Premier objectif rempli pour Ducati

Les progrès de Ducati se concrétisent aujourd'hui par un succès qui figurait parmi les ambitions des Rouges pour cette saison, une pole position sur le Grand Prix d'Italie.

C'est à Andrea Iannone que reviendra l'honneur d'installer demain la GP15 au meilleur emplacement sur la grille, une première pour lui en catégorie reine. "C'est un jour incroyable et un moment spécial, avec cette première pole, en Italie, et au guidon d'une moto italienne," se réjouit-il, premier Italien en pole au guidon d'une machine transalpine depuis Giacomo Agostini en 1972 à Imola.

"Je suis très content de cette journée! Vu mon état, ce résultat n'était vraiment pas évident, mais avec mon équipe on a réussi à faire du bon travail," souligne-t-il. "Cette pole est vraiment importante pour moi, parce la journée d'hier a été difficile, je n'arrivais pas à comprendre si la moto progressait ou pas. Mais aujourd'hui on a beaucoup progressé et je suis extrêmement satisfait. L'équipe a été parfaite et ma GP15 a bien fonctionné. J'ai signé le nouveau record du circuit et le nouveau record de vitesse."

Cette réussite était loin d'être acquise pour Iannone, compte tenu de la blessure contractée ici-même il y a deux semaines et demie et qui, aujourd'hui encore, le fait souffrir et limite ses forces. L'aide de la Clinica Mobile s'est avérée précieuse pour ces qualifications, mais sa résistance sur la durée reste incertaine.

"Le seul problème, c'est toujours l'état de mon épaule. Il faudra beaucoup de temps pour qu'elle récupère à 100%. La course sera difficile, mais je ne lâcherai pas," promet-il. "Il est certain que mon épaule n'est pas prête pour une grosse bagarre, mais je ferai de mon mieux. Je veux avoir des pensées positives, c'est très important."

Rendez-vous au premier virage

Andrea Iannone ne veut pas se laisser abattre et donne rendez-vous à San Donato : "J'espère prendre un bon départ, parce que Jorge [Lorenzo] est très dangereux. Je veux passer le premier virage en premier."

Ce sera également l'un des objectifs d'Andrea Dovizioso, qui s'élancera de la troisième position. "Ces qualifs ont été magnifiques pour notre équipe, parce que nous avons placé deux Ducati GP15 en première ligne. Je suis très content de mon chrono : un tour lancé en 1'46.6 au Mugello, c'est toujours difficile," rappelle-t-il. "J'ai eu de bonnes sensations avec la moto quand j'ai bouclé mon tour. Je veux remercier toute mon équipe, on a vraiment bien travaillé et amélioré la moto tout au long du week-end."

S'il est en parfaite forme, Dovizioso s'en tient à la même analyse qu'au début du week-end en craignant de ne pouvoir maintenir sa rapidité sur la durée et de souffrir de l'usure de ses gommes. "Ce n'est qu'en course que nous verrons si nous avons suffisamment bien travaillé pour avoir un rythme régulier pendant 23 tours," reconnaît-il. "Je crois qu'on a la vitesse pour se battre avec Lorenzo, mais il faut voir si on a assez progressé pour rester avec lui jusqu'au bout. Ce sera difficile, c'est un fait."

Il a été confirmé que les deux Ducati officielles bénéficient ici d'un nouveau moteur présentant "quelques évolutions" et notamment plus de couple. La course donnera demain son verdict sur la compétitivité de la machine, huit ans après la dernière pole de la marque au Mugello. En 2007, Casey Stoner n'avait toutefois pu terminer qu'en quatrième position.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Qualifications
Circuit Mugello
Pilotes Andrea Dovizioso , Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé de qualifications
Tags andrea dovizioso, andrea iannone, ducati, grand prix italie, motogp, mugello, pole position, qualifications