Une première journée à oublier pour Márquez

Le pilote espagnol a chuté à deux reprises lors de la première journée d'essais à Losail, alors qu'il étrennait le nouveau carénage proposé par Honda.

Pour Honda, cette première journée d'essais sur le circuit de Losail ne restera sans doute pas dans les mémoires. Arrivée au Qatar avec la ferme intention de jouer des coudes avec ses adversaires de chez Yamaha, la marque à l'aile dorée n'a pu que constater les dégâts.

Les deux journées d'essais privés auxquelles a participé Honda fin février n'ont apparemment pas permis d'obtenir l'avancée escomptée. Celle-ci s'est même révélée contre-productive, d'une part en raison d'une météo qui a rendu la piste andalouse peu exploitable et représentative des conditions sur un week-end de course lambda. D'autre part en raison de la chute (déjà) de Márquez, qui s'y est luxé l'épaule, heureusement sans conséquence fâcheuse. 

Mais si à Losail, Dani Pedrosa est parvenu à rester au guidon de sa machine, terminant la journée à une anonyme huitième position, son coéquipier Marc Márquez est de nouveau parti à la faute. Et à deux reprises. Le triple champion du monde a d'abord perdu le contrôle de sa RC213V à l'approche du dernier virage, une chute imputable au nouveau carénage apporté par Honda sur ces essais.

Honda constituait en effet l'une des dernières équipes à ne pas encore avoir essayé une solution pour pallier la suppression des ailerons cette saison, et procurer à sa nouvelle machine ce surcroît de stabilité qu'autorisaient par le passé ces appendices aérodynamiques.

"Avec les ailettes, cela change un peu les réglages", reconnaît le pilote de 24 ans, qui a chuté dès son premier run sur sa Honda munie du nouveau carénage. Admettant par ailleurs sa part de responsabilité avec un freinage trop tardif, le numéro 93 a insisté sur les supposés bénéfices de cette solution technique. "[Avec le nouveau carénage], nous essayons de mieux gérer le wheelie. Je pense que c'est l'objectif principal, mais aussi ne pas perdre trop de vitesse de pointe."

Un circuit peu favorable pour les Honda

Ce ne fut pas la seule incartade de l'Ibère au cours de cette première journée d'essais. Plus tard lors de la séance, le pilote Honda a de nouveau chuté, cette fois-ci dans le virage 2. Pas de quoi inquiéter le champion du monde en titre cependant, qui préfère rappeler les progrès effectués par la marque japonaise durant la pré-saison. "Nous avançons beaucoup, notamment en matière d'électronique, domaine dans lequel nous avons progressé tout l'hiver", insiste l'Espagnol.

Reste que pour l'instant, Honda semble clairement en retrait par rapport à la concurrence, et notamment face à Ducati, impressionnant sur le tracé de Losail. "Nous savons que ce circuit est l'un des plus difficiles pour nous, à plus forte raison que Ducati est très fort ici", confesse Márquez. "Mais nous ne sommes pas si loin. Bien sûr Dovizioso semble être un cran au-dessus de tout le monde. Mais nous devons travailler dur et mettre à profit les deux prochains jours pour nous améliorer sur ce circuit."

Comme l'an passé, le point faible de la RC213V semble être l'accélération, et la bonne transmission de puissance au sol, même si les choses vont dans le bon sens jusqu'à présent. "Il nous manque toujours quelque chose au niveau de l'accélération", reprend le pilote Honda. "C'est toujours notre point faible cette année, mais nous travaillons là-dessus, et à chaque sortie c'est de mieux en mieux. Demain, nous allons essayer quelque chose pour l'accélération au niveau de l'électronique, et j'espère que cela va nous aider un peu."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais au Qatar en mars
Sous-évènement Vendredi
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions
Tags essais, marquez, motogp, qatar