Tout le programme, dont la course, désormais décalé d'une heure

Les instances dirigeantes ont annoncé un nouveau changement de programme pour le Grand Prix d'Aragón, dont les séances restantes et les courses sont à présent repoussées d'une heure.

Tout le programme, dont la course, désormais décalé d'une heure

Après un premier changement apporté à l'horaire des séances de samedi matin au Grand Prix d'Aragón, les journées de samedi et de dimanche ont désormais été reprogrammées en intégralité. Les séances d'essais libres restantes, mais aussi les qualifications, les séances de warm-up et au final les courses sont toutes repoussées d'une heure.

Cette décision a été prise après une première journée marquée par des températures particulièrement basses en matinée, des conditions jugées trop extrêmes pour que la sécurité soit garantie. La direction de course avait donc pris une première mesure vendredi matin en retardant d’une demi-heure les EL1 de la catégorie MotoGP.

Lire aussi :

Malgré tout, cinq pilotes ont chuté durant la première séance de la catégorie reine, tous ayant été piégés dans les virages à droite de la piste, minoritaires et donc susceptibles de mettre en difficulté un pneu avant qui peine à monter en température. Ce soir, les pilotes ont exprimé une certaine inquiétude face à ces conditions, alors que se tenait comme chaque vendredi la réunion de la Commission de sécurité.

Après avoir initialement annoncé le report d'une demi-heure des séances de samedi matin, une décision plus ferme a donc désormais été prise. Le décalage qui s'appliquera dès les EL3 samedi sera finalement d'une heure et il impactera également le reste du programme, à commencer par les qualifications. Celles de la catégorie MotoGP débuteront 40 minutes plus tard que prévu, à 14h50.

Dimanche, les séances de warm-up des trois catégories s'élanceront avec une heure de retard, de même que les courses : celle du Moto3 partira à 12h, celle du Moto2 à 13h20 et le départ de la course de la catégorie MotoGP sera quant à lui donné à 15h au lieu de 14h.

"Ce matin, quand nous sommes arrivés sur le circuit et que nous avons vu que les températures étaient assez basses, nous avons immédiatement contacté Michelin afin de comprendre la situation", explique Loris Capirossi, conseiller sécurité du MotoGP, auprès du site officiel, expliquant le premier choix fait ce matin de repousser le roulage de la catégorie reine d'une demi-heure. "Nous ne nous attendions pas à de telles conditions et Michelin n'a donc pas apporté le bon pneu, le composé très tendre. Mais au final, le changement a été très bon, tout le monde est plutôt content. Nous avons donc décidé de faire la même chose demain."

Le programme de samedi et dimanche

Jour Séance Moto3 MotoGP Moto2
Samedi EL3 10h-10h40 10h55-11h40 11h55-12h35
Samedi EL4 - 14h10-14h40 -
Samedi Qualifs 13h55-13h55 14h50-15h30 15h50-16h30
Dimanche Warm-up 10h-10h20 11h-11h20 10h30-10h50
Dimanche Course 12h 15h 13h20

Loris Capirossi anticipe d'ores et déjà que le second Grand Prix prévu sur place la semaine prochaine devrait subir des modifications similaires. "Nous pensons conserver le même programme la semaine prochaine, nous pouvons décaler le vendredi et le samedi d'une demi-heure. Le samedi soir, nous aurons le changement d'heure [le passage à l'heure d'hiver, ndlr] et nous conserverons le même horaire [pour dimanche] car cela nous fera de toute façon commencer une heure plus tard."

partages
commentaires

Voir aussi :

Joan Mir espère combler le "petit avantage" de Yamaha en Aragón
Article précédent

Joan Mir espère combler le "petit avantage" de Yamaha en Aragón

Article suivant

Les pilotes inquiets et démunis face à la hausse des cas de COVID-19

Les pilotes inquiets et démunis face à la hausse des cas de COVID-19
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021