Qualifs - 1ère pole pour Iannone; Rossi et Márquez partiront de loin

Qualifs - 1ère pole pour Iannone; Rossi et Márquez partiront de loin
Andrea Iannone, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Malgré la douleur et malgré les performances impressionnantes de Jorge Lorenzo, Andrea Iannone a décroché aujourd'hui la pole position du Grand Prix d'Italie, la première de sa carrière en catégorie reine. Il est seulement le deuxième pilote national à s'installer en pole sur cette épreuve, le premier depuis Valentino Rossi en 2008. Iannone offre par ailleurs à Ducati sa première pole au Mugello depuis celle de Casey Stoner en 2007... De quoi faire rougir de plaisir les stands de Borgo Panigale!

Marc Márquez boit le calice jusqu'à la lie

S'il est un garage où l'on fait grise mine, en revanche, c'est bien celui de Marc Marquez. Ce matin, le Champion du Monde en titre s'est concentré sur la préparation de sa course au point de se faire piéger par l'amélioration générale des chronos en fin de séance. Contraint de participer à la Q1, on pensait que remonter la pente ne serait pour lui qu'une formalité... Pas tout à fait!

Les ennuis du pilote espagnol se sont en effet poursuivis en EL4, dernière demi-heure de préparation consentie avant les qualifications. En délicatesse évidente avec le très fort freinage de San Donato, il y a chuté après y avoir élargi sa trajectoire. C'est donc au guidon de sa seconde machine qu'il a dû participer quelques minutes plus tard à la Q1.

Et pourtant, la confiance régnait chez Repsol Honda, puisque c'est avec un pneu avant dur que Márquez a pris la piste pour un unique run, épargnant ses meilleures gommes pour la Q2. Oui, mais voilà, seuls les deux pilotes les plus rapides de cette séance obtenaient leur ticket pour la suivante, or la première place était verrouillée par un Aleix Espargaró bien difficile à déloger.

Un premier tour à nouveau gâché à San Donato, un deuxième qui l'a placé à 18 millièmes de la Suzuki, puis un troisième qui ne lui a pas permis d'améliorer, et voilà Márquez rentrant aux stands, estimant le travail fait... Erreur! Car Yonny Hernandez a profité du retour aux stand de la Honda pour signer le meilleur temps de la séance, non sans l'aide d'une généreuse aspiration et d'un pneu arrière tendre dont Márquez ne peut faire usage.

La règle du jeu est cruelle pour le pilote du HRC car les deux tickets pour la Q1 lui ont ainsi échappé. Il s'élancera par conséquent de la 13e place sur la grille.

Toutes les photos du GP d'Italie

Meilleur tour et meilleure V-Max pour Iannone

Il restait alors 15 minutes pour en départager les prétendants aux quatre premières lignes de la grille de départ. Comme le veut la tradition, ce petit quart d'heure a fait l'objet d'attaques nourries, au rythme des deux runs qu'on pu effectuer ces 12 concurrents.

Très en vue depuis le début du week-end, d'abord grâce à sa régularité hier puis au record de la piste qu'il a nettement battu ce matin, c'est Jorge Lorenzo qui a été le premier à prendre les rênes de la phase décisive des qualifications. Néanmoins, à son retour en piste pour une seconde salve, le Majorquin s'est heurté à Andrea Iannone, auteur d'un chrono de 1'46.489.

Cette nouvelle référence record au Mugello restera imbattable jusqu'au drapeau à damier. Après avoir enregistré ce matin un record en matière de V-Max avec une pointe en 350,8 km/h, le pilote Ducati s'offre donc sa première pole position, un carton plein qui ne peut que le soulager alors qu'il ne se trouve pas en pleine possession de ses moyens.

Derrière Lorenzo, c'est Andrea Dovizioso qui complète la première ligne de la grille de départ. Comme ce matin, ce dernier a offert sa roue à Michele Pirro dans son dernier tour, pour permettre au pilote essayeur Ducati de signer son meilleur temps personnel et de s'installer ainsi au sixième rang. Pirro est toutefois devancé par Cal Crutchlow et Aleix Espargaro, tous deux très incisifs durant ces qualifications.

La troisième ligne focalisera elle aussi une grande partie de l'attention dimanche, car c'est là que prendra place Valentino Rossi, encadré par Dani Pedrosa et Maverick Viñales. Rossi qui continue de comparer les pneus medium et dur, n'ayant visiblement pas encore fait son choix pour la course.

A noter encore la 18e place de Loris Baz et la 22e de Mike di Meglio dans le camps français.

Grand Prix d'Italie MotoGP - Qualifications

Pos.   Nº  Pilote Moto  Chrono / Ecart  Tours
29  Andrea Iannone Ducati 1'46.489  7
99  Jorge Lorenzo Yamaha 0.095 6
Andrea Dovizioso Ducati 0.121 6
35  Cal Crutchlow Honda 0.168 8
41  Aleix Espargaro Suzuki 0.365 5
51  Michele Pirro Ducati 0.381 6
26  Dani Pedrosa Honda 0.386 8
46  Valentino Rossi Yamaha 0.434 8
25  Maverick Viñales Suzuki 0.445 7
10  44  Pol Espargaro Yamaha 0.561 7
11  38  Bradley Smith Yamaha 0.601 8
12  68  Yonny Hernandez Ducati 0.934 7
13  93  Marc Marquez Honda Q1 4
14  Danilo Petrucci Ducati Q1 6
15  Hector Barbera Ducati Q1 7
16  Stefan Bradl Yamaha Forward Q1 7
17  45  Scott Redding Honda Q1 7
18  76  Loris Baz Yamaha Forward Q1 6
19  69  Nicky Hayden Honda Q1 7
20  17  Karel Abraham Honda Q1 7
21  19  Alvaro Bautista Aprilia Q1 8
22  63  Mike di Meglio Ducati Q1 7
23  43  Jack Miller Honda Q1 7
24  50  Eugene Laverty Honda Q1 8
25  15  Alex de Angelis ART/Aprilia Q1 6
26  33  Marco Melandri Aprilia Q1 6

 

partages
Valentino Rossi - "Je ne suis jamais très fort en qualifs"

Article précédent

Valentino Rossi - "Je ne suis jamais très fort en qualifs"

Article suivant

Premier objectif rempli pour Ducati

Premier objectif rempli pour Ducati
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021