MotoGP
26 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
34 jours
16 avr.
Prochain événement dans
48 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
61 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
89 jours
03 juin
Prochain événement dans
96 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
110 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
131 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
166 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
180 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
201 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
222 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
236 jours
28 oct.
Prochain événement dans
243 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
257 jours

Premier podium d'Álex Márquez : "Nous avions une chance de gagner !"

Parti depuis la dix-huitième place de la grille de départ, Álex Márquez a livré une course héroïque, conclue sur la seconde marche du podium.

partages
commentaires
Premier podium d'Álex Márquez : "Nous avions une chance de gagner !"

Álex Márquez a franchi un cap mémorable dans sa carrière en montant sur son premier podium dans la catégorie reine à l'issue du Grand Prix de France. Le pilote espagnol de l'équipe Repsol Honda, parti pourtant 18e sur la grille, est parvenu à afficher une aisance remarquable tout au long de la course qui s'est déroulée par des conditions de piste humide après que la pluie se soit invitée lors de la mise en grille.

Vindicatif et capable d'imprimer un rythme élevé et régulier de bout en bout, Márquez, qui disputait sa première course en MotoGP en conditions humides, s'est même offert le luxe d'être le plus rapide en piste dans le dernier tiers de course, allant jusqu'à reprendre 1'5'' au tour au trio de tête alors composé des deux Ducati factory de Petrucci et Dovizioso et de la Pramac de Jack Miller.

Lire aussi :

La remarquable performance de Márquez permet de rétablir une statistique dont Honda se serait bien passée jusqu'à présent : en effet, depuis le début du programme en 1982, jamais le constructeur n'avait manqué le podium aussi longtemps dans une saison !

"C’est une belle sensation !", se réjouissait l'Espagnol dans le Parc Fermé, immédiatement après l'arrivée. "Ce n’était pas facile dans le premier tour. J’ai pris confiance étape par étape. J’ai pu enchaîner les dépassements. J’ai été gêné par Cal, Dovi et un peu Pol et ai perdu beaucoup de temps, car sinon je pense que nous avions une chance de gagner, ou une moto pour jouer la victoire !"

"Je suis quand même très heureux et pour l’équipe", savourait-il auprès de DAZN Espagne. "Ils me soutiennent à chaque séance, tous les jours, dans les moments difficiles. Je suis content et nous voulons que ça continue comme ça. Nous allons maintenant nous rendre à Aragón, une piste que j’aime beaucoup."

Cela faisait "depuis novembre", que le plus jeune des Márquez n'avait pas roulé sous la pluie, a-t-il par ailleurs rappelé. "Je me suis très bien senti, avec beaucoup de traction. Nous avions le medium à l'avant, il vous offre beaucoup de soutien. Je voulais prendre la piste avec le medium arrière aussi mais cela aurait été une erreur, comme nous l'avons vu avec Zarco qui est allé vite à la fin mais a beaucoup souffert en début de course."

Quoi qu'il en soit, le #73 a pu accumuler de l'expérience face à l'un des plus expérimentés du plateau. La lutte contre Dovizioso a tourné à l'avantage du pilote Honda en fin de course, même si celui-ci regrette de n'avoir pu se défaire de la Ducati plus tôt. "Dovi, il va beaucoup plus vite dans les lignes droites puis il braque dur. Le système dont ils disposent [qui abaisse la moto, ndlr] leur donne un avantage supplémentaire. Dans les virages, j'étais plus fort, mais pas au point d'entrée. En plus, Dovi est un vieux loup ! Mais la Honda s'est très bien comportée aujourd'hui, le package était très bon et j'y suis parvenu."

L'appétit vient en mangeant et c'est désormais avec une performance similaire sur piste sèche que l'Espagnol aimerait franchir un nouveau cap, conscient du fait qu'il a encore beaucoup à prouver pour justifier sa position au sommet. "C'est une bonne journée pour Repsol Honda. Maintenant, nous devons le reproduire sur le sec, ce qui est le plus difficile ! Je ne me sens pas établi : un podium sur le mouillé ne signifie pas grand-chose, mais cela vous fait continuer à y croire. J'ai fait le saut en MotoGP au bon moment et nous faisons les choses correctement. Mais Marc, ne t'inquiète pas, je suis là !"

Sa performance du jour permet à Márquez de désormais pointer à la quatorzième position du championnat, à onze unités de Valentino Rossi et ex-aequo avec Johann Zarco, auteur d'une cinquième place ce dimanche après-midi. Avec les huit points également inscrits par son équipier Stefan Bradl, qui remplace son frère convalescent Marc, Álex Márquez permet à Repsol Honda d'enfin quitter la dernière position du championnat du monde par équipes et de passer neuvième.

 

Championnat - Neuvième, Quartararo accroît tout de même son avance

Article précédent

Championnat - Neuvième, Quartararo accroît tout de même son avance

Article suivant

Le promoteur du GP de France savoure sa réussite avec soulagement

Le promoteur du GP de France savoure sa réussite avec soulagement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Course
Pilotes Álex Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Guillaume Navarro
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020