Pramac rêve de Iannone et songe à Di Giannantonio pour 2025

Qui seront les pilotes des Yamaha de l'équipe Pramac en 2025 ? Paolo Campinoti confie son envie de renouer avec Andrea Iannone et sa proximité avec Fabio Di Giannantonio...

Andrea Iannone, Team Go Eleven

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La question de la moto étant réglée, Pramac doit maintenant s'occuper de celle des pilotes ! L'équipe italienne a annoncé son divorce avec Ducati pour s'associer à Yamaha la saison prochaine. On sait déjà que Jorge Martín ne sera plus de l'aventure puisqu'il va rejoindre Aprilia. Le sort de Franco Morbidelli est plus flou mais six mois après son départ de Yamaha, il serait surprenant de le voir renouer avec la marque via son nouveau team satellite.

Lire aussi :

Qui piloteront les nouvelles Yamaha de Pramac ? Interrogé par GPOne, Paolo Campinoti évoque une volonté historique de Pramac de "soutenir de jeunes personnes", qui va se poursuivre avec son nouveau partenaire. "Nous l'avons fait avec Iannone, Miller, Petrucci, Bagnaia, Martín", a-t-il souligné. "Nous n'étions pas nés pour jouer le titre, même si nous en sommes passés très proche, et nous allons encore essayer cette année. Nous allons encore continuer cette mission avec de jeunes gens chez Yamaha."

Pramac pourrait donc se tourner vers la jeunesse... mais le véritable rêve de Paolo Campinoti est de permettre à Andrea Iannone de faire son retour en MotoGP, après l'avoir fait débuter dans la catégorie en 2013. On sait que l'Italien rêve d'un retour en MotoGP après avoir repris la compétition avec succès en WorldSBK, mais la donne a changé depuis sa suspension pour dopage en 2019. Campinoti évoque aussi la piste Fabio Di Giannantonio, qui mentionne pourtant sa volonté de débuter la saison 2025 avec une moto gagnante.

"Qui allons-nous avoir ?" a questionné Campinoti. "Si vous me parlez de Iannone, vous me touchez en plein cœur. J'ai discuté avec Andrea et je compte organiser un test avec lui et Yamaha. Après, on verra. Ce n'est pas facile, parce que le MotoGP est une piscine de requins maintenant. Ce n'est plus son époque. Les jeunes sont vraiment bons. Mais on verra. On négocie, et on est proches de Di Giannantonio."

Séduire des pilotes pourrait être plus difficile avec une Yamaha actuellement en difficulté qu'avec la Ducati d'usine dont disposait Pramac jusqu'à présent, mais Campinoti estime que sa formation offrira des conditions idéales en étant une "équipe d'usine étendue" et en utilisant "exactement la même moto que Quartararo".

Le dirigeant en profite pour envoyer une petite pique à son futur ancien pilote, qui voulait rouler pour une équipe d'usine à tout prix : "En ce sens, je ne comprend pas Jorge Martín. Que lui manquait-il ? Il a gagné des courses, il mène le championnat et l'an dernier, il l'a perdu à la dernière [course], à Valence."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Essais - Bagnaia domine, seulement challengé par Viñales
Article suivant Morbidelli se positionne pour un transfert vers VR46

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France