Premier podium d'Álex Márquez : "Nous avions une chance de gagner !"

Parti depuis la dix-huitième place de la grille de départ, Álex Márquez a livré une course héroïque, conclue sur la seconde marche du podium.

Premier podium d'Álex Márquez : "Nous avions une chance de gagner !"

Álex Márquez a franchi un cap mémorable dans sa carrière en montant sur son premier podium dans la catégorie reine à l'issue du Grand Prix de France. Le pilote espagnol de l'équipe Repsol Honda, parti pourtant 18e sur la grille, est parvenu à afficher une aisance remarquable tout au long de la course qui s'est déroulée par des conditions de piste humide après que la pluie se soit invitée lors de la mise en grille.

Vindicatif et capable d'imprimer un rythme élevé et régulier de bout en bout, Márquez, qui disputait sa première course en MotoGP en conditions humides, s'est même offert le luxe d'être le plus rapide en piste dans le dernier tiers de course, allant jusqu'à reprendre 1'5'' au tour au trio de tête alors composé des deux Ducati factory de Petrucci et Dovizioso et de la Pramac de Jack Miller.

Lire aussi :

La remarquable performance de Márquez permet de rétablir une statistique dont Honda se serait bien passée jusqu'à présent : en effet, depuis le début du programme en 1982, jamais le constructeur n'avait manqué le podium aussi longtemps dans une saison !

"C’est une belle sensation !", se réjouissait l'Espagnol dans le Parc Fermé, immédiatement après l'arrivée. "Ce n’était pas facile dans le premier tour. J’ai pris confiance étape par étape. J’ai pu enchaîner les dépassements. J’ai été gêné par Cal, Dovi et un peu Pol et ai perdu beaucoup de temps, car sinon je pense que nous avions une chance de gagner, ou une moto pour jouer la victoire !"

"Je suis quand même très heureux et pour l’équipe", savourait-il auprès de DAZN Espagne. "Ils me soutiennent à chaque séance, tous les jours, dans les moments difficiles. Je suis content et nous voulons que ça continue comme ça. Nous allons maintenant nous rendre à Aragón, une piste que j’aime beaucoup."

Cela faisait "depuis novembre", que le plus jeune des Márquez n'avait pas roulé sous la pluie, a-t-il par ailleurs rappelé. "Je me suis très bien senti, avec beaucoup de traction. Nous avions le medium à l'avant, il vous offre beaucoup de soutien. Je voulais prendre la piste avec le medium arrière aussi mais cela aurait été une erreur, comme nous l'avons vu avec Zarco qui est allé vite à la fin mais a beaucoup souffert en début de course."

Quoi qu'il en soit, le #73 a pu accumuler de l'expérience face à l'un des plus expérimentés du plateau. La lutte contre Dovizioso a tourné à l'avantage du pilote Honda en fin de course, même si celui-ci regrette de n'avoir pu se défaire de la Ducati plus tôt. "Dovi, il va beaucoup plus vite dans les lignes droites puis il braque dur. Le système dont ils disposent [qui abaisse la moto, ndlr] leur donne un avantage supplémentaire. Dans les virages, j'étais plus fort, mais pas au point d'entrée. En plus, Dovi est un vieux loup ! Mais la Honda s'est très bien comportée aujourd'hui, le package était très bon et j'y suis parvenu."

L'appétit vient en mangeant et c'est désormais avec une performance similaire sur piste sèche que l'Espagnol aimerait franchir un nouveau cap, conscient du fait qu'il a encore beaucoup à prouver pour justifier sa position au sommet. "C'est une bonne journée pour Repsol Honda. Maintenant, nous devons le reproduire sur le sec, ce qui est le plus difficile ! Je ne me sens pas établi : un podium sur le mouillé ne signifie pas grand-chose, mais cela vous fait continuer à y croire. J'ai fait le saut en MotoGP au bon moment et nous faisons les choses correctement. Mais Marc, ne t'inquiète pas, je suis là !"

Sa performance du jour permet à Márquez de désormais pointer à la quatorzième position du championnat, à onze unités de Valentino Rossi et ex-aequo avec Johann Zarco, auteur d'une cinquième place ce dimanche après-midi. Avec les huit points également inscrits par son équipier Stefan Bradl, qui remplace son frère convalescent Marc, Álex Márquez permet à Repsol Honda d'enfin quitter la dernière position du championnat du monde par équipes et de passer neuvième.

 

partages
commentaires
Championnat - Neuvième, Quartararo accroît tout de même son avance
Article précédent

Championnat - Neuvième, Quartararo accroît tout de même son avance

Article suivant

Le promoteur du GP de France savoure sa réussite avec soulagement

Le promoteur du GP de France savoure sa réussite avec soulagement
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021