MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL3 dans
04 Heures
:
13 Minutes
:
10 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
12 jours
16 oct.
Prochain événement dans
19 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
40 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
20 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Qatar 2004 - Le jour où Valentino Rossi est parti du fond de la grille

partages
commentaires
Qatar 2004 - Le jour où Valentino Rossi est parti du fond de la grille
Par :

Valentino Rossi s'élancera cet après-midi de la 26e et dernière position sur la grille de départ du Grand Prix de Valence. Une expérience qui lui rappellera sans doute celle de l'épreuve qatarie disputée en 2004…

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, avec Matteo Flamigni
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi
Valentino Rossi sur la grille de départ
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, dans le garage avec son ingénieur Silvano Galbusera
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, dans les stands

La première visite du MotoGP à Losail s'était déroulée dans une ambiance tendue qui n'a rien à envier à celle qui règne actuellement sur le paddock. Treizième des quinze épisodes du duel que menait Valentino Rossi - alors leader du championnat - contre Sete Gibernau, ce Grand Prix du Qatar aura été celui des plaintes et des pénalités.

Car la controverse est venue se mêler à la compétition, lorsque des membres d'équipe de l'Italien ont été aperçus la veille au soir de la course en train de "nettoyer" son emplacement sur la grille - plus précisément en train de faire des burn-outs avec un scooter - sur une piste très poussiéreuse. Une plainte déposée par le team Repsol Honda, mais soutenue par d'autres équipes, lui a valu d'être pénalisé de six secondes alors qu'il s'était qualifié huitième, et de rétrograder par conséquent jusqu'au fond de la grille.

Valentino Rossi ne s'est toutefois pas élancé de la dernière place, car une seconde pénalité a concerné son ennemi juré, Max Biaggi... Et, cette fois, c'est l'équipe de Rossi qui a déposé la plainte contre le team du Romain, qui avait lui aussi lavé son emplacement!

Aux portes du podium en l'espace de 4 tours

Afin de ne pas privilégier d'autres pilotes, les emplacements initiaux de Rossi et Biaggi ont été laissés vides ce jour-là, tandis que les deux Italiens prenaient place en huitième ligne, respectivement à la 23e et à la 24e places.

"Ça remonte à loin. C'était un moment très différent, de nombreuses années ont passé. Ceci dit, la sensation peut être similaire," reconnaît aujourd'hui Valentino Rossi, qui a demandé la semaine dernière que soit accordé le caractère suspensif de sa sanction, en vain.

La remontée qu'il réalisera cet après-midi sera-t-elle, elle aussi, comparable à celle qu'il avait produite à l'époque? Il est trop tôt pour le dire, toujours est-il qu'il s'était alors illustré par une course d'attaque. Dès le premier virage, il était entré tel un boulet de canon dans le top 10, dans la roue d'un Nicky Hayden mal parti de la quatrième place. Après avoir rapidement pris l'avantage sur l'Américain, Rossi s'est installé en huitième position, avant de se défaire de Loris Capirossi dans le tour suivant.

Deux boucles plus tard, Rossi pouvait toucher du doigt le podium, et pour cause : il avait pris l'avantage sur Alex Barros dans un dépassement très musclé qui avait poussé le Brésilien hors de la trajectoire, puis sur Ruben Xaus quelques instants plus tard, tandis qu'au même moment Shinya Nakano abandonnait sur problème mécanique.

Voilà comment le Docteur figurait en quatrième place dès le quatrième tour, dans la roue de Colin Edwards et à deux secondes des leaders, Sete Gibernau et Carlos Checa. Le podium était donc à sa portée, sans compter qu'Edwards terminera ce Grand Prix en deuxième place après l'abandon de Checa dans les derniers tours.

Une erreur dont il faut se souvenir

Valentino Rossi ne bouclera cependant que deux tours à cette position, car après seulement douze minutes de course, une chute a fini par avoir raison de sa remontée. Une roue sur l'astroturf et s'en était fini de l'exploit de l'Italien, qui devait assister, impuissant, à la victoire de son adversaire pour le titre.

"J'avais récupéré beaucoup de places, et puis j'avais fait une faute. Il faut se servir de l'expérience et faire les choses différemment," prévient cette fois Rossi, conscient qu'il va devoir composer avec les exigences d'aujourd'hui pour mener sa remontée, et notamment des pneus qui pourraient rapidement montrer des signes d'usure sur le bitume de Valence. Il aura trente tours pour tenter d'atteindre son but.

Rappelons que Max Biaggi a connu, pour sa part, une remontée beaucoup plus progressive lors de ce fameux Grand Prix du Qatar, mais dont il a été récompensé par la sixième place finale alors que seuls treize pilotes ont vu l'arrivée. Si Jorge Lorenzo termine aujourd'hui sur le podium, Valentino Rossi devra au minimum se classer sixième pour espérer coiffer la couronne. Le suspense reste donc entier!

Lorenzo - "Si je ne finis pas la course, Valentino sera champion"

Article précédent

Lorenzo - "Si je ne finis pas la course, Valentino sera champion"

Article suivant

Lorenzo arrache le titre de Champion du Monde à Rossi!

Lorenzo arrache le titre de Champion du Monde à Rossi!
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa