Première journée idéale pour Aleix Espargaró en Argentine

Première journée idéale pour Aleix Espargaró en Argentine
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP

On attendait Marc Márquez, Jorge Lorenzo ou Andrea Dovizioso, on a eu Aleix Espargaro. L'Espagnol, fer de lance de Suzuki dans le cadre du grand retour en catégorie reine du constructeur japonais, a dominé les deux séances d'essais libres du vendredi sur le circuit argentin de Termas de Río Hondo, et s'est positionné comme candidat aux premiers rôles lors de ce week-end en Amérique du Sud.

Lors de la première séance, l'on pouvait nuancer la performance du pilote ibérique en évoquant les conditions très particulières du circuit à ce moment-là de la journée. Mais pour la deuxième, l'adhérence avait progressé et il se trouvait encore en première position, devant Andrea Iannone, Marc Márquez et Cal Crutchlow.

Espargaró apprécie cette piste

Sur une piste qui lui convient bien, le grand frère Espargaró s'est tout de suite trouvé à son aise sur sa nouvelle moto, comme il le confirme lui-même : "Comme je l'ai dit avant de venir ici, j'aime cette piste et je pense qu'elle peut convenir à notre machine. L'an passé, j'y avais effectué une belle performance, mais cette année, ça va encore mieux. Tôt ce matin, j'ai retrouvé mon feeling et j'ai pu attaquer fort dès le début. Même si les conditions de piste sont toujours glissantes, les capacités de motricité de ma GSX-RR m'ont donné beaucoup de confiance; il n'y a qu'un virage où nous avons encore des soucis de chattering, mais nous pouvons être efficaces sur tout le reste du tracé."

Il s'attend à de la concurrence pour le reste du week-end : "A coup sûr, [samedi] les temps vont descendre de manière significative, donc il nous reste beaucoup à faire, mais je suis vraiment content de la façon dont la moto réagit et des sensations que j'en retire."

Sur le papier, les Ducati, Marc Márquez ainsi que les Yamaha semblent favorites pour les qualifications et bien évidemment, pour la course, mais peut-être que les habituelles têtes d'affiche devront compter avec Aleix Espargaró sur le circuit d'Amérique du Sud. Cela ne peut que renforcer l'intérêt de la compétition et les spectateurs ne s'en plaindraient sûrement pas. L'an passé, sur sa Yamaha du team Forward, Espargaró s'était qualifié à la quatrième place.

partages
Les pilotes Ducati doivent encore trouver le bon feeling
Article précédent

Les pilotes Ducati doivent encore trouver le bon feeling

Article suivant

EL3 - Márquez prend les commandes

EL3 - Márquez prend les commandes
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021