Qualif - Marc Márquez intouchable
Pole position pour Marc Marquez, Repsol Honda Team, devant Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP, et Andrea Iannone, Ducati Team
Pole position pour Marc Marquez, Repsol Honda Team, devant Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Les bottes de Marc Marquez, Repsol Honda Team

Pour la 24e fois, Marc Marquez s'élancera demain en pole position d'un Grand Prix MotoGP. L'Espagnol n'a pas été réellement inquiété durant ces qualifications. Il a réaffirmé son leadership sur le circuit Termas de Río Hondo, en Argentine, et a devancé Aleix Espargaró, dominateur de la première journée, et Andrea Iannone.

FP4

Trente minutes sont accordées aux pilotes pour effectuer davantage de tours avant les qualifications. Cette session ne voit que deux hommes se relayer à la première place. Tout d'abord, Jorge Lorenzo, toujours avec un pneu extra-hard à l'arrière, et Marc Márquez, leader après les EL3.

Au quart d'heure de séance, quasiment tout le monde est au stand et c'est à onze minutes de la fin que la meute ressort en piste.

Au final, c'est le pilote Honda qui prend la tête pour de bon, en 1'39.265. Il devance de 179 millièmes Cal Crutchlow, qui a effectué son meilleur temps avec deux pneus medium, et de 241 millièmes Jorge Lorenzo, qui complète donc le Top 3. Márquez semble particulièrement à l'aise dans le T3, où il construit une partie de son avance.

Les Ducati officielles se situent aux quatrième et septième rangs, Andrea Dovizioso devançant cette fois Andrea Iannone. Le représentant sud-américain du plateau, Yonny Hernández, s'immisce au milieu des stars de la catégorie en établissant la sixième meilleure performance.

La suite du Top 10 est composée de Scott Redding et des deux frères Espargaró, Pol devant Aleix, tandis que Bradley Smith ne figure qu'au douzième rang. Le Britannique pourra-t-il redresser la barre en Q1 pour atteindre la Q2?

Q1

Au moment de démarrer la Q1, plusieurs pilotes sont attendus: Bradley Smith et Pol Espargaró, les collègues du team Tech3, mais aussi Héctor Barberá, Yonny Hernández, voire Eugene Laverty, en forme lors des EL3.

Loris Baz est le premier à établir un temps, mais il est très vite dépassé par Abraham, Hayden, puis Hernández, qui se porte donc en tête. Le Colombien semble bien parti pour rejoindre la Q2, mais l'on attend une réaction des pilotes du team français.

Celle de Smith a effectivement lieu; le Britannique effectue un tour très propre et déloge le pilote Pramac de la première position. En revanche, Espargaró est en difficulté. Il enchaîne les tours, et lors de ce qui semble être sa meilleure tentative, il se loupe au virage 13 et manque de chuter. Il perd une demi-seconde et ne parvient pas à se qualifier! Pire, l'Espagnol voit plusieurs pilotes se maintenir devant lui et ne s'élancera donc que de la dix-huitième position sur la grille.

Une autre surprise a lieu pour ce qui est de la deuxième place qualificative vers la Q2. En effet, c'est Héctor Barberá, équipé de pneus mediums, qui souffle la position à Hernández, qui ne prendra donc le départ que depuis la treizième place sur la grille demain.

Q2

Douze pilotes se disputent donc la pole position, et très vite, un trio composé de Jorge Lorenzo, Aleix Espargaró et Marc Márquez établit des chronos intéressants. Le double Champion du Monde en titre de la catégorie reine prend les devants.

A neuf minutes de la fin, l'Espagnol passe sur sa seconde moto, alors que Lorenzo observe la situation depuis son garage. Trois minutes plus tard, juste avant que le Majorquin ne démarre son tour lancé, Espargaró puis Márquez améliorent et s'installent aux deux premiers rangs.

Lorenzo tente de remonter dans la hiérarchie, mais c'est le contraire qui se produit, la faute à Cal Crutchlow et Andrea Iannone. L'Italien s'invite dans le Top 3, grâce à un excellent 1'38.467. On notera que le Britannique, lui, possédait un pneu hard tant à l'avant qu'à l'arrière pour son meilleur tour.

Márquez, lui, enfonce le clou en 1'37.802 et porte son avance sur Espargaró à 514 millièmes de seconde. Comme souvent, en plus de son talent, le Catalan a pu compter sur la puissance de sa Honda, l'autorisant à atteindre une vitesse maximale de 326 km/h.

La première ligne voit donc le récent vainqueur du Grand Prix des Amériques à Austin devancer une Suzuki et une Ducati. Yamaha est absent du Top 4, et son meilleur représentant est Lorenzo, cinquième. Valentino Rossi, lui, ne pointe qu'au huitième rang, devancé par ses deux compatriotes Danilo Petrucci et Andrea Dovizioso, qui fermera donc la deuxième ligne sur la grille.

Derrière Rossi, on trouve la seconde Suzuki, celle de Maverick Viñales, Bradley Smith, Scott Redding et la surprise de la Q1, Héctor Barberá. Côté français, Loris Baz et Mike di Meglio s'élanceront respectivement depuis les vingt-deuxième et vingt-troisième places.

Le départ de la course MotoGP sera donné à 16h heure locale (21h en France).

 

Grille de départ du Grand Prix MotoGP d'Argentine

 

Pos   Nº   Pilote   Moto   Chrono  Ecart 
93 Marc Márquez Honda 1'37.802  
41 Aleix Espargaró Suzuki 1'38.316 0.514
29 Andrea Iannone Ducati 1'38.467 0.665
35 Cal Crutchlow Honda 1'38.485 0.683
99 Jorge Lorenzo Yamaha 1'38.485 0.683
4 Andrea Dovizioso Ducati 1'38.520 0.718
9 Danilo Petrucci Ducati 1'38.786 0.984
46 Valentino Rossi Yamaha 1'38.890 1.088
25 Maverick Viñales Suzuki 1'39.187 1.385
10  38 Bradley Smith Yamaha 1'39.197 1.395
11  45 Scott Redding Honda 1'39.380 1.578
12  8 Héctor Barberá Ducati 1'40.526 2.724
13  68 Yonny Hernández Ducati 1'39.405 1.603
14  50 Eugene Laverty Honda 1'39.434 1.632
15  7 Hiroshi Aoyama Honda 1'39.715 1.913
16  6 Stefan Bradl Yamaha Forward 1'39.734 1.932
17  17 Karel Abraham Honda 1'39.758 1.956
18  44 Pol Espargaró Yamaha 1'39.808 2.006
19  19 Álvaro Bautista Aprilia 1'39.828 2.026
20  69 Nicky Hayden Honda 1'39.876 2.074
21  43 Jack Miller Honda 1'39.888 2.086
22  76 Loris Baz Yamaha Forward 1'39.972 2.170
23  63 Mike Di Meglio Ducati 1'40.133 2.331
24  33 Marco Melandri Aprilia 1'40.403 2.601
25  15 Alex de Angelis ART/Aprilia 1'40.485 2.683
partages
EL3 - Márquez prend les commandes

Article précédent

EL3 - Márquez prend les commandes

Article suivant

Márquez s'attend à une forte concurrence des Yamaha

Márquez s'attend à une forte concurrence des Yamaha
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021