des marques Lamborghini et Ducati qui ressortent de cette livrée. "C'est une source de profonde satisfaction pour notre team d'être l'ambassadeur dans le monde de deux marques aussi importantes du Made in Italy", souligne Paolo Campinoti, team principal.

"Les équipes du Centro Stile et moi-même sommes de grands fans du MotoGP", s'enthousiasme Mitja Borkert, directeur du département dévolu au design au sein de Lamborghini, "et cela a été un grand plaisir pour nous de contribuer à réalisation de ce projet avec Pramac. Le design de la livrée de la Ducati Desmosedici GP s'inspire des couleurs de l'équipe Alma Pramac Racing et transmet l'esprit de l'équipe, plein de hargne et d'envie de gagner."

Lire aussi :

Deux versions différentes de la Ducati

Pour sa 18e saison consécutive en Grand Prix, Pramac Racing alignera Jack Miller, qui évolue au sein de l'équipe depuis l'an dernier, et Pecco Bagnaia, qui fait ses débuts en catégorie reine dans la foulée de son titre en Moto2. Ils disposeront de deux versions différentes de la Desmosedici, l'Australien héritant du guidon "officiel" jusqu'ici confié à Danilo Petrucci. Il disposera donc d'une GP19, version la plus récente de la moto de Borgo Banigale, tandis que son nouveau coéquipier pilotera une GP18, victorieuse l'an dernier par sept fois.

"En 2018, nous avons obtenu un excellent résultat en remportant le titre de meilleure équipe indépendante. Avec la confirmation de Jack Miller, qui disposera de la Ducati officielle, et le grand talent du Champion du monde Moto2, Francesco Bagnaia, nous souhaitons en 2019 confirmer notre position à des niveaux très importants", annonce Paolo Campinoti.

"La saison qui est sur le point de débuter sera l'une des plus enthousiasmantes pour notre équipe", promet Francesco Guidotti, team manager. "Jack et Pecco ont démontré pendant les tests qu'ils avaient toutes les cartes en main pour obtenir d'importants résultats. Notre tâche sera de travailler au maximum de notre potentiel afin de mettre les pilotes en condition de nous offrir de grandes satisfactions."

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre

Jack Miller et Francesco Bagnaia
Jack Miller et Francesco Bagnaia
1/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller et Francesco Bagnaia
Jack Miller et Francesco Bagnaia
2/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller
Jack Miller
3/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller et Francesco Bagnaia
Jack Miller et Francesco Bagnaia
4/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller et Francesco Bagnaia
Jack Miller et Francesco Bagnaia
5/12

Photo de: Pramac Racing

Francesco Bagnaia
Francesco Bagnaia
6/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller et Francesco Bagnaia
Jack Miller et Francesco Bagnaia
7/12

Photo de: Pramac Racing

Francesco Bagnaia
Francesco Bagnaia
8/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller
Jack Miller
9/12

Photo de: Pramac Racing

Francesco Bagnaia
Francesco Bagnaia
10/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller
Jack Miller
11/12

Photo de: Pramac Racing

Jack Miller et Francesco Bagnaia
Jack Miller et Francesco Bagnaia
12/12

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

partages
commentaires
GP du Qatar : Ezpeleta ouvert à un changement d'heure
Article précédent

GP du Qatar : Ezpeleta ouvert à un changement d'heure

Article suivant

Toutes les MotoGP 2019 en photos

Toutes les MotoGP 2019 en photos
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021