Qualifs - Cal Crutchlow signe une étourdissante pole !

On attendait les Honda, elles n'ont pas déçu à Jerez mais c'est Cal Crutchlow qui s'est offert la pole position du GP d'Espagne, devant Dani Pedrosa et Johann Zarco.

Qualifs - Cal Crutchlow signe une étourdissante pole !
Des jets volent au dessus du circuit
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Tito Rabat, Avintia Racing
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, sort de la trajectoire
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Le public de Jerez
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

Comme lors de chaque Grand Prix MotoGP, c'est quelques minutes à peine après la fin des EL4 que les 15 pilotes impliqués dans la Q1 du Grand Prix d'Espagne prennent la piste, pour 15 minutes de qualifications à l'issue desquelles les deux meilleurs chronos décrochent le droit de passer en Q2.

Le leader du championnat, Andrea Dovizioso, est le dernier à prendre la piste, près de deux minutes après l'ouverture de la pitlane, pour un premier relais. Thomas Lüthi est le premier à signer un temps, en 1'39"408, vite battu par Pol Espargaró sur la KTM.

Son frère Aleix (Aprilia), prend le commandement des opérations avant d'être devancé par Andrea Dovizioso, qui signe un 1'38"402 avec le carénage aérodynamique sur la Ducati GP18, un ajout qui n'est habituellement pas plébiscité par le pilote italien.

Après un premier tour moyen, Maverick Viñales se place dans la deuxième position qualificative pendant moins de deux secondes, car il est immédiatement battu par Tito Rabat, au prix d'une aspiration astucieuse sur la Yamaha. L'écart sur la ligne ? Deux millièmes de seconde...

À mi-séance, le calme redescend sur le circuit andalou, 14 pilotes rentrant au stand au même moment, alors que Dovizioso reprend la piste pour son deuxième run. Avec un pneu hard à l'avant, Aleix Espargaró semblait bien parti pour ravir la position de tête à la Ducati, mais une erreur à Dry Sack le laissait en cinquième position provisoire.

Quatre minutes avant l'apparition du drapeau à damier, Dovizioso améliore de nouveau et se porte six dixièmes devant Tito Rabat, laissant la bataille se concentrer entre ses adversaires pour savoir qui peut l'accompagner en Q2. Maverick Viñales s'empare de ce deuxième billet devant Rabat, qui chute dans le premier virage.

Le pilote espagnol perd ensuite des places au classement, au profit d'Aleix Espargaró, Franco Morbidelli, et Pol Espargaró. Le pensionnaire d'Aprilia tente de planter une dernière banderille dans les ultimes secondes et échoue à seulement quatre centièmes de Viñales, qui accompagne donc bien Andrea Dovizioso en Q2.

Takaaki Nakagami s'est montré compétitif avec le quatrième temps de la séance et la 14e place sur la grille, devant Pol Espargaró, Tito Rabat, Thomas Lüthi, Mika Kallio et Álvaro Bautista.

Un Crutchlow étincelant s'offre la pole

La bataille pour la pole position s'élance donc à 14h35 précises et pour quinze minutes, et c'est la Ducati de Jorge Lorenzo qui est la première à prendre la piste. Sur une piste à 40°C, Andrea Iannone est le premier à descendre sous les 1'38, mais son chrono est battu de justesse par Marc Márquez en 1'37"977, dix millièmes plus rapide que la Suzuki.

À l'issue du premier run, Márquez mène donc la meute devant Iannone, Pedrosa, Rins, Crutchlow, Lorenzo, Viñales et Dovizioso. Johann Zarco occupe la neuvième place, devant Jack Miller, Danilo Petrucci et Valentino Rossi.

Le cap de la mi-séance est une nouvelle fois le moment privilégié par les pilotes pour rentrer au box et se lancer pour une nouvelle tentative, mais Cal Crutchlow a décidé de faire sa deuxième tentative plus tôt, et effectue trois premiers secteurs extrêmement compétitifs, avec le meilleur temps général.

Le Britannique s'empare de la pole provisoire à six minutes tout pile du drapeau à damier, confirmant ses bonnes dispositions entrevues depuis le début du week-end. Jorge Lorenzo se porte au quatrième rang, alors que le reste du peloton prend la piste pour tenter de reprendre la position de pointe à Crutchlow.

Pedrosa est le premier à se casser les dents sur le temps du pilote LCR, et Marc Márquez connaît le même sort, en franchissant la ligne d'arrivée à moins de deux minutes du terme. Le Champion du monde doit toutefois s'incliner provisoirement face à son équipier, qui s'est emparé de la deuxième place.

Dans les toutes dernières secondes, Johann Zarco réussit à se hisser sur la première ligne, alors que Márquez n'arrive une nouvelle fois pas à améliorer son chrono, et glisse sur la deuxième ligne ! L'Espagnol est ensuite dépassé par son compatriote Lorenzo, très bon quatrième.

Au passage du drapeau à damier, Cal Crutchlow améliore sa marque et confirme sa pole position en 1'37"653, tout simplement le tour le plus rapide de l'Histoire du circuit de Jerez ! Dani Pedrosa et Johann Zarco l'accompagneront en première ligne.

Jorge Lorenzo est quatrième, devant Marc Márquez, Álex Rins, Andrea Iannone, Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Valentino Rossi, Maverick Viñales et Jack Miller.

Grand Prix d'Espagne - Q2
P.PiloteMotoÉcart
1 united_kingdom Cal Crutchlow Honda RC213V 1:37.653
2 spain Dani Pedrosa Honda RC213V 0.259
3 france Johann Zarco Yamaha YZR-M1 0.303
4 spain Jorge Lorenzo Ducati GP18 0.316
5 spain Marc Márquez Honda RC213V 0.324
6 spain Álex Rins Suzuki GSX-RR 0.331
7 italy Andrea Iannone Suzuki GSX-RR 0.334
8 italy Andrea Dovizioso Ducati GP18 0.376
9 italy Danilo Petrucci Ducati GP18 0.433
10 italy Valentino Rossi Yamaha YZR-M1 0.614
11 spain Maverick Viñales Yamaha YZR-M1 0.628
12 australia Jack Miller Ducati GP17 0.869
Grand Prix d'Espagne - Q1
P.PiloteMotoÉcart
1 italy Andrea Dovizioso Ducati GP18 1:38.074
2 spain Maverick Viñales Yamaha YZR-M1 0.275
3 spain Aleix Espargaró Aprilia RS-GP 0.315
4 japan Takaaki Nakagami Honda RC213V 0.407
5 italy Franco Morbidelli Honda RC213V 0.470
6 spain Pol Espargaró KTM RC16 0.524
7 spain Tito Rabat Ducati GP17 0.536
8 switzerland Thomas Lüthi Honda RC213V 0.678
9 finland Mika Kallio KTM RC16 0.685
10 spain Álvaro Bautista Ducati GP17 0.764
11 united_kingdom Bradley Smith KTM RC16 0.887
12 malaysia Hafizh Syahrin Yamaha YZR-M1 1.061
13 czech_republic Karel Abraham Ducati GP16 1.072
14 belgium Xavier Siméon Ducati GP16 1.634
15 united_kingdom Scott Redding Aprilia RS-GP 1.844

 

partages
commentaires
EL4 - Suzuki s'offre un doublé avant les qualifs

Article précédent

EL4 - Suzuki s'offre un doublé avant les qualifs

Article suivant

La grille de départ du GP d'Espagne MotoGP

La grille de départ du GP d'Espagne MotoGP
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021