Puig : "Je viens de la course, je ne suis pas un homme de bureau"

Le nouveau patron de l'équipe Honda en MotoGP estime avoir les épaules suffisamment solides pour assurer les responsabilités qui lui ont récemment été confiées par le constructeur japonais.

La saison 2017 était à peine terminée que Honda a effectué une première annonce surprise, impactant d'emblée directement l'exercice suivant, avec l'annonce courant novembre du départ de Livio Suppo, le patron de l'équipe en MotoGP depuis 2010.

Avec huit saisons passées à la tête de la structure et notamment pas moins de cinq titres pilotes obtenus – les quatre de Marc Márquez, en en 2013, 2014, 2016 et 2017, ainsi que celui acquis avec Casey Stoner, en 2011 – l'Italien a mis la barre très haute pour son successeur, qui ne sera autre qu'Alberto Puig, dont l'intronisation a été effectuée courant décembre.

Au moins l'ex-patron de l'Asian Talent Cup et de la British Talent Cup ne va pas atterrir en terrain inconnu, loin de là, puisque lors de son passage dans la catégorie reine, à l'époque du 500cc, il n'a piloté que des Honda, avec neuf podiums et une victoire – au Grand Prix d'Espagne 1995 – à la clé.

Une connaissance du terrain et de ce qu'implique le métier de pilote qui devrait faciliter sa relation avec Dani Pedrosa et Marc Márquez. "Je connais les deux pilotes, je connais très bien Dani, et ce depuis pas mal d'années", indique le nouveau team manager de Repsol Honda, au site officiel du MotoGP, et qui a déjà œuvré auprès du numéro 26 en qualité de coach par le passé. "J'ai connu Marc plus tard, mais j'ai bien suivi son évolution lors des six ou sept dernières années. J'ai une idée claire de ce que peuvent faire ces deux gars. À l'inverse, ils savent très bien le bagage dont je dispose, ils savent que je viens du monde de la course, et ils savent donc ce que j'ai en tête."

Une importante expérience de terrain

Une crédibilité en effet renforcée par le bagage de pilote de Puig. "Je viens de la course. Je ne suis pas un homme de bureau", insiste-t-il. "J'ai commencé la compétition quand j'avais sept ans, et toute ma vie est liée au sport. J'ai tout fait en compétition : la course, le management, un peu tous les rôles. Avec tout ce bagage, je suis donc confiant de rejoindre une équipe de course."

Néanmoins, il serait faux de croire que l'Espagnol, qui vient tout juste de fêter ses 51 ans, va révolutionner le mode de fonctionnement de la marque à l'aile dorée. Au contraire, celui-ci entend reprendre les bases saines qui ont mené ces dernières saisons aux différents succès que l'on sait, tout en s'attachant à les affiner. "Je suis heureux de cette chance et de cette opportunité, et je suis impatient de débuter ce défi et que l'action commence !" s'enthousiasme-t-il ainsi. "Nous n'allons pas tout révolutionner chez Honda, ils savent comment courir. Mais le fait est qu'il y a une nouvelle structure, et je vais donc prendre mon poste et apporter toute mon expérience, et essayer de les aider à améliorer les choses."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités