Qualif – Pole Position et record à Jerez pour Jorge Lorenzo
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Iannone, Ducati Team

Net et sans bavure. Jorge Lorenzo n'a pas faibli au moment des qualifications pour retrouver le haut d'une grille de départ perdu de vue depuis le Grand Prix de San Marin 2014. Une première consécration, avant peut-être celle de la course dimanche, après une domination de tous les instants affichés depuis l'entame de ce meeting.

Le Majorquin prend le nouveau record de la piste à Marc Marquez qui le suit tandis que le meilleur pilote Ducati est troisième en la personne d'Andrea Iannone, par ailleurs auteur de la meilleure performance au terme de la dernière séance d'essais libres.

EL4

La dernière répétition générale avant de se lancer dans la bataille des qualifications a été l'apanage d'un Andrea Iannone qui s'est fait un plaisir de briser l'hégémonie exercée par Jorge Lorenzo depuis l'entame de ce Grand Prix d'Espagne. L'Italien à la Ducati a devancé le Majorquin à la Yamaha qui reste cependant celui qui est le plus en mesure de rouler dans des chronos réguliers en dessous des 1'40. Une constance qui devrait payer en course.

Signe de la réconciliation entre la piste de Jerez et les machines italiennes, la troisième place du second pilote officiel de la firme de Borgo Panigale en la personne d'Andrea Dovizioso. Le quatrième homme est un Marc Marquez qui a chuté au milieu de l'exercice, heureusement sans dommages supplémentaires pour son auriculaire gauche qu'il a pris soin de protéger alors qu'il glissait sur le bitume du tracé.

L'incident relève cependant du contre-temps dans sa progression puisque l'homme de Cervera tient à poursuivre sa route avec cette première moto, et non sa seconde. Une mésaventure par ailleurs partagée avec Mike di Meglio qui est aussi tombé dans la séance, comme Bradley Smith.

Cal Crutchlow, grippé, ferme le top 5 alors que le top 10 est complété par un excellent Danilo Petrucci, Pol Espargaro, Valentino Rossi, et Maverick Vinales qui devance son leader chez Suzuki, Aleix Espargaro.

Q1

Ceux qui n'ont pu se retrouver parmi les dix premiers déjà assurés de disputer la qualification se sont expliqués une dernière fois pour prendre les deux dernières places mises en jeu pour rejoindre la finale. Des repêchages qui ont confirmé qu'il n'y avait plus de malentendus entre Ducati et la piste de Jerez puisque ce sont trois machines transalpines qui ont trusté le trio de tête.

Etincelant et entreprenant, Danilo Petrucci a fait parler la poudre avec un bon chrono de 1'39.250. L'Italien devance son équipier Yonny Hernandez qui, lui-même, a dû se garder d'un Hector Barbera qui se consolera avec le statut de meilleur pilote de la classe "Open".

Celui qui restera inconsolable est un Maverick Vinales qui aurait pu rejoindre son équipier chez Suzuki pour la finale sans une ultime erreur dans le dernier virage lors de son tour le plus rapide. Une mention spéciale est à décerner à un Alvaro Bautista qui a soulevé l'enthousiasme d'Aprilia en prenant le quatrième temps de la séance.

Au terme de cette explication, on note que Loris Baz s'élancera vingt et unième et Mike di Meglio vingt troisième pour le Grand Prix dominical.

Q2

Le combat des chefs pour le gain de la pole-position du Grand Prix d'Espagne a tenu toutes ses promesses. Une échéance que n'a pas manqué un Jorge Lorenzo qui s'est fait un plaisir de confirmer une supériorité affichée depuis l'entame du meeting vendredi. Assumant, comme son équipier Valentino Rossi, une stratégie à trois tentatives qui mettait aussi l'épreuve du feu sa seconde moto, le Majorquin a fait son festival.

Le double champion du monde Yamaha a notamment assommé tous ses adversaires dans un quatrième secteur du circuit où il reste le seul à non seulement ne pas perdre du temps, mais, en plus, à en gagner encore.

Le résultat est sans appel : une position de pointe qui n'avait plus été tenue depuis le Grand Prix de San Marin à Misano l'an dernier, et, surtout, le nouveau record de la piste avec un temps de 1'37.910. Un record pris à Marc Marquez qui s'est contenté de la seconde place.

Après avoir chuté lors de la dernière séance libre, l'homme du HRC a choisi de ne faire que deux tentatives et se préserver pour la course de dimanche qui sera accomplie avec des anti-douleurs. Cependant, le pilote Honda ne peut suivre son rival dans une dernière partie du tracé aux airs de juge de paix.

La dernière place sur la première ligne revient à Andrea Iannone avec la Ducati alors que la seconde ligne est commandée par un Pol Espargaro des beaux jours. Avec sa Yamaha Tech3, il devance la machine officielle de Valentino Rossi qui a atteint son objectif en s'installant sur une deuxième rangée où l'on trouve aussi la Suzuki d'Aleix Espargaro.

Sur la troisième, c'est la soupe à la grimace avec un Cal Crutchlow qui espérait sans doute mieux et un Andrea Dovizioso déçu d'enregistrer sa plus mauvaise performance de l'année. Yonny Hernandez, Bradley Smith, Danilo Petrucci et Scott Redding complètent le tableau.

Pos   Pilote Moto Chrono
1 Jorge Lorenzo Yamaha YZR-M1 1'37''910
2 Marc Márquez Honda RC213V 1'38''300
3 Andrea Iannone Ducati Desmosedici GP15 1'38''468
4 Pol Espargaró Yamaha YZR-M1 1'38''539
5 Valentino Rossi Yamaha YZR-M1 1'38''632
6 Aleix Espargaró Suzuki GSX-RR 1'38''638
7 Cal Crutchlow Honda RC213V 1'38''714
8 Andrea Dovizioso Ducati Desmosedici GP15 1'38''823
9 Yonny Hernández Ducati Desmosedici GP14 1'39''464
10 Bradley Smith Yamaha YZR-M1 1'39''491
11 Danilo Petrucci Ducati Desmosedici GP14 1'39''789
12 Scott Redding Honda RC213V 1'39''825
13 Héctor Barberá Ducati Desmosedici GP14 1'39''569
14 Maverick Viñales Suzuki GSX-RR 1'39''603
15 Álvaro Bautista Aprilia RS-GP 1'39''612
16 Hiroshi Aoyama Honda RC213V 1'39''866
17 Eugene Laverty Honda RC213V-RS 1'39''974
18 Nicky Hayden Honda RC213V-RS 1'40''025
19 Stefan Bradl Yamaha Forward 1'40''166
20 Karel Abraham Honda RC213V-RS 1'40''177
21 Loris Baz Yamaha Forward 1'40''280
22 Jack Miller Honda 1'40''365
23 Mike Di Meglio Ducati Desmosedici GP14 1'40''817
24 Alex de Angelis ART 1'41''108
25 Marco Melandri Aprilia RS-GP 1'41''273
partages
Geoff Duke, une légende de la moto s'est éteinte

Article précédent

Geoff Duke, une légende de la moto s'est éteinte

Article suivant

Jorge Lorenzo retrouve la combinaison gagnante à Jerez

Jorge Lorenzo retrouve la combinaison gagnante à Jerez
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021