Qualifs - Márquez comme un poisson dans l'eau

Malgré des conditions piégeuses, l'Espagnol signe le meilleur temps et devient le recordman de pole position. Karel Abraham se retrouve meilleur pilote Ducati après l'échec de Lorenzo et Dovizioso.

Pour cette première séance de qualification de la saison (celle prévue au Qatar ayant été annulée pour cause de pluie), les éléments climatiques jouent une nouvelle fois les trouble-fêtes. Alors que l’averse s’est calmée dans la ligne droite des stands, il n’y a pas l’ombre d’un doute dans les garages : il faut chausser les pneus pluie pour les qualifications !

Une fois n’est pas coutume, la première partie de la séance accueille quelques grands noms de la discipline. En effet, Valentino Rossi, Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo ou encore Andrea Dovizioso n’ont pas trouvé la vitesse suffisante pour accéder au top 10. Les voici donc à se bagarrer pour l’un des deux tickets les propulsant en Q2 !

La nouvelle recrue Ducati, Jorge Lorenzo, est le premier à pénétrer sur le circuit, chaussé de gommes tendres. L’Espagnol roule isolé, et accumule les tours pour augmenter son allure. Après avoir brièvement occupé la tête des opérations, il cède sa place à son équipier Andrea Dovizioso, qui a fait le pari de conserver les gommes medium déjà vues aux Essais Libres 4. L’Italien est suivi par le Français Johann Zarco, avant de changer d’enveloppes pour le run final.

Comme souvent dans ces séances couperets, les dernières minutes d’effort vont réserver bien des rebondissements. Pendant que Sam Lowes part à la faute, Scott Redding prend possession du deuxième temps. Jack Miller, amateur de ces conditions piégeuses, ne peut défendre ses chances : son équipe n’a plus assez de temps pour changer le pneu arrière ! Valentino Rossi et Dani Pedrosa, jusque-là plutôt discrets, ressortent avec les medium, déjà usés, mais plus performants. Bonne pioche pour les deux pilotes, qui vont descendre drastiquement leurs chronos.

Le porteur du numéro 46 se fait une frayeur dans son avant-dernier tour, en roulant sur le vibreur, puis hors-piste. Un coup pour rien, car les commissaires lui retirent son temps. La foule argentine rugit de plaisir lorsque quelques instants plus tard, l’Italien devient l’homme le plus rapide, juste avant que Pedrosa ne fasse encore mieux ! Les deux Ducati officielles sont ainsi éliminées.

Le soufflet Baz

Le pneu pluie medium semble être la meilleure option, tandis que l’averse cesse totalement pour la phase finale de qualification. Nouvelle phase d’essais et nouvelle surprise, avec la remarquable forme de Loris Baz. Le Français, sur sa Ducati privée, reste de longues minutes accroché au podium virtuel, avant de rendre les armes face à Marc Márquez. L’Espagnol s’avère impérial et améliore par deux fois son meilleur temps, lui permettant de prendre une avance conséquente sur tous ses rivaux.

Andrea Iannone, alors en 10e position, tente un pari audacieux en chaussant des pneus pour piste sèche. Peine perdue, l’Italien retourne aux "full wet" au tour suivant. Cal Crutchlow, qui s’était déjà montré à l’aise lors des deux dernière séances d’essais libres, pointe le bout de sa Honda privée en inscrivant le troisième meilleur temps.

Malgré une trajectoire sèche naissante, les pilotes effectuent leur dernier run avec des gommes rainurées. Karel Abraham est inspiré de suivre le sillage du leader Marc Márquez, puisqu’il décroche le deuxième temps, à tout de même plus de sept dixièmes ! C'est tout simplement le meilleur résultat en qualifications du Tchèque. La hiérarchie n’évoluera guère. Valentino Rossi, en dépit des encouragements de la foule ne peut faire mieux que le septième temps, juste derrière son équipier Maverick Viñales, qui a perdu de sa superbe sous la pluie. Resté aux stands, Loris Baz a chuté au 9e rang.

Marc Márquez jubile avec cette 66e pole position en carrière moto ; il devient ainsi le pilote le plus capé du MotoGP, une pole devant son compatriote Jorge Lorenzo et avec deux de plus que Valentino Rossi. Saura-t-il transformer cette performance en victoire ? Réponse demain à partir de 21 heures, pour le départ du Grand Prix !

MotoGP - Argentine - Résultats qualifications

Cla#PiloteMotoTemps
1 93 spain Marc Márquez  Honda RC213V 1'47.512
2 17 czech_republic Karel Abraham  Ducati GP15 1'48.275
3 35 united_kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V 1'48.278
4 9 italy Danilo Petrucci  Ducati GP17 1'48.908
5 26 spain Dani Pedrosa  Honda RC213V 1'49.008
6 25 spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1 1'49.218
7 46 italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 1'49.272
8 41 spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP 1'49.323
9 76 france Loris Baz  Ducati GP15 1'49.630
10 19 spain Álvaro Bautista  Ducati GP16 1'49.724
11 94 germany Jonas Folger  Yamaha YZR-M1 1'49.825
12 29 italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR 1'50.725
13 4 italy Andrea Dovizioso Ducati GP17 1'49.488
14 5 france Johann Zarco Yamaha YZR-M1 1'49.916
15 45 united_kingdom Scott Redding Ducati GP16 1'50.048
16 99 spain Jorge Lorenzo Ducati GP17 1'50.310
17 43 australia Jack Miller Honda RC213V 1'50.319
18 44 spain Pol Espargaró KTM RC16 1'50.673
19 38 united_kingdom Bradley Smith KTM RC16 1'50.676
20 53 spain Tito Rabat Honda RC213V 1'50.910
21 8 spain Héctor Barberá Ducati GP16 1'51.058
22 22 united_kingdom Sam Lowes Aprilia RS-GP 1'51.199
23 42 spain Álex Rins Suzuki GSX-RR 1'52.340
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Type d'article Résumé de qualifications