MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
WU dans
16 Heures
:
27 Minutes
:
00 Secondes
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
12 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
26 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
40 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Le programme du Grand Prix de Saint-Marin

partages
commentaires
Le programme du Grand Prix de Saint-Marin
Par :
11 sept. 2019 à 09:15

Après Silverstone, place cette semaine à celui que l'on l'appelle Grand Prix de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini. C'est en réalité sur le territoire italien, et à proximité immédiate des terres de Rossi et de Ducati, que se court l'épreuve de Misano.

Entré au calendrier en 1980 à l'époque où il se faisait appeler Grand Prix des Nations, le circuit de Misano a vu passer bien des champions, mais il a choisi de rendre un hommage permanent à deux d'entre eux : Marco Simoncelli, qui résidait tout près de là et dont le circuit porte le nom, et Daijiro Kato dont le nom a été donné à la rue menant à l'entrée principale.

Même si le Grand Prix d'Italie "officiel" a pris ses quartiers en Toscane, l'Émilie-Romagne se veut le véritable poumon de la compétition moto en Italie en sa qualité de patrie de nombreux teams et pilotes – et notamment de l'idole Valentino Rossi, qui s'y entraîne régulièrement avec son Academy. Nombreux sont ceux qui ont donc une motivation bien particulière pour y briller.

Lire aussi :

La passion frénétique qui s'abat chaque année sur Misano n'en fait pas pour autant un terrain de jeu béni pour les pilotes locaux. Depuis son retour au calendrier en 2007 – après 14 ans d'absence – l'hymne de Mameli n'y a retenti que quatre fois en MotoGP. Trois fois pour des victoires de Rossi, la dernière en date remontant à 2014, puis pour celle d'Andrea Dovizioso l'année dernière.

Piste courte avec ses 4,2 km, Misano se parcourt désormais dans le sens des aiguilles d'une montre. Le tracé a été modifié et resurfacé en 2015. Avec ses 16 virages, tantôt serrés tantôt rapides, et dont quelques-uns font partie des plus mémorables de la saison, le circuit fait appel à des motos aux qualités complémentaires, entre freinages précis, bons passages de courbe et fortes réaccélérations. Le récent test mené sur place a confirmé qu'il faudrait s'attendre à un grip plutôt faible en début de week-end, conséquence directe de la proximité immédiate des places et du sable apporté par le vent.

Lire aussi :

Les 10 derniers vainqueurs du Grand Prix de Saint-Marin :

Article suivant
Pour Suzuki, "l'appétit vient en mangeant"

Article précédent

Pour Suzuki, "l'appétit vient en mangeant"

Article suivant

Dall'Igna : "Terminer 2e ne suffit plus à Ducati ni à Dovizioso"

Dall'Igna : "Terminer 2e ne suffit plus à Ducati ni à Dovizioso"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Auteur Léna Buffa